Namibie : Sécurité

Désagréments et dangers en Namibie

Pour des informations à jour sur la sécurité en Namibie, consultez le site du ministère des Affaires étrangères avant votre départ.
La Namibie est l’un des pays les plus sûrs d’Afrique. Sur ce territoire immense à la population très clairsemée, même la capitale, Windhoek, évoque davantage une bourgade de province qu’une jungle urbaine. Malheureusement, la délinquance est en augmentation dans les villes les plus importantes, en particulier à Windhoek. En ville, il convient surtout de faire preuve de bon sens.

Escroqueries

Des vendeurs de noix de palmiers doum présents dans plusieurs stations-service tentent parfois une arnaque relativement inoffensive. Deux jeunes hommes vous abordent gentiment en vous demandant votre prénom. Sans que vous le remarquiez, ils le gravent sur une noix qu’ils vous proposent d’acheter à un prix pouvant atteindre 70 $N, espérant que vous vous sentirez obligé d’acheter cet article personnalisé. Vous pourrez trouver exactement la même chose dans n’importe quel magasin de souvenirs pour environ 20 $N. Ce n’est 
guère le délit du siècle, mais mieux vaut être informé de la pratique.
Plus grave, et très fréquent à Walvis Bay en 2012, il arrive qu’un individu se charge de distraire un automobiliste en stationnement pendant qu’un complice ouvre la portière et s’empare des bagages sur le siège arrière ou sur le siège passager à l’avant. Verrouillez toujours les portières de votre véhicule et méfiez-vous des personnes cherchant à détourner votre attention.

Le Sperrgebiet

Si vous vous dirigez vers Lüderitz en venant de l’est, restez à bonne distance de la Sperrgebiet (“Zone interdite”), le secteur des diamants interdit d’accès. Les patrouilles, bien armées, font parfois preuve d’un excès de zèle. Cette région débute immédiatement au sud de la route A4 Lüderitz–Keetmanshoop et continue juste à l’ouest d’Aus, où la limite de la zone interdite oblique vers le sud en direction de l’Orange. Par précaution, il est préférable de respecter ces délimitations.

Vol

Le vol n’est pas très répandu en Namibie, mais Windhoek, Swakopmund, Tsumeb et Grootfontein sont confrontées à nombre de larcins et d’agressions. Mieux vaut dissimuler vos objets de valeur, ne rien laisser dans votre véhicule et éviter de vous déplacer seul la nuit. Il paraît plus prudent – et raisonnable – d’éviter de déambuler en ville en exposant bijoux, montres et appareils photo de grande valeur. La plupart des hôtels disposent d’un coffre ou d’un lieu sécurisé où l’on peut déposer ses objets précieux. Restez attentif à vos effets personnels dans certains établissements petits budgets.
À Windhoek ou à Swakopmund, il va de soi que vous ne devez jamais laisser un véhicule équipé pour un safari stationné ailleurs que sur un parking privé ou gardé.
Le risque de vol en camping n’est pas à écarter, en particulier à proximité des zones urbaines. Il peut être judicieux de fermer votre tente avec un cadenas. Tout objet laissé sans surveillance court toutefois le risque d’être dérobé.

Végétation

L’euphorbe est une plante qui représente un danger inhabituel. Ses branches séchées ne doivent jamais servir de combustible car elles dégagent une toxine mortelle en se consumant. Respirer la fumée d’un feu contenant de l’euphorbe ou consommer des aliments cuits sur ce feu peut être fatal. Si vous doutez du bois que vous avez ramassé, ne le faites pas brûler. Les gardiens de camping se chargent généralement de supprimer ces plantes des abords des emplacements de tente et des foyers, inutile donc de vous tracasser outre mesure. Par précaution, essayez de ne brûler que les fagots de bois que vous avez achetés dans un magasin. Si vous campez dans la brousse, il vaut mieux vous familiariser avec l’apparence de cette plante, qui compte plusieurs variétés. Vérifiez leurs photos en ligne ou auprès des offices du tourisme de Windhoek.

Mis à jour le : 23 août 2013

Articles récents

Paramètres des cookies