Île Maurice et Rodrigues : Santé

Vaccins et soins médicaux en île Maurice et Rodrigues

L’île Maurice ne pose pas de problème particulier pour le voyageur. Les informations qui suivent visent donc, pour la plupart, à parer à des éventualités peu probables. Elles ne doivent en aucun cas vous alarmer. Le soleil, la marche, la plongée, le changement de climat peuvent cependant entraîner leur lot de désagréments, que les médecins et les hôpitaux de l’île vous aideront facilement à résoudre. Les randonneurs, quant à eux, doivent tenir compte des risques de foulures, fractures, coups de chaleur ou de froid.

Vaccins

Aucun vaccin antipaludique n’est obligatoire pour les ressortissants européens ou nord-américains, ni d’ailleurs pour la population locale. Le pays connaît des cas très sporadiques de transmission de paludisme dus principalement à des populations migrantes. Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune doit en revanche être présenté par tout voyageur en provenance de pays concernés par le paludisme. 
Faites inscrire vos vaccinations dans un carnet international de vaccination que vous pourrez vous procurer auprès de votre médecin ou d’un centre.
Planifiez vos vaccinations à l’avance (au moins six semaines avant le départ), car certaines demandent des rappels ou sont incompatibles entre elles. Même si vous avez été vacciné contre plusieurs maladies dans votre enfance, votre médecin vous recommandera peut-être des rappels contre le tétanos ou la poliomyélite, maladies qui existent toujours dans de nombreux pays en développement. Les vaccins ont des durées d’efficacité très variables ; certains sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.
Vous trouverez la liste des centres de vaccination en France sur le site du ministère des Affaires étrangères (www.diplomatie.gouv.fr, rubrique “conseils aux voyageurs”), qui effectue par ailleurs une veille sanitaire et met régulièrement en ligne des recommandations concernant les vaccinations et les voyages.

Disponibilité et coût des soins médicaux

Les soins médicaux sont en principe gratuits pour les visiteurs étrangers comme pour les Mauriciens dans les hôpitaux publics. Il faut cependant attendre, parfois de longues heures, une consultation. Les infrastructures sont très limitées à Rodrigues. Les principaux hôpitaux et services d’urgence de l’île sont :

  • Samu (114)
  • Ambulance (999)
  • Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital (SSRNH ; 209 3400, 209 3500 ; Pamplemousses)
  • Victoria Hospital (425 3031, caisson 427 5135 ; Candos, Quatre Bornes). Possède un caisson de recompression.
  • Jawaharlal Nehru Hospital (627 4951, 627 4960 ; Rose Belle)

Les cliniques privées payantes constituent en général une meilleure solution. Parmi celles qui nous ont été recommandées, citons :

  • Fortis Clinique Darné (601 2300 ; www.fortiscliniquedarne.com ; Georges Guibert St, Floréal)
  • Clinique Mauricienne (545 3061 ; Le Réduit)
  • City Clinic (206 1600 ; Port Louis)
  • Appolo Bramwell Hospital (605 1000 ; Royal Rd, Moka). Conventionnée avec la Caisse des Français de l’étranger.

Précautions élémentaires

Faire attention à ce que l’on mange et boit est la première des précautions à prendre. Des troubles gastriques et intestinaux sont fréquents en voyage, même si la plupart du temps ils restent sans gravité. Ne soyez cependant pas paranoïaque et ne vous privez pas de goûter la cuisine locale. N’hésitez pas également à vous laver les mains fréquemment.

Eau

Renseignez-vous auprès de votre hôtel pour savoir si l’eau distribuée localement est potable ou non. Les estomacs européens étant souvent plus sensibles aux dérangements, il est toujours préférable de boire de l’eau en bouteille. A Rodrigues, où l’approvisionnement en eau pose problème, préférez systématiquement l’eau en bouteille.

Alimentation

La nourriture proposée à Rodrigues et Maurice ne pose aucun problème. Si vous vous engagez dans de longues randonnées, munissez-vous toujours d’une gourde d’eau et éventuellement de boissons énergisantes. Une transpiration excessive fait perdre des sels minéraux et peut provoquer des crampes musculaires. Il est toutefois déconseillé de prendre des pastilles de sel de façon préventive.
 

Mis à jour le : 6 octobre 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à île Maurice

Paramètres des cookies