1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Tourisme expérimental : 40 façons insolites de voyager
Idées de voyage

Tourisme expérimental : 40 façons insolites de voyager

Mis à jour le : 6 mars 2014

Carte

Il y a quelques années, Lonely Planet publiait un guide sur le tourisme expérimental, que son auteur Joël Henry décrivait en ces termes : « Le tourisme expérimental échappe à la définition. Il peut cependant être approximativement défini comme une façon amusante de voyager, pour laquelle la méthodologie du voyage est claire mais la destination parfois inconnue ».
Voici 40 expériences de voyages insolites issues de cet ouvrage mythique. 

1. Aéroport d'attache       

Concept : Séjourner 24 heures dans un aéroport sans jamais prendre l'avion.
Matériel : Transport jusqu'à l'aéroport, argent, livres, petit en-cas (pas besoin de passeport).
Méthode : Jouir du confort des salles d'attente, des différentes ressources sanitaires, commerciales et gastronomiques proposées, du ballet des voyageurs en partance et de la valse sans fin des destinations sur le tableau « Départs ».

2. Auto-stop expérimental       

Concept : Voir jusqu'où votre pouce peut vous mener.
Matériel : Un grand morceau de carton (environ 20 cm x 50 cm), un gros feutre noir, une destination.
Méthode : Gagner la bretelle d'autoroute la plus proche équipé d'un sac à dos et d'un rectangle de carton sur lequel on aura inscrit, en lettres capitales, le nom d'une destination lointaine : Buenos Aires, Shanghai, Sydney, Tombouctou... Éviter de donner trop de détails (par ex. : Appartement 7, 35 Jalan Panarukan, en bas de la rue, à gauche après le bureau de poste, Djakarta, Indonésie). Se mettre dans la position de l'auto-stoppeur (pouce dressé) et attendre.
Remarque : les personnes faisant cette expérience devront s'assurer de la manière locale de faire du stop (rester debout le pouce tendu dans un pays où cela ne signifie rien risque de donner des résultats décevants).

3. Baroudage à domicile

Concept : Profiter des joies d'un périple de routard sans quitter sa propre ville.
Matériel : Une auberge de jeunesse, un guide de voyage et/ou un plan de ville, une tenue de routard (sandales à porter avec des chaussettes, bermuda, collier de perles rapporté de Bali, appareil photo...).
Méthode : Demander à se faire déposer à l'aéroport par un ami. De là, trouver le moyen de transport le moins cher pour retourner en ville et, sac sur le dos, aller se présenter à l'auberge de jeunesse de son choix. L'alimentation sera uniquement constituée de plats bon marché (pizzas, kebabs...) et les activités seront celles des autres routards : visites de monuments, visites de bars et de cybercafés, conversations passionnées et promesses de garder le contact. Il peut aussi être tout à fait approprié d'entamer une amourette avec l'une ou l'autre de ces merveilleuses personnes que l'on vient tout juste de rencontrer. Penser à surveiller son budget et ne surtout pas oublier de se prendre en photos avec ses nouveaux amis. À la fin de l'expérience, retourner à l'aéroport et téléphoner à quelqu'un pour se faire ramener à la maison.

4. Bougerie chevaline       

Concept : Mettre à l'épreuve les règles sociales et les convenances en attirant l'attention sur soi de manière absurde et extravagante.
Matériel : Un accessoire ou un costume bizarre ; par exemple, une tête de cheval.
Méthode :  Passer le costume et aller en société. Analyser les réactions des gens : viennent-ils vous parler, sont-ils amusés ou font-ils semblant de ne pas vous voir ?

5. Cadavre exquis en goguette       

Concept : Laissez-vous guider par l'inconscient collectif.
Matériel : Un groupe d'amis, une feuille de papier (réelle ou virtuelle) et un stylo.
Méthode :  Le premier participant écrit le nom d'une destination sur une feuille de papier. Elle est ensuite pliée et passée au deuxième, qui écrit une activité, la plie encore et ainsi de suite. Répéter jusqu'à ce que chacun ait écrit quelque chose (les informations possibles peuvent inclure la tenue vestimentaire, le budget, la durée du voyage ou un thème). Lorsque tous les participants ont apporté leur pierre à l'édifice, déplier le papier et constater quel merveilleux périple a été esquissé.
Remarque : cette expérience doit son origine à une Méthode :  de création poétique surréaliste connue sous le nom de « cadavre exquis » qui découle elle-même du vieux jeu des « petits papiers ».

6. Cécité fait vertu         

Concept : Explorer un lieu inconnu sans le voir.
Matériel : Une personne de confiance et un dispositif pour se boucher la vue.
Méthode :  Passer une journée les yeux bandés dans un endroit inconnu, guidé par la personne de confiance susmentionnée.

7. Comme son ombre       

Concept : Marcher dans les pas d'un autre.
Matériel : Un imperméable, un chapeau mou, un appareil photo et un journal avec deux trous pour les yeux.
Méthode :  Filer discrètement, sans les quitter d'une semelle, des amis partis en voyage. Les photographier souvent au téléobjectif. Organiser à leur retour une soirée diapos surprise : le making of de leurs vacances. Pour plus de confort, il est possible de limiter l'expérience à une excursion d'une journée ou à une simple sortie.
Remarque : Cette expérience étant assez difficile à réaliser pour des amateurs, Joël Henry suggère qu'il est également possible de suivre une personne prise au hasard dans la rue pour voir jusqu'où cela mène.

8. Contre-tourisme       

Concept : Faire l'inverse de ce qu'un voyageur est censé faire.
Matériel : Un appareil photo.
Méthode :  Variable. On pourra, par exemple, visiter des sites touristiques majeurs non pas pour les photographier, mais pour immortaliser le paysage qui s'offre en contrechamp ou encore photographier les autres touristes. Une autre manière de pratiquer le contre-tourisme est de faire l'exact opposé des instructions données par un guide.

9. Coups de bars         

Concept : Découvrir les meilleurs bars locaux (et les boissons qui vont avec) en suivant les conseils d'un expert.
Matériel : Un foie solide. Un plan de ville et un sourire avenant peuvent également être utiles.
Méthode : Aller dans son établissement préféré pour boire sa boisson préférée. Demander au barman l'adresse de son bar favori et quelle boisson il recommande d'y consommer. Aller boire la boisson conseillée à l'endroit indiqué et refaire de même.
Remarque : l'abus d'alcool étant dangereux pour la santé, il est bien entendu déconseillé de répéter cette opération ad nauseam.

10. Dodécatourisme       

Concept : Composer un itinéraire basé sur le chiffre 12.
Matériel : Une carte, un horaire ou n'importe quel concept de voyage en rapport avec le chiffre 12.
Méthode :  Le chiffre 12, étonnamment flexible et modulable, peut s'adapter à de nombreuses expériences. En voici quelques exemples :

  • prendre un train qui part à 12h12 et descendre au 12e arrêt
  • marcher ou nager le long du 12e parallèle
  • voyager en ne séjournant que dans des chambres portant le numéro 12
  • partir faire un tour du monde avec 12 € (ou 12 $, 12 £...) en poche

11. Échangisme immobilier         

Concept : Explorer le monde d'un autre habitant de sa propre ville.
Matériel : Quelques amis pas trop casaniers.
Méthode :
1) Se réunir entre amis, au café, un samedi matin.
2) Glisser chacun dans une enveloppe ses clés, son nom et l'adresse de son chez soi.
3) Mélanger les enveloppes et les redistribuer aléatoirement.
4) Séjourner tout le week-end au domicile tiré au sort en y assumant, si possible, les éventuelles obligations de son occupant habituel.

12. Échecs urbains       

Concept : Découvrir la ville par les yeux d'une pièce d'échecs.
Matériel : Un téléphone portable et un T-shirt noir ou blanc (costume facultatif).
Méthode :
1) Trouver des participants.
2) Trouver une ville au plan en damier.
3) Désigner les « joueurs » et les « pièces ».
4) Jouer aux échecs.
Remarque : les deux joueurs jouent normalement, face à face, et téléphonent aux pièces pour leur indiquer la position à prendre.

13. Emmener une ligne en promenade       

Concept : Créer un itinéraire en écrivant ou en faisant un dessin sur une carte.
Matériel : Une carte et un crayon1. Accessoirement : un moyen de transport tel qu'une voiture ou une bicyclette.
Méthode :  À l'aide d'un crayon ou d'un appareil GPS, écrire quelque chose ou faire un dessin sur une carte de façon arbitraire. Suivre l'itinéraire ainsi constitué au plus près. Toutes les fantaisies sont permises : écrire son nom, dessiner une forme simple ou quelque chose de plus complexe...

14. Érotourisme

Concept : Découvrir une ville en cherchant l'être aimé.
Matériel : Un partenaire (conjoint, conjointe, ami, amie ou relation extraconjugale). Une destination.
Méthode : L'inviter à venir passer le même week-end dans la même ville étrangère, mais sans lui fixer de rendez-vous. S'y rendre, chacun de son côté, par des moyens de transports différents. Se chercher dans la ville...

15. Expédition au K2         

Concept : Découvrir une partie inconnue de la ville en explorant la case K2 de la carte.
Matériel : Un plan ou un atlas quadrillé.
Méthode :  Explorer méthodiquement la portion d'ailleurs enclose dans le carré « K, 2 » d'un plan ou d'une carte. Profiter au mieux des ressources culturelles, gastronomiques et estaminologiques1 qu'il recèle.
1. L'estaminologie est une science qui a pour objet l'étude des estaminets, bars, cafés, bistrots, etc.

16. Fil d'Ariane       

Concept : Laisser Ariane vous conduire dans le labyrinthe d'une ville inconnue.
Matériel : Une « Ariane », que l'on trouvera parmi ses connaissances ou en cherchant au hasard dans l'annuaire téléphonique.
Remarque : il n'est pas nécessaire que la personne choisie se nomme véritablement « Ariane » – un Michel, une Florence, un Naël ou une Djemila feront tout aussi bien l'affaire.
Méthode :
1) Trouver un téléphone.
2) Contacter « Ariane ».
3) Lui demander de faire la liste des dix endroits (ou plus) qu'elle préfère dans sa ville. Remarque : l'intérêt touristique des endroits cités n'a aucune importance ; il faut juste que ce soient des lieux « qui comptent » pour elle.
4) Noter par un point l'emplacement de chacun d'eux sur le plan de la ville.
5) À l'aide de cette succession de points, établir un itinéraire qui servira de fil conducteur à la découverte du dédale urbain.

17. La voie de son maître       

Concept : Faire une balade qui a du chien.
Matériel : Un chien.
Méthode :
1) Trouver un chien.
2) Le laisser vous promener.

18. Lune de miel expérimentale         

Concept : Tester la force de votre engagement sans attendre la fin de votre lune de miel.
Matériel : Une épouse, un mari (ou leur équivalent) avec qui vous voulez vous engager pour la vie. La volonté de ladite personne à collaborer à l'expérience est vivement recommandée.
Méthode :
1) Trouver le Grand Amour.
2) Faire sa demande à l'heureux(se) élu(e).
3) Se marier !
4) Partir en voyage de noces expérimental.
Remarque : ces étapes ne sont pas classées par ordre de difficulté.

19. Mascotte de voyage         

Concept : Voir le monde par les yeux d'une mascotte.
Matériel : Une mascotte de votre choix et un appareil photo.
Méthode :  Choisir une mascotte (peluche, porte-clés, nain de jardin...) et l'emmener en voyage avec soi. La prendre en photo durant tout le voyage, notamment devant les principaux sites touristiques. De retour chez soi, faire un album sur le voyage de sa mascotte et le montrer aux amis. Prétendre qu'elle a fait le voyage seule.

20. Monopoly tourisme         

Concept : Explorer une ville en se servant du plateau de Monopoly comme carte.
Matériel : Un plateau de Monopoly correspondant à la ville choisie, deux dés, des pions, etc.
Remarque : Les plus accros organisent de vraies parties grandeur nature, en se servant de téléphones portables pour communiquer leur position aux autres joueurs.
Méthode :  Visiter les rues, les gares, les aéroports, la prison, les parkings, les compagnies d'eau et d'électricité de la ville choisie en réglant ses déplacements à coups de dés, conformément aux règles officielles du jeu.

21. Mouvement artistique       

Concept : Faire de son voyage une odyssée artistique.
Matériel : Papier, crayons, fusains, appareil photo... tout dépend de la technique employée.
Méthode :  Recueillir de manière systématique des souvenirs originaux de son voyage dans le cadre d'une démarche artistique. On pourra ainsi, par exemple, photographier la caserne des pompiers de chaque ville traversée, écrire un poème sur chaque moyen de transport emprunté, dessiner, peindre ou photographier la vue depuis la chambre d'hôtel, le contenu du minibar, le plateau du petit-déjeuner... Les musiciens pourront composer un ou plusieurs morceaux sur place en y mêlant, pourquoi pas, les sons caractéristiques des endroits visités.

22. Odyssée administrative         

Concept : Découvrir une ville et la vie de ses habitants en visitant les administrations locales.
Matériel : Un peu de paperasse et un attaché-case. Un air exaspéré peut aussi aider.
Méthode :  Explorer dans une perspective touristique les salles d'attente des préfectures, caisses d'allocations familiales, mairies, commissariats, etc. Tester les dispositifs culturels mis à la disposition du public (photocopieuse, Photomaton, prospectus et magazines) ainsi que les ressources gastronomiques locales (cantine, machine à café, distributeurs de sandwichs...).

23. On connaît la chanson       

Concept : Explorer une ville en se laissant guider par les paroles d'une chanson célèbre dédiée à ladite ville, utilisées à la fois comme itinéraire et guide de voyage.
Matériel : Une bonne sélection de grands classiques musicaux chantant la louange de telle ou telle ville, une transcription de leurs paroles dans un format pratique et un stock de miles gagnés grâce au programme « voyageur fréquent » d'une compagnie aérienne.
Méthode :  Faites une compilation de grands classiques de la chanson se référant à une ville (New York, New York, I love Paris, Chicago, Knokke-le-Zoute, Les Filles de Camaret...). Choisissez-en une au hasard puis rendez-vous dans la ville en question, où vous vous attacherez à découvrir les lieux, à revivre les situations et à ressentir les émotions décrits dans la chanson.
Cette expérience est une des nombreuses déclinaisons de l'Opus Touristicus.

24. Opus Touristicus       

Concept : Une façon de voyager avec art.
Matériel : Une encyclopédie ou une histoire de l'art.
Méthode : Tester la formule de voyage suggérée par le titre d'une œuvre.

25. Passé recomposé         

Concept : Remonter le temps en voyageant à la manière d'antan.
Matériel : Un moyen de transport obsolète.
Remarque : le port du costume d'époque n'est pas obligatoire.
Méthode :  Voyager avec un moyen de transport qui n'est plus d'usage (chaise à porteurs, grand-bi, palanquin, galère, fiacre, draisine, 2 CV, dirigeable, etc.).

26. Promenade nostalgique       

Concept : Chercher un endroit dont on a la nostalgie dans sa propre ville.
Matériel : Des souvenirs agréables, le mal du pays ou un besoin d'exotisme ; une carte ou un guide peut aussi s'avérer utile.
Méthode :  1) Choisir où l'on aimerait être et ce que l'on aimerait y faire (manger des kimchi à Séoul, danser un tango à Buenos Aires, faire du trekking en Équateur...). Essayer de le faire dans sa propre ville.
Ou
2) Visiter sa propre ville avec la carte ou le guide d'une autre ville. Choisir une destination (par exemple, le musée des Beaux-Arts), voir ce que l'on y trouve et comparer avec la description du guide (au cas où les rues, par exemple, ne correspondraient pas parfaitement : improviser).

27. Retourisme lent         

Concept : Formule touristique exclusivement axée sur le trajet retour.
Matériel : Un moyen de déplacement rapide et un lent.
Méthode :  Partir vite et loin pour revenir lentement chez soi.

28. Révolution des œillets rouges         

Concept : Découvrir une ville avec un groupe d'étrangers portant tous un accessoire facilement identifiable.
Matériel : Un accès à Internet, une bonne idée, un œillet rouge, un soupçon de charisme.
Remarque : l'œillet rouge peut être remplacé par tout autre accessoire : chapeau melon, casque de viking, tutu rose, etc.
Méthode : Sur un forum Internet consacré aux voyages, fixer un rendez-vous à d'autres voyageurs en décidant d'une activité commune à faire en un endroit et à un moment donné (faire des grimaces aux gardes du palais de Buckingham, descendre les Champs-Élysées en faisant des claquettes, etc.). Demander que chacun porte le même accessoire facilement identifiable. Se prendre en photo avec les autres et essayer de recruter de nouveaux volontaires en chemin.

29. Thalasso expérimentale       

Concept : S'offrir une cure de thalassothérapie à moindre coût chez un ami.
Matériel : Un ami qui possède une salle de bains ou, mieux, un bain à remous (voire un sauna).
Méthode :  Prétextant une panne de chaudière ou une coupure d'eau, se faire inviter à prendre un bain chez un ami. Emporter avec soi l'attirail du parfait curiste : savon, shampooing, serviette, peignoir, livre, bougies, jeu d'échecs flottant, Walkman étanche, algues, champagne... Émettre l'idée d'inviter des amis. Ne pas hésiter à chantonner.

30. Tourisme aléatoire         

Concept : Laisser faire le hasard.
Matériel : Deux dés.
Méthode : Insérer (s'il n'y figure pas) le nom de sa commune dans l'index alphabétique d'un atlas du monde. Lancer les dés. La destination du voyage sera le lieu suivant de la liste dont le rang correspond au nombre de points obtenus.

31. Tourisme automatique       

Concept : Échapper aux contraintes de la raison en se déplaçant de manière automatique (c'est-à-dire sans réfléchir) et voir où notre inconscient nous mène.
Matériel : Un ça, un moi et un surmoi pour pouvoir retrouver son chemin. Une certaine faculté à atteindre un état méditatif peut aider.
Méthode :  Créer un courant de conscience en suivant son inconscient, libéré de la voix de la raison. Revenir ensuite sur son trajet (Où est-on allé ? Qu'a-t-on fait ?) pour en analyser les tenants psychologiques.
Remarque : cette expérience se pratique en principe dans un endroit totalement inconnu, où il est impossible de « censurer » ses déplacements. Il convient également de n'avoir lu auparavant aucun guide ou autre ouvrage sur la ville choisie pour avoir l'esprit aussi libre que possible. Enfin, il peut être commode d'être dans un certain état méditatif pour pratiquer l'expérience. Être extrêmement fatigué, sous hypnose ou même endormi (pour les somnambules) peut aussi donner des résultats intéressants.

32. Tourisme ès lettres         

Concept : Parcourir le monde au fil des rayonnages d'une bibliothèque.
Matériel : Une bibliothèque (contenant des livres, cela va sans dire), ainsi que du papier et un stylo qui vous permettront de garder une trace de votre périple.
Méthode :  Choisir un livre dans la bibliothèque et en commencer la lecture. Poursuivre jusqu'à ce que le nom d'un pays étranger apparaisse dans le texte. Choisir alors un deuxième livre en relation avec ledit pays et plonger dans ses pages. Répéter l'opération jusqu'à revenir au point de départ ou avoir effectué un tour du monde.

33. Tourisme étique       

Concept : Éviter les déceptions possibles en les incluant délibérément dans son voyage.
Matériel : Aucun.
Méthode :
1) Partir trop peu de temps, avec un budget ric-rac, pour un ailleurs aux charmes chiches dont on maîtrise mal la langue.
Ou
2) Visiter un piège à touristes bien connu et tenter d'y séjourner sans dépenser un kopeck.

34. Tourisme sous confluence       

Concept : Partir à la recherche d'un point très précis du globe.
Matériel : Un système GPS, une carte détaillée, une boussole, un appareil photo numérique, un carnet étanche, un crayon, des vivres, de l'eau, des batteries de rechange.
Méthode :
1) Trouver un point où se croisent une latitude et une longitude de nombre entier, comme (35°S/117°E).
2) S'y rendre.
3) Dresser un compte rendu et photographier ce que l'on trouve sur place.
4) Envoyer les résultats au Degree Confluence Project (www.confluence.org).

35. Tourisme synchronisé       

Concept : Voyager avec des amis de façon synchronisée et vérifier si les lignes parallèles ne se croisent vraiment jamais.
Matériel : Deux participants ou plus, un carnet de notes et un appareil photo.
Méthode :  Les participants voyagent dans le lieu de leur choix en utilisant une grille commune de directives en dix points. Ils prennent des photos et des notes pour garder trace de leur expérience à chaque étape. Improviser si les directives sont incompatibles avec la situation.
1) La première étape est votre point de départ.
2) Marcher 50 ou 100 pas dans n'importe quelle direction, puis tourner à 180 degrés.
3) Marcher dans cette direction jusqu'à voir quelque chose de couleur bleue.
4) Tourner à gauche et marcher 50 ou 70 pas.
5) Aller dans n'importe quelle direction jusqu'à voir le chiffre 7 ou 11, ou quoi que ce soit qui y ressemble.
6) Prendre la première à gauche et marcher jusqu'à trouver un lieu où s'asseoir.
7) Marcher 25 ou 50 pas dans n'importe quelle direction.
8) Continuer à marcher jusqu'à voir une couleur, une forme ou une matière inhabituelle. Tourner alors à 180 degrés.
9) Marcher dans n'importe quelle direction jusqu'à voir une arche, ou n'importe quel élément architectural inhabituel.
10) Rentrer à la maison en continuant à chercher quelque chose qui attire l'attention.

36. Touriste à louer         

Concept : Découvrir la vie active d'une ville et rencontrer ses habitants en participant à leurs tâches quotidiennes.
Matériel : Des feutres ou de la peinture pour faire une pancarte, un discours vendeur, un accessoire pour attirer l'attention sur soi (haut-parleur, gyrophare...).
Méthode :  S'installer sur la place principale avec un panneau « Touriste à louer ». Distribuer, si possible, des prospectus indiquant ses talents et capacités.
Remarque : afin d'éviter toute ambiguïté sur la nature exacte des « prestations », il est fortement déconseillé de s'installer dans un coin mal éclairé ou une petite rue sombre.

37. Tournant alternatif         

Concept : Découvrir sa ville (ou une ville étrangère) en alternant les directions.
Matériel : La faculté de reconnaître sa droite de sa gauche.
Méthode :  Partir à pied. Prendre la première rue à droite puis la première à gauche, puis la première à droite, puis la première à gauche... et ainsi de suite jusqu'à ce qu'une impasse, un no man's land ou un océan mette un terme au voyage.

38. Trip Poker

Concept : Mettre un week-end en jeu.
Matériel : Quatre joueurs, une table, un dé, une salle enfumée et un regard menaçant.
Méthode :  Le Trip Poker est un jeu touristique pour quatre personnes ou plus. Les règles édictées ci-dessous peuvent facilement être adaptées à une partie de poker normale, voire de belotte, de pouilleux, etc.
1) Le joueur qui obtient le plus grand chiffre gagne la première manche et choisit la destination, dans un rayon fixé à l'avance à partir du lieu où se déroule la partie (par ex. : 500 km).
2) Le vainqueur de la deuxième manche décide de la date du week-end.
3) Le gagnant de la troisième manche choisit la formule d'hébergement (hôtel, camping, voiture, chez l'habitant, à la belle étoile, nuit blanche...).
4) Le perdant de la dernière manche finance le week-end.

39. Vol de nuit         

Concept : Découvrir une ville de nuit.
Matériel : Une lampe de poche.
Méthode :  Se rendre dans une ville inconnue en s'arrangeant pour ne l'atteindre qu'au crépuscule. Puis l'explorer toute la nuit avant de la quitter au point du jour suivant.

40. Voyage au bout de la ligne

Concept : Explorer les confins de la ligne.
Matériel : Un quelconque moyen de transport : bus, train, ferry.
Méthode :  Prendre un train de banlieue et descendre à son terminus. À défaut, avoir recours à un autre mode de transport. Dormir si possible sur place pour avoir le temps d'explorer le lieu d'arrivée.
 
D'autres idées ? partagez-les avec nous sur Twitter @lonelyplanetfr 
 

Joël Henry
Journaliste et rédacteur, Joël Henry est né à Strasbourg en 1955. Il a depuis été photographe, travailleur social, bouquiniste, inventeur de jeux de société et organisateur de manifestations insolites, dont deux biennales d’art comestible et une exposition d’œuvres d’art réalisées dans des Photomaton. Il a créé le Latourex (LAboratoire de TOURisme EXpérimental) avec deux amis, en 1990. 
Pour ce livre, Joël a partagé ses conceptions du tourisme expérimental avec nos intrépides contributeurs, a retesté et relaté ses exploits des quinze dernières années. Il s’est ainsi embarqué dans une série d’aventures qui l’ont vu notamment : 
1/ chanter sur La Mélodie du bonheur en Autriche ; 
2/ entreprendre une quête romantique à Venise ; 
3/ voyager les yeux bandés à Luxembourg.
 

Retrouvez Latourex sur http://www.latourex.org/

 


Paramètres des cookies