Québec : Comment s'y rendre

Partir au Québec : mode d'emploi

Entrer au Québec

L’entrée au Québec se fait sans complication. Les Français, les Belges, les autres ressortissants des pays de l’Union européenne, ainsi que les Suisses, n’ont pas besoin de visa pour un séjour au Canada entre trois et six mois.
Si vous arrivez en avion, vous devrez accomplir les formalités d’entrée (muni de la carte de déclaration remplie pendant le vol) et présenter votre passeport. L’agent des services frontaliers vous posera ensuite quelques questions sur l’objet et la durée de votre séjour, puis vous passerez au service des douanes. Le personnel des douanes et de l’immigration, assez strict, pose parfois quantité de questions. Sachez qu’il l’est souvent davantage aux frontières terrestres ; on fouillera volontiers vos bagages ou votre véhicule si vous arrivez des États-Unis. Consultez le site Citoyenneté et Immigration Canada (CIC ; www.cic.gc.ca) pour obtenir davantage d’informations.

Aller au Québec par avion

Il existe de nombreux vols directs et quotidiens de Paris vers Montréal, d’une durée de 7 heures 40 environ. La haute saison correspond en principe aux vacances scolaires françaises. Les prix les plus élevés se situent autour de Noël, les plus bas en novembre, avril et mai. En été, les prix se situent entre les deux extrêmes, hormis de la mi-juin à la mi-août où ils connaissent une hausse sensible.

Aéroports

La principale porte d’entrée au Québec est l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (514-394-7377 ou 1-800-465-1213 ; www.admtl.com) de Montréal, même si l’aéroport international Jean-Lesage (www.aeroportdequebec.com) de Québec est desservi par des vols directs depuis Paris et les principales villes de province.

Depuis/vers la France

Les principales compagnies canadiennes desservant Montréal sont Air Canada et Air Transat. Depuis la France, vous pourrez aussi vous adresser à Air France et British Airways, Swissair et KLM assurent également des liaisons régulières et quotidiennes avec Montréal, via Londres, Amsterdam ou Zurich. Toute l’année, Air Transat propose des vols directs entre Montréal (et parfois Québec) et plusieurs villes de province, notamment Lyon, Nice, Marseille, Nantes et Toulouse.
À titre indicatif, les tarifs d’un aller-retour entre Paris et Montréal varient entre 400 et 1 200 €, selon les compagnies et les mois de départ, le prix moyen se situant autour de 600 €. 
Vous trouverez ci-dessous des adresses de transporteurs et d’agences de voyages :

  • Air Canada
  • Air France
  • Air Transat

Depuis/vers la Belgique

Le prix moyen d’un billet aller-retour entre Bruxelles et Montréal se situe autour de 750 €, les tarifs pouvant varier de 450 à 1 050 € selon les compagnies et la période.
Voici une liste d’agences et de transporteurs recommandés au départ de la Belgique : 

  • SN Brussels Airlines
  • Air Canada
  • Air France
  • Air Transat
  • Airstop
  • Connections

Depuis/vers la Suisse

Le prix moyen d’un billet aller-retour entre Genève et Montréal se situe également autour de 750 €, les tarifs pouvant varier de 550 à 1 800 € selon les compagnies et la période. 
Voici trois agences à partir de la Suisse : 

  • Air Canada
  • Swiss International Airlines
  • STA Travel Lausanne

Aller au Québec en Bus

Les réseaux de bus Greyhound (www.greyhound.com) et Adirondack (www.trailwaysny.com) relient de nombreuses villes des États-Unis à Montréal, avec toutefois un changement de bus à la frontière ou dans la ville la plus proche. 
Outre Greyhound Canada (www.greyhound.ca) et Orléans Express (www.orleansexpress.com), la compagnie Maritime Bus (1-800-575-1807 ; www.maritimebus.com) relie le Québec aux provinces maritimes du Canada. 

Rejoindre le Québec en train

Amtrak (www.amtrak.com) assure des liaisons entre les États-Unis et Montréal tandis que VIA Rail (www.viarail.ca) sillonne la province. 

Voiture et moto

Le réseau autoroutier américain est relié tout le long de la frontière au réseau canadien qui, à son tour, rejoint la Transcanadienne plus au nord. Pendant les mois d’été, les principaux points de passage de la frontière sont très fréquentés les vendredis et les dimanches, lorsque les amateurs de shopping, les vacanciers et les visiteurs convergent à la même période. Les retours peuvent être difficiles lors des longs week-ends de vacances estivales. Les points de passage secondaires sont toujours calmes. 
 

Articles récents