1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Le plus beau de la Nouvelle-Calédonie
Idées de voyage

Le plus beau de la Nouvelle-Calédonie

Mis à jour le : 27 novembre 2019

Carte

Lointain archipel posé à 17 000 km de la France sur l’immensité bleutée des mers du Sud, la Nouvelle-Calédonie fait partie des “voyages d’une vie”. Avec son relief accidenté, ses écosystèmes très variés et ses plages idylliques, la Nouvelle-Calédonie n’est pas avare en paysages à couper le souffle. Préparez votre appareil photo et partez à l'aventure pour découvrir les sites naturels les plus impressionnants de l'île francophone. 

Nouméa, la capitale

Le vert et le bleu s’unissent pour faire de Nouméa une capitale réputée pour son cadre de vie. La nature l’a dotée de nombreuses baies et péninsules, de collines boisées, de plages enchanteresses et même d’îlots idylliques où l’on s’adonne aux loisirs nautiques, le tout à quelques minutes de bateau. Les richesses patrimoniales de la ville sont également de premier plan, avec un bel éventail de musées et de bâtiments historiques.

noumea_-_istock_-_zarnell.jpg

Nouméa et son cadre de vie idyllique

Les paysages du Grand Sud

À moins d’une heure de voiture de Nouméa, vous aurez l’impression d’entrer dans un décor de cinéma en pénétrant dans le Grand Sud : vestiges miniers, ruines d’un bagne, maquis, baies échancrées, lac artificiel, parc naturel, “forêt noyée” et chutes d’eau. Le dépaysement est absolu. Pour les plus actifs, il est possible de pratiquer le kayak, la randonnée pédestre et le VTT.

L'observation des baleines

Chaque année, entre mi-juillet et mi-septembre, ces Léviathans des mers viennent parader dans les eaux du lagon calédonien, pour le plus grand bonheur des humains qui ont la chance de les apercevoir. Des sorties en bateau, encadrées par des professionnels, permettent d’approcher les baleines en toute sécurité.

istock-sellonlinemarketing-_baleines.jpg

Observation des baleines en Nouvelle-Calédonie

La corniche calédonienne

On reste sans voix devant la beauté magnétique de cette portion de la côte est de la Grande Terre, où les cocotiers frissonnent sous la caresse des alizés, face à un océan qui décline un camaïeu de bleus. La route serpente au pied de montagnes recouvertes d’une végétation luxuriante, d’où jaillissent de spectaculaires cascades.

La plage d'Ouvéa

Vous n’en croirez pas vos yeux : la plage d’Ouvéa, qui forme un croissant long de 25 km, brille réellement comme un diamant. Immense, large, presque déserte, elle n’attend qu’une seule chose : que vous posiez votre serviette sur le sable d’un blanc étincelant. Profitez du spectacle avant de piquer une tête dans l’eau turquoise.

istock-ivorr-plage_douvea.jpg

La plage d'Ouvéa en Nouvelle-Calédonie

Les pléiades du Nord

Ouvéa est un atoll, dont la partie nord est constitué d’îlots qui s’interposent entre le lagon et l’océan. Ces îlots offrent un cadre exceptionnel pour la pratique du snorkeling et le farniente sur des plages de rêve. Ils ne sont accessibles qu’à l’occasion d’une excursion nautique encadrée par un prestataire. Un grand moment !

Les falaises de Jokin (Lifou)

Principale île des Loyauté, Lifou représente la quintessence de l’Océanie, avec ses baies majestueuses, ses plages de sable blanc et ses falaises qui surplombent des eaux cristallines. Au nord de l’île, les falaises de Jokin offrent un point de vue exceptionnel sur la côte échancrée et les formations coralliennes qui se détachent comme des ombres chinoises dans l’eau turquoise.

istock-caramaria-falaises_de_jokin.jpg

Les falaises de Jokin

La baie de Chateaubriand (Lifou)

Lifou possède des plages et des sites naturels de toute beauté. Difficile de les départager quand il s’agit de leur attribuer le qualificatif d’“idyllique”, mais la baie de Chateaubriand, qui forme un arc de cercle presque parfait de plusieurs kilomètres à l’est de l’île, remporte la palme, grâce à sa longue et large plage de sable blanc étincelant. C’est là que se trouve le Drehu Village, le principal hôtel de l’île.

La baie d’Upi (île des Pins)

Le paysage de carte postale, c’est ici ! Sur l’île des Pins, on vit un rêve au quotidien. Les plages sont resplendissantes, les baies magnifiques, les îlots splendides et l’atmosphère est décontractée. Au sud-est de l’île, la baie d’Upi est piquetée d’îlots coralliens et se découvre à bord de pirogues traditionnelles au départ de Saint-Joseph.

istock-solar737-ile_des_pins.jpg

L'île des Pins en Nouvelle-Calédonie

L’accueil en tribu

Dans les tribus (villages) kanak, la vie traditionnelle est toujours présente, et le mode d’hébergement le plus répandu pour l’accueil des touristes se fait dans des gîtes mélanésiens, de type case (avec matelas au sol) ou paillotte (case équipée de lits). C’est un excellent moyen d’entrer en contact avec la population locale, de découvrir la culture kanak et de savourer des spécialités mélanésiennes.

Au pays des broussards

Le territoire qui longe la côte ouest de la Grande Terre fait penser au Far West ou au bush australien. Bienvenue dans la “brousse”, un univers marqué par l’élevage du bétail, avec des ranchs immenses qui se déploient entre la mer et la montagne. On y croise les cow-boys calédoniens, appelés broussards ou stockmen. Quelques petites villes sans histoire, comme Bourail, disposent d’infrastructures touristiques.

istock-benedek-.jpg

La "brousse" de Nouvelle-Calédonie

La côte à Poé

Poé est l’une des principales zones balnéaires de la côte ouest. Très prisée des Nouméens qui y passent leurs week-ends (ou leurs vacances), elle est propice au farniente, aux activités sportives et aux balades le long des falaises. En suivant une piste en terre, on rejoint un joli panorama sur la plage de la baie des Tortues.

La grotte de Pethoen (Maré)

Un environnement unique de falaises, de plages de sable blanc et de grottes creusées dans le calcaire… Maré est la plus authentique et la plus secrète des îles de l’archipel des Loyauté. Parmi les sites naturels les plus spectaculaires de l’île, la grotte de Pethoen, facile d’accès, entourée d’une végétation foisonnante et dotée d’impressionnantes stalactites, évoque une scène digne de l’aube de l’humanité.

Plages de Wabao et Cengéité (Maré)

Allez, une petite séance de relaxation : on ferme les yeux et on s’imagine allongé(e) sur une plage de sable blanc balayée par une petite brise marine, sur fond de lagon couleur turquoise parsemé de patates de corail… Un rêve ? Non, la réalité, ici, sur les plages de Wabao et Cengéité, au sud de Maré. Et, bien sûr, pas âme qui vive pour troubler votre rêve…

istock-mlenny-mare.jpg

Plage de Maré en Nouvelle-Calédonie

La Côte Oubliée

C’est le long de la Côte Oubliée que la Nouvelle-Calédonie dévoile sa facette la plus sauvage. Au sud de Thio, sur la Grande Terre, une route longe le littoral et ménage de superbes points de vue sur l’océan. On se sent l’âme d’un explorateur dans cet univers suspendu entre ciel et terre, où les infrastructures se limitent à une poignée de campings.

 


Paramètres des cookies