Namibie : Culture

Arts, coutumes, langue en Namibie

Il existe en Namibie de nombreux us à connaître avant de partir en voyage. Apprenez quelques mots de bantou ou de khoisan et informez-vous sur les arts locaux.

Coutumes

Les Namibiens attachent une grande importance au respect des anciens et des personnes occupant une place plus élevée dans la hiérarchie sociale, ainsi qu’à l’accomplissement des obligations sociales et familiales. Il convient en particulier d'éviter la nudité en public et la critique explicite du gouvernement. Quelques règles et usages à retenir : les effusions en public sont très mal perçues et les plaisanteries toujours prises au premier degré ; n'hésitez pas à apprendre et à prodiguer les termes de salutation sans lésiner ; les personnes âgées sont traitées avec déférence (tout comme les personnes exerçant des professions de prestige ou d'autorité : médecins, enseignants, policiers, chefs de village...) et, inversement, les enfants considérés comme inférieurs (tout comme les femmes...) ; en visitant une agglomération rurale, allez voir le chef de village pour lui annoncer votre présence et lui demander l'autorisation de camper ou de tirer de l'eau au puits communautaire ; si l'on vous donne un objet modeste que vous avez demandé, prenez-le avec la main droite tout en touchant votre coude droit avec la main gauche, ce qui équivaut à dire merci : il est intéressant de noter que les remerciements sont rares (votre cadeau sera accepté en silence) et que les populations locales tendent à penser que les Occidentaux remercient trop souvent et avec trop de désinvolture...

Langue

La majorité des Namibiens parlent soit un idiome bantou (ovambo, herero/himba ou caprivien) soit une langue khoisan (khoi-khoi, damara ou san). Les dialectes khoisan se caractérisent par les "clics", ou claquements produits en pressant la langue contre différents parties de la cavité buccale pour former des sons différents : ainsi, le son reproduit par le point d'exclamation ! est un clic glottal, un autre clic est représenté par /, un troisième par //... Ces sons caverneux, parfois semblables au "plop" d'une bouteille que l'on débouche, sont très difficiles à apprendre pour les Occidentaux.
La nouvelle Constitution a désigné l'anglais comme langue officielle du pays : ce choix a priori étrange (seuls 2% des Namibiens ont l'anglais pour langue maternelle) permet en fait à toutes les communautés d'être sur un pied d'égalité. Bien que souvent rejeté comme la langue de l'apartheid, l'afrikaans est encore la langue maternelle de plus de 100 000 Namibiens, et l'allemand reste couramment utilisé.

  • bakkie : véhicule utilitaire ou camionnette
  • barkhanes : dunes mouvantes en forme de croissant
  • biltong : en-cas de viande séchée (bouf, koudou, autruche...)
  • boerewors : saucisse afrikaner épicée
  • braai : barbecue de viande grillée sur un support ou un trou
  • cuca shops : boutiques de brousse dans le nord du pays
  • drankwinkel : boutique de vins et spiritueux
  • dumpi : bière de 375 ml
  • dunes seif : alignement de dunes saillantes au centre du désert du Namib
  • location : nom namibien du : township
  • n!oresi : territoires traditionnels des San, les "terres où réside son cour"
  • nxum : "force vitale" san
  • omaeru : lait aigri, aliment de base des Herero
  • wag'n bietje : littéralement "attends un peu" ; nom afrikaans d'une espèce de palmier
  • watu : pirogue kavango
  • weltwischia : plante rare qui pousse dans le désert du Namib

Nourriture

Chaque communauté ethnique a ses préférences : les Ovambo du Nord privilégient le mielie (porridge de maïs) et le mahango (millet), qui accompagnent généralement des ragoûts de bœuf, de chèvre ou de poisson mijotés dans un potjie, marmite noire à trois pieds.
Le !nara, melon rond épineux très apprécié des Nama, est préparé en gâteau au goût sucré naturel, séché dans la farine ou écrasé, et mis à fermenter pour donner une bière douce.
L'alimentation des Herero est quant à elle surtout axée sur le mielie, la viande et parfois les haricots noirs.
Quant aux San, aujourd'hui soumis au même régime que les autres Namibiens, ils se nourrissaient traditionnellement de plantes du désert (fruits sauvages, baies, tubercules), d'œufs d'oiseaux, de lézards, de sauterelles et de gibier tué avec de petites flèches empoisonnées.
Vu le passé de la Namibie, vous trouverez naturellement de la cuisine européenne : pâtisseries allemandes dans des konditorei, koeksesters et melktart afrikaners... Rognons au curry accompagneront souvent vos œufs du petit déjeuner, le poisson se révélera le plus souvent être du hareng et votre poulet sera en général accompagné d'une sauce piri-piri très épicée.
Parmi les légumes les plus appréciés, citons les gems squash petites courges vertes, les potirons et les butternut squash (courge à chair douce), semblables à des gourdes.
Nul doute que vous aurez l'occasion de déguster le rooibos, tisane insipide censée receler des vertus thérapeutiques, la Windhoek Lager, bière blonde légère et rafraîchissante, la crème d'amarula, spécialité namibienne fabriquée avec le fruit marula, le mahango (bière de millet), le mataku (vin de pastèque), le walende (sève fermentée du palmier makalani) et autres mushokolo...

Religion

La moitié environ des Namibiens de religion chrétienne (80 à 90% de la population) appartiennent à l'Eglise luthérienne ; les catholiques (généralement de langue portugaise) occupent également une place importante.
Les Namibiens non christianisés, particulièrement les Herero, les San et les Himba, restent fidèles aux traditions animistes. Ces croyances se caractérisent par le culte des ancêtres, qui, considérés comme toujours vivants mais sous une autre forme, continuent à s'intéresser aux affaires des mortels et servent de messagers entre leurs descendants et les dieux.

Arts

La Namibie jouit d'une tradition florissante en matière d'arts musicaux, visuels et architecturaux. Elle est également un vivier d'artisans talentueux dans les domaines de la vannerie, de la sculpture et de la tapisserie.
Les San furent les tout premiers musiciens namibiens : leurs mélopées, probablement inspirées des cris des animaux, accompagnaient danses et contes. Aujourd'hui, marimbas, tambours et percussions sont toujours utilisés. La musique chorale constitue une importante contribution européenne à l'art musical namibien : le très célèbre Cantare Audire Choir, multiracial, exécute des ouvres religieuses, classiques et traditionnelles devant les publics du monde entier.
L'empreinte architecturale la plus évidente est celle laissée par les colons allemands, qui tentèrent de recréer en Namibie, l'Allemagne de la fin du XIXe siècle. Windhoek a conservé quelques merveilles de cette époque, maus c'est surtout sur la côte, à Swakopmund et à Lüderitzles, que subsistent les plus beaux vestiges du passé colonial. En déambulant dans les rues de ces deux villes, on pourrait se croire dans un dorfchen (petit village) bavarois déposé à l’extrémité du continent africain...
Quant à la littérature, elle est relativement récente : il aura fallu attendre la lutte pour l'indépendance pour que s'enracine une véritable œuvre autochtone, hélas encore peu diffusée en Namibie comme à l'étranger. Joseph Diescho (né en 1955) figure parmi les écrivains namibiens contemporains les plus importants.

Articles récents

Guide de voyage Namibie

Guide de voyage

Une nouvelle édition entièrement mise à jour de ce guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable…