1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. 8 expériences à vivre en Nouvelle-Calédonie
Reportages

8 expériences à vivre en Nouvelle-Calédonie

Texte par

Claire Angot

Mis à jour le : 1 décembre 2016

Carte

Des paysages sauvages et variés, une flore et une faune marine qui vous laisseront sans voix, une gastronomie et une culture vivace… La Nouvelle-Calédonie est un terrain de jeu hors-pair pour les aventuriers en quête de sensations inédites. Tour d'horizon de nos coups de cœur.

1. Vivre l'isolement dans des paysages superbes

La population est très inégalement répartie en Nouvelle-Calédonie : près des deux-tiers des calédoniens vivent à Nouméa tandis que la densité de population n'est que de 14 habitants au km2. Passé la grande ville, c'est donc un jeu d'enfant de trouver une plage ou un paysage de brousse désert ou presque, et de profiter des joyaux naturels du Caillou au calme, loin des foules et du bruit !

2. Explorer le lagon en palmes-masque-tuba ou en plongée sous-marine

Voilà 8 ans que le lagon calédonien est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco et cela ne doit rien au hasard ! Son immense récif corallien et ses eaux limpides abritent une faune et une flore marine si spectaculaire qu'il n'est même pas nécessaire de savoir plonger pour admirer de superbes coraux colorés, des poissons perroquets, des poissons clowns, des raies-aigles, des tortues, des picots rayés, des loches… Gare à vous, après cela, vous ne rêverez plus que d'y remettre la tête !
 

3. Goûter au kava dans un nakamal

Le kava est une boisson amère et quelque peu euphorisante concoctée à partir d'une espèce proche du poivrier. Il est servi dans des demi-noix de coco dans des nakamals, des bars à kava signalés par une lampe rouge. Notre conseil : vous y rendre en fin de journée dans le secteur de Nouville à Nouméa, pour profiter des couchers de soleil enchanteurs.

4. Se plier à la "coutume" dans une tribu

Le mot "coutume" désigne l'ensemble de règles qui dictent la vie des kanaks en tribu. Pour le visiteur de passage, l'une d'entre elles consiste à demander au chef de tribu la permission de visiter le site de son clan et, en signe de respect, de lui offrir un petit présent (morceau d'étoffe, vivres, petit billet…). On appelle cela "faire la coutume". Ce préalable vous permettra de rompre cordialement la glace et d'exposer vos envies de découvertes au sein de la tribu.

5. Savourer un bougna traditionnel

Le bougna est la spécialité culinaire kanak par excellence et il est plutôt réservé aux grandes occasions. C'est un délicieux plat de viandes ou de fruits de mer noyés dans du lait de coco, accompagné de légumes et tubercules locales (igname, patates douces, taro…). Il doit cuire très lentement et au moins deux heures dans un four en terre. La préparation est placée sur un lit de pierres entouré de cailloux chauffé à blanc sous un tapis de feuilles recouvert de terre. Il faut le commander au moins 24h à l'avance ou vous devrez vous contenter d'une version en cocotte, moins goûteuse.


6. Vivre comme Robinson sur son îlot

L'archipel kanak a la particularité de compter de nombreux îlots qui sont parfaits pour se couper du vacarme de la ville. Ces confettis de terre posés sur le lagon sont souvent bordés de superbes plages de sable fin et de patates de corail idéales pour observer les poissons. Facilement accessible en taxi boat, une demi-douzaine d'entre eux sont par exemple aux portes de Nouméa : l'îlot Larégnère, l'îlot Ténia, l'îlot Signal… Il n'est pas rare que les Nouméens s'y retrouvent entre amis ou en famille pour fêter un anniversaire, faire un pique-nique et même camper sur place.

7. Observer la sculpture kanak dans les musées ou en plein-air

Les kanaks excellent particulièrement dans la sculpture sur bois, avec notamment les flèches faîtières, ces totems ornés de symboles. Taillées dans des troncs d'arbre, ces sculptures parent souvent les grandes cases et peuvent servir de palissade quand elles sont regroupées. Vous en observerez tout au long de vos pérégrinations, mais pour en voir de très beaux spécimens, direction Vao sur l'île des Pins ou bien le musée de Nouvelle-Calédonie et le centre culturel Tjibaou à Nouméa.

8. Flâner sur le marché de la Moselle à Nouméa

Chaque dimanche matin, c'est comme si le tout-Nouméa s'y était donné rendez-vous. On adore l'ambiance de la buvette où joue souvent un groupe de musique locale, les étals de fruits et de légumes bigarrés, l'artisanat, mais surtout, l'impressionnant marché aux poissons où vous trouverez d'excellents sashimis à peu de frais.


Paramètres des cookies