Libye

  1. Accueil
  2. Afrique
  3. Libye
  4. Le lointain sud-est

Libye : Le lointain sud-est

Deux semaines/de Tobrouk à Sebha

La plupart des routes au départ de Tobrouk (1) mènent à l'est jusqu'en Égypte, à l'ouest vers des axes libyens fréquentés. Une voie peu empruntée conduit toutefois en direction du sud jusqu'à Al-Jaghbub (2), chargée d'histoire. Hormis son fort italien, l'oasis abrite des forêts pétrifiées, des gravures rupestres et de jolis lacs. L'un d'eux, Buhairat al-Fredgha, marque le point d'accès à la Grande Mer de sable, où les voyageurs se font aussi rares que l'eau. Au bout de trois jours de traversée, Koufra (3) vous offrira un lit et une douche bien mérités. Ainsi revigoré, vous pourrez regagner le désert et suivre vers le sud-est les pistes jalonnées d'ossements de chameaux jusqu'au Djebel Arkno. D'un isolement spectaculaire, ce dernier recèle une faune variée, des gravures rupestres et… un vieux char d'assaut. Non loin, à la lisière du Soudan et de l'Égypte, le Djebel al-Uweina (4) présente encore davantage d'attrait, avec des peintures rupestres et des paysages hors du commun. Rebroussant chemin vers Koufra, vous traverserez le Ramlat Rabyaneh jusqu'au petit lac thermal et la ville abandonnée de Buzeima. Arrêtez-vous ensuite pour faire le plein de provisions à Tazerbo (5) et continuez jusqu'au volcan de sable noir de Waw al-Namus (6), sans doute le plus beau site du désert libyen. Lorsque vous atteindrez enfin Tmissah, vous serez presque surpris par le silence des roues sur l'asphalte et le confort du trajet. Pour retarder encore un peu votre retour à la civilisation, faites une halte pour admirer les tombeaux de Zueila et le château de la vieille cité caravanière de Mourzouk (7) avant de gagner Sebha (8).

Articles récents