1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage en famille
  4. Voyages généalogiques : à la recherche des ancêtres perdus
Voyage en famille

Voyages généalogiques : à la recherche des ancêtres perdus

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 19 novembre 2020

Carte

Les voyages généalogiques sont dans l’air du temps. L’accès de plus en plus facile aux tests d’ADN a donné un nouveau souffle à la recherche de ses racines et lancé la tendance des voyages généalogiques. Une tendance vite reprise par Air BnB qui a lancé un partenariat avec le géant américain des tests ADN, 23andMe, pour proposer des séjours en lien avec la recherche de ses ancêtres et de cousins inconnus… Avant de vous lancer dans un voyage riche en (re)trouvailles et en émotions, suivez nos conseils pour vous préparer au mieux.

L’incontournable arbre généalogique

Un voyage généalogique commence par une enquête. Préparez-vous à passer du temps dans les archives familiales et en ligne. Commencez par vous fixer des objectifs : s’agit-il de retrouver vos ancêtres, des cousins perdus de vus ou inconnus, d’élucider un secret de famille enfoui depuis de générations ou tout simplement d’organiser une cousinade géante post-pandémie ? Puis transformez-vous en Sherlock-généalogiste ! Quel que soit l’objet de votre quête, l’arbre généalogique est un élément clé, une sorte de carte du territoire familial que vous allez alimenter et dont vous allez étendre les frontières. Pour le créer et l’étoffer, faites le tour de vos proches pour récolter les premiers jets entamés ici et là par des membres de votre famille puis plongez-vous dans la généalogie traditionnelle en allant à la recherche de documents tels que des actes de naissance, de mariage et de décès consultables gratuitement en ligne aux archives départementales des départements qui vous concernent. Pour d’autres documents plus spécifiques à vos recherches, fouillez aussi chez les notaires, dans les registres cadastraux ou encore dans les archives militaires ou paroissiales…

laura-fuhrman-73ojlcahqhg-unsplash.jpg

Pour constituer votre arbre généalogique, commencer par investiguer dans les souvenirs de famille

L’investigation 2.0

Une fois votre brouillon d’arbre esquissé, complétez-le en investiguant sur la grande toile. Attention toutefois à ne pas vous perdre en chemin. Pour vous aider, utilisez des sites de généalogie comme Geneanet qui vous proposent de pouvoir démarrer votre arbre gratuitement en faisant des recherches dans la base de données du site et de vous connecter à des branches éloignées ! Si vous voulez pousser certaines recherches, sachez qu’il faudra peut-être passer à un abonnement payant. A vous de voir. Autres techniques d’investigation : Google et les réseaux sociaux si vous connaissez les noms des personnes que vous cherchez, ou si vous voulez lancer des avis de recherche. Et oui, les réseaux sociaux peuvent être un outil extraordinaire d’enquête participative et parfois conduire à retrouver une aiguille dans une meule de foin, même à partir d’une simple photo trouvée !

convertkit-qcni5tkradg-unsplash.jpg

Deuxième étape : les recherches en ligne !

Partager son ADN

Partager son ADN sur des sites qui proposent des tests au grand public peut aussi constituer un autre moyen de trouver ses ancêtres ou de dénicher des demi-frères ou soeurs, des oncles, des tantes et des cousins. Cependant, la législation ne permet pas à des entreprises françaises de pratiquer ce genre de tests. Il faudra passer par des compagnies étrangères telles que 23andMe ou MyHeritage. Non seulement, vous découvrirez vos origines ethniques - ce qui peut conduire à une première vague de surprises - mais aussi des liens avec des personnes jusque-là inconnues - ce qui peut déboucher sur une deuxième vague de surprises et parfois un tsunami !- si vous acceptez de partager les résultats de votre test sur le site. Ce dernier se chargera en effet de faire les « matchs » avec les personnes qui partagent des segments de votre ADN…

taras-zaluzhnyi-jkxaik_8hca-unsplash.jpg

Sur une carte ou via une appli, concoctez-vous un itinéraire adaptable en fonction de vos (re)trouvailles

Le grand départ

La préparation de votre périple s’est déjà révélée être un voyage en soi, dans des contrées, des régions et même des pays dont vous ne soupçonniez peut-être même pas avoir des racines, des proches ou de la famille éloignée. Il ne reste plus qu’à concocter votre itinéraire en fonction des rendez-vous familiaux et bien sûr des lieux que vous souhaitez (re)découvrir : une maison de famille, un cimetière, une plage, une forêt, un jardin secret…

Munissez-vous de votre arbre généalogique, véritable passeport de votre voyage, pour ne pas perdre vos repères et pour expliquer où vous vous situez dans la lignée familiale aux « nouveaux » membres de votre famille. Ne partez pas sans une bonne vieille carte routière marquée des points d’intérêt de votre voyage. Vous pourrez aussi la compléter au fur et à mesure de vos trouvailles et de vos retrouvailles ! Si vous êtes à la pointe de la technologie et fan de cartes interactives, vous pouvez aussi élaborer votre carte généalogique vous-mêmes et y faire figurer des liens sur vos proches, vos endroits préférés etc. Inspirez-vous par exemple de celle que MyHeritage a développée, FamilyMap, qui « raconte », via des lieux, votre histoire familiale à travers des photos, des événements, des anecdotes…

marcos-paulo-prado-tcyw6im5uug-unsplash.jpg

L'enquête avance....

Sur la route

Quelles que soient les destinations de votre voyage généalogique, prévoyez du temps. Même si vous avez préparé vos rencontres à l’avance, laissez les liens se nouer - ou pas ! -, prévoyez aussi des rendez-vous manqués, des invitations de dernière minute, des nouvelles rencontres, des surprises. Prenez aussi le temps d’apprécier ces rencontres, ces découvertes, de les digérer aussi. Car un voyage généalogique n’est pas un voyage comme les autres. A la fois pèlerinage et introspection, il remue…

anita-jankovic-m5ofzzrckwc-unsplash.jpg

La joie de faire progresser son enquête familiale sur le terrain

D’ailleurs, si l’aventure vous semble trop complexe à envisager seul, faites-vous accompagner par un généalogiste ou une agence spécialisée dans ce type de tourisme. Quel que soit votre choix, n’oubliez pas de partir armé d’un carnet de voyage pour vos notes, en prévision des histoires à garder, raconter et associer aux nouvelles branches de votre arbre et à votre carte familiale.



Guide de voyage

Le guide indispensable pour partir au bon moment

Paramètres des cookies