Bolivie : Santé

Vaccins et soins médicaux en Bolivie

Avant le départ

Assurez-vous que vous êtes en bonne santé avant de partir. Si vous suivez un traitement de façon régulière, n’oubliez pas votre ordonnance (avec le nom du principe actif plutôt que la marque du médicament, afin de pouvoir trouver un équivalent local, le cas échéant) et gardez les médicaments dans leurs contenants d’origine, clairement étiquetés. En outre, l’ordonnance vous permettra de prouver que vos médicaments vous sont légalement prescrits, des médicaments en vente libre dans certains pays ne l’étant pas dans d’autres.

Assurances

Il est conseillé de souscrire une police d’assurance qui vous couvrira en cas d’annulation de votre voyage, de vol, de perte de vos affaires, de maladie ou encore d’accident. Lisez avec la plus grande attention les clauses en petits caractères : c’est là que se cachent les restrictions.
Vérifiez notamment que les “sports à risques”, comme la plongée, la moto ou même la randonnée, ne sont pas exclus de votre contrat, ou encore que le rapatriement médical d’urgence, en ambulance ou en avion, est couvert. De même, le fait d’acquérir un véhicule dans un autre pays ne signifie pas nécessairement que votre propre assurance vous protégera.
Vous pouvez contracter une assurance qui réglera directement les hôpitaux et les médecins, vous évitant ainsi d’avancer des sommes qui ne vous seront remboursées qu’à votre retour. Dans ce cas, conservez avec vous tous les documents nécessaires, et sachez qu’en Bolivie, les consultations médicales se règlent généralement en espèces (demandez un reçu pour le remboursement).
Attention ! Avant de souscrire une police d’assurance, vérifiez bien que vous ne bénéficiez pas déjà d’une assistance liée à votre carte bancaire, à votre mutuelle ou à votre assurance automobile. C’est bien souvent le cas.
N’oubliez pas de prendre avec vous les documents relatifs à l’assurance, ainsi que les numéros à appeler en cas d’urgence.

Vaccins

La vaccination contre la fièvre jaune est fortement recommandée pour les personnes se rendant dans les régions suivantes, à moins de 2 300 m d’altitude : Beni, Pando et Santa Cruz, et certaines zones des départements de Chuquisaca, Cochabamba, La Paz et Tarija.
Si vous effectuez un tour de l’Amérique latine ou séjournez au préalable dans cette région, sachez que les autorités boliviennes exigent des voyageurs en provenance de l’Argentine, la Guyane française, du Brésil, de la Colombie, de l’Équateur, du Pérou, du Venezuela, du Panama et du Paraguay d’être en possession d’un certificat de vaccination contre la fièvre jaune (l’original est nécessaire). De même pour les voyageurs étant restés plus de 12 heures en transit dans l’aéroport d’un pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune.
Les vaccins recommandés habituellement sont ceux contre l’hépatite A et le tétanos. D’autres sont à envisager en fonction de vos conditions de voyage : diphtérie, hépatite B, rage et typhoïde. Plus vous vous éloignez des circuits classiques, plus il faut prendre vos précautions. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination (livret jaune) que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.
Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins six semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contreindiqués pour les femmes enceintes. Voici une liste non-exhaustive de quelques centres :

  • Centre de vaccination Air France

  • Institut Pasteur 

  • Groupe Hospitalier PitiéSalpétrière – Pavillon Laveran

  • Hôpital Saint-Louis

  • Hôpital Bichat – Claude Bernard – Service des maladies infectieuses et tropicales

Sur place

Des soins de bonne qualité sont assurés dans les grandes villes mais pas dans les campagnes.
En général, les médecins et les hôpitaux s’attendent à être payés en espèces quelles que soient les assurances santé auxquelles vous avez souscrit. Notez qu’un taxi vous conduira peut-être plus rapidement aux urgences qu’une ambulance.
Les pharmacies boliviennes proposent la plupart des médicaments disponibles dans d’autres pays. Il est préférable d’acheter les produits pharmaceutiques issus de fabricants internationaux plutôt que locaux.

Maladies infectieuses et parasitaires

Dengue
Fièvre jaune
Paludisme
Chikungunya
Choléra
Hépatites
Typhoïdes
...

Morsures

Rage

La rage sévit dans tous les pays sud-américains. Les morsures de chiens en sont la raison la plus commune (méfiez-vous des chiens errants), mais d’autres animaux peuvent aussi transmettre la rage (singe, chat ou chauve-souris).
Morsures, griffures ou même simples coups de langue d’un mammifère doivent être nettoyés immédiatement et à fond. Frottez avec du savon et de l’eau, puis nettoyez avec de l’alcool. S’il y a le moindre risque que l’animal soit contaminé, allez immédiatement voir un médecin. Toutes les morsures doivent être surveillées de près pour éviter les risques d’infection et de tétanos.
Un vaccin antirabique est désormais disponible. Cependant, la vaccination préventive ne dispense pas de la nécessité d’un traitement antirabique immédiatement après un contact avec un animal enragé ou dont le comportement peut paraître suspect. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Serpent

En Bolivie, deux familles de serpents sont venimeuses : les serpents à sonnettes (dont les crotales) et les serpents-corail que l’on rencontre dans le bassin amazonien.
Il est extrêmement rare de se faire mordre par un serpent venimeux. En cas de morsure de serpent, il faut calmer la victime, lui interdire de bouger, bander étroitement le membre comme pour une foulure et l’immobiliser avec une attelle. Trouvez ensuite un médecin, et essayez de lui apporter le serpent mort. N’essayez en aucun cas d’attraper le serpent s’il y a le moindre risque qu’il morde à nouveau. On sait désormais qu’il ne faut absolument pas sucer le venin ou poser un garrot.
ans les zones à risque, l’usage d’une moustiquaire est conseillé.
 

Mis à jour le : 19 septembre 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for…

Paramètres des cookies