1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Le top 10 des sports d'aventure
Sports et activités

Le top 10 des sports d'aventure

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Vous souhaitez tester vos limites ? Ne cherchez plus et accrochez-vous. Petit tour du monde des sensations fortes.

1. La Haute Route à ski (France et Suisse)

L’itinéraire entre les deux stations alpines de Chamonix en France et de Zermatt en Suisse constitue l’une des plus grandes aventures à ski de la planète. Il faut une semaine à la plupart des skieurs pour parcourir les 140 km de ce raid, qui permet d’admirer certains des plus beaux pics des Alpes. Il ne s’agit pas d’une promenade de santé : le parcours est difficile, avec plus de 10 000 m de dénivelé et 20 glaciers à franchir. Si vous préférez la randonnée, attendez l’été pour faire la Haute Route à pied.
Les raids guidés partent de Chamonix ; le tarif – 2 250 $US au minimum – dépend de la taille du groupe. Notions d’alpinisme et de hors-piste indispensables.

2. L’Icefields Parkway à vélo (Canada)

Considérée comme l’une des plus belles routes du monde, l’Icefields Parkway  au Canada s’étend sur 230 km entre Jasper et Lake Louise, traversant une vallée ponctuée de lacs, entre deux chaînes des Rocheuses. Une formidable aventure pour les cyclistes. Deux jours suffisent aux plus pressés pour la parcourir, mais les campings et les auberges de jeunesse jalonnant le parcours permettent de faire durer le plaisir quatre ou cinq jours, pour prendre le temps de contempler montagnes et lacs et d’observer toutes sortes de mammifères : chèvres, mouflons, wapitis, orignaux, voire – qui sait ? – ours bruns et grizzlys.
Consultez la carte sur www.icefieldsparkway.ca. On peut louer des vélos à Banff (Alberta), pour environ 40 $C/jour.


Icefirlds Parkway à vélo, Canada. Vik Approved

3. Sauter à l’élastique depuis le barrage de Verzasca (Suisse)

On l’a surnommé le saut de Golden Eye, car c’est depuis ce barrage du Tessin que Pierce Brosnan, alias James Bond, a effectué un saut spectaculaire dans le fameux film. Pour copier cette cascade, vous devrez effectuer le saut à l’élastique le plus long du monde : 220 m. Que vous choisissiez le classique saut de l’ange ou le saut renversé, la chute durera 7,5 secondes, qui vous paraîtront une éternité. Vous savourerez longtemps votre exploit : on ne refait pas tous les jours la cascade élue la meilleure de toute l’histoire du cinéma.
Sauts organisés de Pâques à octobre. Le saut de Golden Eye coûte 170 € la première fois et moitié moins si vous renouvelez l’exploit dans la même journée. James Bond, lui, n’hésiterait pas.

4. VTT à Moab (États-Unis)

Moab, dans l’Utah, est la destination reine des vététistes. Ses pistes de “slickrock” en font un lieu unique. Le nec plus ultra en la matière est le Slickrock Bike Trail, sans doute la plus célèbre piste de VTT du monde. Cette boucle de 20 km aux allures de montagnes russes parcourt les crêtes de grès qui surplombent la ville. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir affronter ce circuit, testez vos capacités sur les 3 km du parcours d’essai.
Des formules d’un ou plusieurs jours permettent de partir accompagné. On peut apporter son vélo ou en louer un sur place (tarifs sur www.poisonspiderbicycles.com).


VTT à Moab, États-Unis. Trailsource.com

5. Escalade à Krabi (Thaïlande)

Vous rêvez d’une plage tropicale où la mode serait au harnais plutôt qu’au Bikini ? Krabi en ThaÏlande est faite pour vous. Établie sur le rivage de la mer d’Andaman, cette ville se distingue par ses spectaculaires formations karstiques – certaines au milieu même de la rivière Krabi – qui en font l’une des destinations les plus appréciées au monde par les amateurs. Si escalader une falaise ne vous fait pas peur, rendez-vous à Railay, à l’ouest de la ville. Les parois calcaires abruptes de cette péninsule offrent notamment de bons surplombs et quelques stalactites suspendues au-dessus du vide.
Vous trouverez des lieux d’hébergement, des guides et du matériel à louer à Ao Nang et à Railay East Beach. Plus de 650 voies ont été explorées dans le secteur depuis les années 1980.

6. Raid en kayak dans Glacier Bay (Etats-Unis)

Si le seul nom de cette baie de l’Alaska suffit à allécher tout kayakiste de mer qui se respecte, la réalité est bien plus envoûtante encore. Dix glaciers descendent des montagnes jusque dans Glacier Bay, y déposant toutes sortes d’icebergs. Le Spirit of Adventure, un navire assurant des circuits dans la baie, peut déposer les kayakistes en différents points. Les plus téméraires se passeront du bateau pour rejoindre à la force des pagaies les glaciers de Muir Inlet depuis Bartlett Cove (comptez environ deux semaines). Les icebergs les plus impressionnants se trouvent dans le bras ouest, mais les possibilités de camping sont limitées dans ce secteur. Les plages des Beardslee Islands sont propices au camping.
Réservation d’un kayak ou location des services d’un guide sur www.glacierbayseakayaks.com.


Kayak dans Glacier Bay, Étas-Unis. Kevin Harber

7. À pied dans le Kruger National Park (Afrique du Sud)

Rien de tel qu’une virée à pied en Afrique du Sud pour faire connaissance avec les lions, guépards, rhinocéros, éléphants et girafes de ce fameux parc. Vous partirez accompagné d’un guide armé pour un circuit sur l’un des sept sentiers de brousse qui sillonnent le parc. Le Napi Trail est considéré comme le plus propice à l’observation des “Big Five” : rhinocéros noir, buffle du Cap, éléphant, léopard et lion. La plupart des circuits durent deux jours et trois nuits.
Un safari à pied de 4 jours coûte entre 800 et 1000 $US par groupe de 8 personnes au maximum. Connectez-vous sur www.krugersafari.com.

8. Randonner sur le Larapinta Trail (Australie)

Comptez une quinzaine de jours pour parcourir les 223 km du Larapinta Trail, qui traverse les paysages désertiques enchanteurs de l’ouest des monts MacDonnell, l’une des plus anciennes chaînes montagneuses de la planète, située au centre de l’Australie. Le Larapinta relie Alice Springs au mont Sonder, en passant par des gorges aux allures d’oasis, des cimes de quartzite acérées et des plaines arides. Les terrains de camping et les citernes d’eau atténuent l’âpreté du désert mais non sa beauté : le “Centre rouge” de l’Australie s’offre à vous dans toute sa splendeur.
La possibilité de se faire livrer de la nourriture en chemin permet d’alléger son sac à dos. L’expédition complète coûte 3 960 $AU. Réservations sur www.treklarapinta.com.au.

9. Randonner dans le Torres del Paine (Chili)

Semblables à une poignée de doigts cassés, les Torres del Paine au Chili culminent à plus de 2 000 m au-dessus de la steppe patagonne. Les randonneurs avertis reconnaîtront au premier coup d’œil les silhouettes des célèbres “tours de la douleur”. Le circuit classique, baptisé “W”, part de Laguna Amarga, grimpe jusqu’au point de vue situé juste au-dessous des pics et passe par Los Cuernos, le Lago Pehoé et le Lago Grey, fameux pour sa flottille d’icebergs. Les sentiers sont bien balisés.
Comptez 6 jours pour le circuit “W” (retour en bus depuis Puerto Natales compris). Venez l’automne ou l’hiver pour éviter la foule.


Randonner dans le Torres del Paine, Chili. Szymon Kochański

10. Nager avec les orques (Norvège)

Pour trouver le courage de sauter dans l’eau du Tysfjord, fermez les yeux et pensez aux gentils dauphins… plutôt qu’à leurs cousins qui élisent domicile dans ce fjord trois mois par an pour y chasser le hareng. Les orques sont suivis de près par des bateaux d’observation et quelques hardis plongeurs, prêts à braver les eaux de l’Arctique pour les approcher. Si l’idée de plonger dans l’eau glacée ne vous dit rien, sachez que vous pouvez aussi louer un kayak pour pagayer au milieu des cétacés.
L’expérience vous tente ? Consultez le site www.orcasafari.co.uk.
 
Source de l'image


Paramètres des cookies