Bolivie : Gay et lesbien

La Bolivie LGBT

  • La Constitution bolivienne de 2009 est l’une des premières au monde à interdire expressément la discrimination sur la base de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

  • Dans la pratique, cependant, l’homosexualité n’est dans l’ensemble toujours pas bien acceptée par la population, et le mariage gay ou les unions entre personnes de même sexe sont illégaux.

  • Les bars et lieux de rencontre LGBT+ restent confinés aux grandes villes, en particulier Santa Cruz et La Paz (jetez un œil à l’Open Mind Club (Cochabamba 100, Rosario ; 21h-4h ven et sam), et demeurent plus ou moins clandestins. Partager une chambre ne pose aucun problème à condition de rester discret.

  • Les groupes défendant les droits des LGBT+ sont actifs à La Paz, à Cochabamba et plus encore à Santa Cruz, ville particulièrement progressiste, où s’est tenue la première Gay Pride du pays en 2001.

  • À La Paz, La Familia Galán est un groupe de travestis qui s’efforce de sensibiliser les Boliviens aux problèmes de sexualité et d’identité par des spectacles de théâtre.

  • Mujeres Creando, mouvement féministe basé à La Paz, défend les droits des groupes opprimés.

Mis à jour le : 19 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies