Bolivie : Femmes seules

Seules en voyage en Bolivie

Les droits des femmes en Bolivie se rapprochent des standards occidentaux, avec plus de progressisme dans les villes que dans les campagnes. Malgré l’importance des femmes dans la société bolivienne et leur rôle croissant dans la vie publique (une ex-présidente et des femmes maires), le machisme perdure. Si les femmes gouvernent à la maison, la vie extérieure reste essentiellement une affaire d’hommes. Voyager seule en Bolivie, loin de votre pays et de votre famille suffit à vous valoir des regards suspicieux. 
En Amérique latine hispanophone, les femmes doivent se comporter avec pudeur. Une tenue décente et un comportement discret constituent le meilleur rempart contre les avances déplaisantes. Si les Boliviennes des basses terres et des régions chaudes n’hésitent pas à porter des tenues occidentales réduites au minimum, en tant qu’étrangère, évitez d’entrer dans un bar en minijupe.
Par précaution, nous conseillons aux voyageuses d’éviter une arrivée de nuit. 
Le soir, mieux vaut appeler un taxi que d’en héler un dans la rue. Dans les zones urbaines et la nuit, restez sur vos gardes – même en groupes – et évitez les quartiers déserts.
Pendant la période de pré-carnaval et durant les festivités, les voyageuses seules sont souvent la cible de bombes à eau – une expérience irritante, voire pénible, même lorsqu’elle n’est assortie d’aucune mauvaise intention. N’empruntez des camiónes qu’en compagnie d’autres passagers (abstenez-vous au moindre doute). Ne partez pas seule en randonnée et ne vous promenez jamais seule la nuit (ce conseil vaut en fait pour quiconque !).

Mis à jour le : 5 septembre 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies