1. Accueil
  2. Magazine
  3. Épidémie de Covid-19
  4. Comment préparer votre premier voyage post-COVID ?
Épidémie de Covid-19

Comment préparer votre premier voyage post-COVID ?

Texte par

John Walton (traduit de l'anglais par Virginie Bordeaux)

Mis à jour le : 10 juillet 2020

Carte

Dans certains pays qui ont mieux réussi que d’autres à combattre la pandémie de COVID-19, les personnes confinées pendant plusieurs mois commencent à faire des plans pour l’été. Beaucoup tentent de s’imaginer à quoi pourraient ressembler des vacances dans un monde où le coronavirus SARS-CoV-2 circule encore. Les gouvernements, surtout en Europe continentale, autorisent voire encouragent les déplacements à l’intérieur du territoire et acceptent les visiteurs de certains pays, généralement voisins.

Il est plus que jamais nécessaire, toutefois, d’être flexible et d’avoir le sens de l’organisation pour préparer un voyage à l’heure actuelle, pour savoir où vous irez, comment vous vous y rendrez, ce que vous ferez sur place, ce que vous devrez faire avant le départ – et surtout ce qui pourrait vous contraindre à annuler votre voyage. Voici donc quelques conseils.
 

Destination et mode de transport

Tout d’abord, sachez qu’il vous faudra être flexible en termes de destination. Il se pourrait que le pays, la région, la ville ou même le quartier que vous aviez prévu de visiter devienne une zone d’épidémie de COVID-19, auquel cas vous devrez décider si vous continuez votre voyage, optez pour une autre destination à proximité ou annulez – tout cela pouvant être à la dernière minute. Il est possible aussi qu’au moins une de ces décisions soit prise par les autorités à votre place. Alors, préparez-vous à vous adapter : faites beaucoup de recherches sur les environs et identifiez des solutions de repli.

stil-tvllfygalea-unsplash.jpg

Prévoyez de la place pour emporter masques et gel hydroalcoolique

Si vous prévoyez de vous déplacer en voiture avec votre propre véhicule ou une location, pensez à prendre des lingettes désinfectantes, du gel hydroalcoolique, et éventuellement une grande bouteille d’eau du robinet et du savon liquide pour que tous les passagers puissent se laver les mains lors des pauses. Si vous louez une voiture, envisagez aussi une solution de repli au cas où le véhicule ne serait pas disponible à votre arrivée en gare ou à l’aéroport.

Les voyages internationaux se font généralement en avion, ce qui accroît le risque d’annulation par les autorités ou la compagnie aérienne. Vérifiez quelles sont les conditions d’échange : est-il possible de réserver un autre billet sans frais supplémentaires ? Si les prix ont augmenté depuis votre réservation, devrez-vous payer la différence ? Regardez s’il y a des dates d’exclusion ou des frais d’échange au-delà d’une certaine date et jusqu’à quand l’échange est possible.

Il vous faudra aussi de la flexibilité sur votre lieu de séjour. En règle générale, une maison indépendante permettra plus de souplesse qu’une chambre d’hôtel, et vous vous sentirez peut-être plus à l’aise dans un lieu que vous pouvez désinfecter vous-même et sans parties communes. Avez-vous la possibilité de séjourner chez de Ia famille ou des amis ? Songez à ce que vous feriez si vous deviez rester en quarantaine pendant deux semaines à votre arrivée.

silas-baisch-qvreukuffvc-unsplash.jpg

Des espaces publics, tels que des plages, pourraient fermer pendant votre visite.

Programme du séjour

Il faudra aussi être prêt à vous adapter à ce que vous pourrez faire sur place. Un exemple extrême serait un séjour axé sur des parcs d’attractions, des théâtres, des plages ou d’autres sites accueillant beaucoup de public. Vous n’aurez aucune mainmise sur l’ouverture ou la fermeture de ces lieux, donc assurez-vous d’avoir un plan B (voire des plans C, D et E) pour votre programme.
Ces vacances au soleil en bord de mer vous feraient-elles toujours envie si vous deviez vous contenter d’une chaise longue sur un balcon ou dans une cour ? C’est peut-être le moment de dépenser un peu plus d’argent pour louer un endroit avec davantage d’espaces et d’aménagements extérieurs, comme une piscine ou un jacuzzi. Cela peut aussi être une bonne idée d’investir dans une liseuse avec un abonnement de livres numériques, une tablette ou une console de jeux portable, pour le cas où vous ne pourriez pas bouger de votre hébergement.
Réfléchissez bien à ce que vous feriez si vous deviez observer une quarantaine en arrivant et/ou en rentrant. Pourriez-vous faire du télétravail pendant deux semaines à votre retour ? Apprécieriez-vous de rester dans une maison de campagne à l’étranger en dégustant des spécialités locales si tout était fermé ? Ces décisions diffèrent d’une personne à l’autre.

istock-1211554852.jpg

Comptez le nombre de masque que vous devrez emporter dans vos bagages.

Préparatifs avant le départ

Dans la situation actuelle, il est particulièrement recommandé de vérifier ce que couvrent votre assurance voyage et votre complémentaire santé. Beaucoup de polices d’assurance ont été modifiées pour les problèmes médicaux liés au COVID-19 et les perturbations « prévisibles » (terme cher aux compagnies d’assurance).
Si vous avez la moindre inquiétude pour votre santé, surtout liée au COVID-19, consultez votre médecin bien à l’avance. Essayez de rester chez vous autant que possible avant le départ, pour réduire le risque d’être contaminé et de propager le virus. Il peut être judicieux d’en faire autant à l’arrivée sur votre lieu de vacances et de retour chez vous.

Déterminez comment et où vous trouverez des masques ; comment, où et quand vous les laverez si vous en emportez des réutilisables ; et comment vous vous organiserez pour garder séparément les masques (et vêtements) propres et usagés. Prévoyez de quoi être autonome un certain temps, y compris quelques repas, pour le cas où vous ne pourriez pas accéder à des magasins alimentaires ouverts pendant un jour ou deux. Il est toujours utile d’emporter quelques biscuits en temps normal, mais actuellement il vaut mieux en prendre quelques paquets.
Enfin, identifiez quels paramètres vous contraindraient à annuler complètement vos vacances. Ils différeront d’un voyageur à l’autre et surtout d’un voyage à l’autre : si vous comptez simplement prendre le soleil dans le jardin de vos cousins espagnols pendant deux semaines, les implications ne seront pas les mêmes que si vous aviez envisagé un séjour culturel dans une ville, par exemple.

Une dernière chose, qui peut paraître anodine mais vous sauvera la mise en cas de pépin : notez au moins ces paramètres, et si possible tous les détails de vos solutions de repli. Les changements de dernière minute peuvent être stressants donc cela peut vraiment aider d’avoir un support écrit.