Hôtels et hébergements en Bolivie

Se loger en Bolivie

Les hébergements boliviens comptent parmi les moins chers d’Amérique du Sud, mais la qualité et les prix varient considérablement. À l’exception des hôtels des chaînes internationales, les étoiles ne correspondent pas aux standards internationaux.
Le système hôtelier bolivien classe les hébergements en posadas (auberges), alojamientos (hébergements sommaires), residenciales (hôtels modestes), casas de huéspedes (pensions gérées par une famille), hostales (auberges de jeunesse) et hoteles (hôtels). Cette classification arbitraire, de zéro à cinq étoiles, reflète l’échelle des prix et, dans une certaine mesure, la qualité. (Sachez que les hostales ne sont pas toujours des auberges de jeunesse, mais parfois des hôtels haut de gamme.) Les hébergements les moins chers sont généralement regroupés autour des gares routières ou ferroviaires, qui sont aussi souvent les quartiers les plus dangereux.
Dans l’Altiplano, le chauffage et l’eau chaude font grimper la facture, tandis qu’en plaine, vous paierez plus cher pour un climatiseur ou un ventilateur.
Attention : plusieurs lecteurs nous ont signalé l’usage de chauffages au propane en Bolivie. Ces appareils, qui équipent parfois les hébergements bon marché, ne sont pas destinés aux lieux clos et peuvent être dangereux : abstenez-vous de les utiliser. 

Auberges de jeunesse

Hostelling International (HI ; www.hostellingbolivia.org) est affilié à un réseau de 15 hébergements dans différentes régions du pays. Des hébergements à prix corrects sont répertoriés sur www.boliviahostels.com. La plupart des auberges de jeunesse disposent d’espaces communs, de dortoirs avec lits superposés, de sdb partagées avec ou sans eau chaude, d’un service d’échange de livres et du Wi-Fi, certaines possédant même un bar et un Jacuzzi. Les hôtels bon marché permettent souvent de se loger moins cher, mais l’atmosphère n’y est pas aussi conviviale.

Camping

Le pays se prête idéalement au camping, en particulier le long des itinéraires de trekking et dans les régions montagneuses isolées. Vous pourrez facilement louer du matériel (de qualité variable) à La Paz et dans les camps de base de trekking comme Sorata. S’il existe peu de campings organisés, on peut planter sa tente pratiquement n’importe où en dehors des localités – sans oublier toutefois de demander la permission dans la mesure du possible. N’oubliez pas que les nuits sont souvent glaciales dans les hauts plateaux. 
Des vols et des agressions ont eu lieu dans certaines régions ; sur place, renseignez-vous sur la sécurité avant de vous installer.

Hostales et hôtels

Les grandes villes et les lieux de villégiature fréquentés offrent d’agréables hôtels de catégorie moyenne et de luxueux complexes hôteliers cinq étoiles. Les prestations standard incluent petit-déjeuner, sdb privée avec eau chaude 24h/24, téléphone, Wi-Fi et TV couleur, souvent câblée. Pour faire des économies, faites vos réservations sur des sites comme www.hotels.com et www.expedia.com.

Posadas, alojamientos, residenciales et casas de huéspedes

Les moins chers de ces établissements peuvent se révéler franchement médiocres. Les pires posadas peuvent dégager des odeurs nauséabondes et posséder des sdb communes pouvant laisser à désirer et manquer d’eau chaude. La plupart des alojamientos proposent des sdb communes avec douches chauffées à l’électricité (pour éviter une décharge électrique, ne touchez pas la douche lorsque l’eau coule et portez des sandales en caoutchouc). La plupart des voyageurs optent pour des residenciales, avec sdb privée ou partagée. Les casas de huéspedes ressemblent plutôt à des B&B de catégorie moyenne.