1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Nouvelle-Calédonie : top des activités sportives
Sports et activités

Nouvelle-Calédonie : top des activités sportives

Mis à jour le : 15 décembre 2016

Carte

La Nouvelle-Calédonie est un superbe terrain de jeux pour les passionnés de loisirs nature, aussi bien à terre que sur l’eau. Quel que soit votre niveau et vos désirs, vous trouverez des prestataires offrant un encadrement professionnel avec, en prime, un accueil personnalisé, à l’écart des foules. Après avoir goûté aux plages de sable blanc, découvrez le plus beau de la Nouvelle-Calédonie avec les meilleures activités sportives de l'archipel.

1. Randonnée à pied et à vélo

Si la Nouvelle-Calédonie ne peut rivaliser avec d’autres îles tropicales dans le domaine de la randonnée, elle possède néanmoins de solides atouts. Outre le GR®NC1, qui relie Prony au barrage de Dumbéa en sept étapes, le parc provincial de la Rivière-Bleue est sillonné de sentiers de randonnée très bien balisés, tout comme le parc des Grandes Fougères. La pratique du VTT se développe en Nouvelle-Calédonie. Si les structures proposant des vélos en location sont encore rares, il existe malgré tout de belles possibilités dans le parc provincial de la Rivière-Bleue et à proximité des chutes de la Madeleine – emprunter les pistes qui traversent ces sites naturels est une expérience mémorable. Il est facile de faire le tour de l’île des Pins à vélo.

2. Faire de l'équitation en Nouvelle-Calédonie

La randonnée équestre constitue une occasion unique de se familiariser avec les cultures caldoche et kanak tout en découvrant les paysages méconnus de l’intérieur de la Grande Terre. Toute fête agricole qui se respecte comporte d’ailleurs un rodéo. Dans le secteur de Bourail et de La Foa, notamment, quelques centres équestres vous permettront de jouer les stockmen (cow-boys calédoniens ou broussards), de la simple balade dans le ranch aux randonnées de plusieurs jours dans la montagne. Tous les niveaux sont les bienvenus, y compris les débutants et les enfants. 

3. Plongée et snorkeling

Les amateurs vont se régaler ! Les récifs des îles Loyauté et de l’île des Pins, ainsi que la barrière corallienne au large de la côte est de la Grande Terre, présentent des conditions idylliques pour la pratique de la plongée et du snorkeling. Les îlots au large de Nouméa et de la presqu’île de Bouraké ou de Bourail ont l’avantage d’être très faciles d’accès. La pratique de la “randonnée palmée” (sortie snorkeling encadrée par un moniteur) se développe en Nouvelle-Calédonie, notamment à Nouméa, à Hienghène et à Poindimié.

4. Kayak de mer et canoë

Pour la pratique du kayak, le parc provincial de la Rivière-Bleue, dans le Grand Sud, présente des conditions magiques : vous glisserez sur l’eau, au milieu de la Forêt Noyée. Pour les plus téméraires, la découverte de la Côte Oubliée, au sud de Thio, est une expérience mémorable. Parmi les autres balades recommandées (et plus faciles) figurent le tour des roches de Lindéralique (Hienghène), la mangrove près de Bourail ou de Ouano, la baie de Prony, ainsi que le lagon situé devant l’hôtel Nengone Village à Maré. Certains gîtes, hôtels ou centres nautiques louent des kayaks ou des canoës.

5. Excursions nautiques en NC 

Pour mieux apprécier les beautés du lagon calédonien, l’idéal est de participer à une excursion en bateau, à la demi-journée ou à la journée. La sortie inclut des arrêts baignade et snorkeling, ainsi qu’un pique-nique dans un site isolé. Sur l’île des Pins, la sortie à la “piscine naturelle” s’effectue à bord d’une pirogue traditionnelle qui traverse la baie d’Upi. À Ouvéa, vous pourrez rejoindre des îlots totalement sauvages dans les Pléïades du Sud.

6. Sports de glisse

La baie Sainte-Marie, à Nouméa, bien exposée aux vents dominants, est réputée auprès des amateurs de planche à voile et des passionnés de kitesurf. Au cours des dernières années, la pratique du stand-up paddle s’est répandue. Plusieurs prestataires proposent des cours et des stages dans ces disciplines. Nouméa et Bourail (plage de Poé) sur la Grande Terre, ainsi que l’île des Pins sont les spots les plus recherchés. Le surf en Nouvelle-Calédonie est encore loin de concurrencer l’Australie ou Tahiti, mais il compte quelques adeptes, surtout dans le secteur de Bourail et de la presqu’île de Ouano.

7. Plaisance

L’archipel se prête merveilleusement à la croisière, avec un espace maritime immense, un lagon sûr, des baies idylliques (et bien abritées), des mouillages de rêve, des sites vierges, des vents réguliers et des marinas modernes et bien équipées. La côte est, les îles Loyauté et l’île des Pins constituent les principales étapes de la navigation en Nouvelle-Calédonie. Que ceux qui ne possèdent pas leur propre bateau ne désespèrent pas ; plusieurs sociétés basées à Nouméa proposent des catamarans et des monocoques en location, avec ou sans skipper, et sauront vous conseiller pour des itinéraires à la carte.

8. Observation des baleines à bosse

Cette activité est en plein essor depuis quelques années, et la Nouvelle-Calédonie fait aujourd’hui partie des hauts lieux de l’observation des baleines à bosse dans le Pacifique. La saison habituelle va de mi-juillet à mi-septembre. Pendant cette saison, les baleines peuvent être observées partout, mais les départs des excursions se font de Nouméa ou de la baie de la Somme, dans le Grand Sud, où les cétacés sont le plus facilement observables. Les sorties s’effectuent à la journée. Attention, ces géants des mers ne sont pas toujours au rendez-vous, et rien ne vous garantit que vous assisterez au spectacle !


Paramètres des cookies