1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Brésil : le guide du carnaval de Rio
Culture et voyage

Brésil : le guide du carnaval de Rio

Mis à jour le : 11 février 2020

Carte

Célébré avec ferveur, le carnaval de Rio de Janeiro, est l'une des plus grandes fêtes du monde. Des millions de visiteurs sont au rendez-vous pour admirer les parades costumées, participer aux fêtes de rue survoltées et se laisser gagner par la liesse générale.

Le carnaval de Rio, avec ses spectacles de musique et de danse qui investissent les rues des jours durant, est exceptionnel. L’apogée des festivités est marqué par la parade multicolore qui défile dans le Sambódromo, avec des chars géants, des percussions galvanisantes et des danseurs survoltés – mais si vous souhaitez connaître une expérience autre que celle du stade, sachez qu’il y a aussi beaucoup d’animation dans les rues de Rio.

Les habitants d’autres villes se joignent aux Cariocas dans les rues en fête, lors des bals costumés ou des concerts gratuits qui se tiennent dans tout Rio (à côté de l’Arcos do Lapa, dans le Largo da Machado et sur la Praça Floriano, entre autres). Dans tous les cas, préparez-vous à des nuits sans sommeil, des litres de caïpirinha et de la samba à plein volume. Il ne vous reste qu’à vous mêler aux carnavaliers et à vivre quelques heures de frénésie !
Pour plus de détails, rendez-vous à Riotur, l’organisme touristique qui gère le carnaval.

Histoire du carnaval de rio 

Comme le Mardi gras, le carnaval puise son origine dans des fêtes païennes. Au Moyen Âge, celles-ci s’accompagnaient de festivités débridées, que la Réforme puis la Contre-Réforme tentèrent de museler en Europe. Mais dans la colonie portugaise, même l’étau de l’Inquisition ne parvint pas à étouffer le carnaval, qui s’enrichit au contraire de costumes índios (indiens) et de rythmes africains.

Pour certains, le terme carnaval dériverait du latin carne vale, qui signifie “adieu à la viande”, en raison des 40 jours d’abstinence du carême. Pour compenser les privations à venir, on s’amuse et on commet moult péchés en l’honneur de Momo, le roi du carnaval.

Dates du carnaval de rio de janeiro

Voici les dates du carnaval (du vendredi au Mardi gras) pour les années à venir :

  • du 21 au 29 février 2020 

  • du 12 au 16 février 2021

  • du 25 au 1er mars 2022

  • du 17 au 21 février 2023

Le carnaval dans les rues

Se joindre à une banda ou à un bloco (rassemblement de personnes, souvent ralliées à un quartier, un bar ou un thème, qui défilent de manière semi-organisée lors du carnaval) est l’une des meilleures façons de vivre le carnaval de Rio. Ces parades ambulantes consistent en une procession de fanfares (pour les bandas) ou de percussionnistes et de chanteurs (pour les blocos) ; participe au cortège quiconque a envie de danser, de se déguiser et de se défouler. On en dénombre plus de 400 dans tous les quartiers de la ville, progressant à grand renfort de percussions et de vieilles chansons de carnaval. Pour beaucoup de Cariocas, il s’agit là du point fort du carnaval. Pour les festivités de la Zona Sul, n’oubliez pas votre maillot de bain pour faire un plongeon dans l’océan.
AfroReggae (Av. Atlântica, près de l’Av. Rainha Elizabeth, Copacabana ; hdim du carnaval 9h). Un bloco immense et populaire, avec une section rythmique imposante, sur le front de mer d’Ipanema.
Banda de Ipanema (Praça General Osório, Ipanema ; hsam 2 sem avant le carnaval, sam et mar du carnaval 16h). Cette banda existant de longue date attire une foule survoltée, avec des drag-queens et autres participants costumés. À ne pas manquer.
Banda Simpatia é Quase Amor (Praça General Osório, Ipanema ; hsam 2 sem avant le carnaval et dim du carnaval 16h). Autre groupe favori d’Ipanema, qui compte 50 percussionnistes.
Barbas (angle Ruas Assis Bueno et Arnaldo Quintela, Botafogo ; hsam du carnaval 15h30). L’une des plus anciennes bandas de la Zona Sul défile dans les rues avec 60 percussionnistes.
Carmelitas (angle Rua Dias de Barros et Ladeira de Santa Teresa, Santa Teresa ; hven du carnaval 13h et mar du carnaval 10h). Une foule enthousiaste défile dans les rues de Santa Teresa.
Céu na Terra (Curvelo, Santa Teresa ; hsam du carnaval 8h). Superbe cortège qui longe le bonde (ligne de tramway) à travers Santa Teresa jusqu’au Largo das Neves.
Cordão do Bola Preta (Primeiro de Março, Centro ; hsam du carnaval 9h). La plus ancienne et la plus grande banda encore en activité.
Dois Pra Lá, Dois Pra Cá (école de danse Carlinho de Jesus, Rua da Passagem 145, Botafogo ; hsam du carnaval 10h). Cette longue procession chemine de l’école de danse Carlinhos de Jesus au Copacabana Palace.
Monobloco (Av. Rio Branco, Centro ; h1er dim après le carnaval 7h). Cet énorme bloco attire jusqu’à 500 000 participants qui prolongent la fête dans le Centro, près de l’Av. Presidente Vargas, pour un ultime au revoir au carnaval.
Que Merda É Essa ? (Rua Garcia d’Ávila, Ipanema ; hdim de carnaval 13h). Ce rassemblement impertinent (son nom signifie “c’est quoi cette merde ?”), populaire à Ipanema, commence vers la Nascimento da Silva, puis défile le long de la plage.
Suvaco de Cristo (Rua Jardim Botânico, Jardim Botânico ; hdim avant le carnaval 10h). Ce bloco réputé, dont le nom signifie “aisselle du Christ” en référence aux bras ouverts du Rédempteur, se rassemble le samedi du carnaval sans que l’heure ne soit annoncée (pour limiter l’affluence) ; demandez autour de vous. Il a lieu vers l’angle de la Rua Faro.

Défilés des écoles de samba pour le carnaval de Rio 

Assister ou participer à un défilé dans le Sambódromo vous laissera un souvenir impérissable. Devant quelque 90 000 spectateurs (et des millions de téléspectateurs), chacune des douze écoles de samba dispose de 1 heure 20 pour chanter et danser dans le stade à ciel ouvert conçu par Oscar Niemeyer. Il s’agit non seulement d’offrir un spectacle à la foule, mais surtout de briguer une place d’honneur dans le défilé. En effet, les gagnants sont annoncés le samedi suivant le carnaval, jour lors duquel une parade des vainqueurs est organisée.
Les choses se déroulent ainsi : chaque école entre avec énergie dans le Sambódromo puis les danseurs font monter l’ambiance d’un cran en évoluant à travers le stade. Les présentateurs annoncent l’école, puis la voix solitaire du puxador (interprète) lance la samba. Des milliers de voix lui répondent (chaque école compte 3 000 à 5 000 membres) et les tambours (200 à 400 par école) s’ajoutent à la partie pour entraîner le cortège. Viennent ensuite les principales sections de l’école, les grands chars allégoriques, la section enfantine, les célébrités et les baianas (femmes costumées comme à Bahia), qui virevoltent dans leur élégante jupe à cerceau.
Les costumes sont somptueux : coiffures garnies de plumes, longues capes flottantes étincelantes de paillettes et strings pailletés.
Le défilé est aussi une rude compétition. Un jury trié sur le volet choisit la meilleure école en fonction de nombreux critères : les percussions et leur harmonie, la samba do enredo (thème musical), le chant et la danse, la chorégraphie, les costumes, le scénario, les chars et leur décoration. Le concours de danse est âprement disputé et le gagnant acquiert le rang de star à Rio, mais aussi dans tout le Brésil.
Les défilés du Sambódromo débutent avec les mirins (jeunes membres des écoles de samba) le vendredi soir et se poursuivent le samedi soir avec les écoles du groupe A. Les grands soirs sont ceux du dimanche et du lundi, lorsque parade le Grupo Especial, les douze meilleures écoles de Rio. Six écoles défilent le dimanche soir et six autres le lundi soir. Le samedi suivant, les six meilleures paradent à nouveau lors du défilé des Champions, pour lequel les billets sont généralement plus abordables que lors des grands soirs. Chaque soirée commence à 21h et se poursuit jusqu’à 4h du matin.
La plupart des spectateurs assistent à la parade de 3 ou 4 écoles, et viennent soutenir leurs favoris (tout Carioca digne de ce nom a une école fétiche). Vous pourrez porter les couleurs de votre école et apprendre les paroles de la chanson thème (les paroles sont publiées sur les sites Internet des écoles).
Ne prenez pas le bus pour vous rendre au Sambódromo ou en repartir. Il est plus sûr de prendre un taxi ou le métro (stations Praça Onze ou Central), qui circule 24h/24 durant le carnaval jusqu’au mardi 23h, et permet de voir de plus près les carnavaliers en costume.

istock-global_pics-car_rio.jpg

Ecole de Samba au Carnaval de Rio

Billets pour le carnaval de rio : où les acheter ? pour quel prix ? 

Il peut s’avérer difficile d’obtenir des billets au prix officiel, vendus en septembre. Liesa, l’association officielle des écoles de samba, commence à vendre les billets en décembre ou janvier, et la plupart sont raflés par les agences de voyages qui les revendent ensuite à des tarifs plus élevés. Contactez Riotur pour savoir où les acheter, car le point de vente officiel change d’une année sur l’autre.

Au départ, les billets coûtent 130 à 550 R$, mais vous devrez sans doute débourser le double (ou plus) si vous les acheter juste avant le carnaval. Les meilleurs secteurs, par ordre de préférence, sont les 9, 7, 11, 5 et 3. Les deux premiers (9 et 7) offrent un superbe point de vue et occupent le centre, la zone la plus animée.

Le week-end du carnaval, la plupart des billets ont été vendus, mais les revendeurs en proposent : si vous faites affaire avec l’un d’eux, assurez-vous qu’il vous remet à la fois le ticket en plastique avec une bande magnétique et le ticket indiquant le numéro de la place. Les tickets changent de couleur selon la date.

Pendant le carnaval, si vous n’avez pas de billet et que vous souhaitez quand même assister aux défilés, présentez-vous au Sambódromo vers minuit. Vous pourrez alors acheter une place dans la tribune pour environ 50 R$ auprès des revendeurs, devant l’entrée. Vérifiez bien à quel secteur donne droit votre billet : la plupart des revendeurs essaieront de liquider les plus mauvaises places.

Concerts en plein air pendant le carnaval de rio 

Le quartier de Lapa est également un haut lieu du carnaval. En face de l’Arcos da Lapa, la Praça Cardeal Câmara accueille une scène en plein air, avec des concerts organisés durant le carnaval. Une demidizaine de groupes de samba y jouent chaque soir durant cet événement appelé Rio Folia. La musique commence à 22h et s’arrête après 2h, mais la foule reste compacte même après le lever du soleil.

Répétitions des écoles de samba

En août ou septembre, les escolas de samba commencent les répétitions qui ont généralement lieu dans les favelas et sont ouvertes aux visiteurs. Salgueiro et Mangueira sont parmi les plus faciles à rejoindre.

Carnaval au brésil toute l’année : où ?

Si vous ne pouvez pas vous rendre au Brésil pendant le véritable carnaval, vous pourrez vous rattraper avec un “carnaval” hors saison.

  • Carnatal : L’énorme carnaval hors saison de Natal, le plus important du pays, débute la première semaine de décembre avec des fêtes de rue et des trios elétricos semblables à ceux de Salvador.

  • Recifolia : Recife organise deux carnavals. Le second se déroule fin octobre ou en novembre.

  • Fortal : Cinq cent mille personnes participent au carnaval dans les rues de Fortaleza, la dernière semaine de juillet.

  • Marafolia : Le gigantesque carnaval de São Luís (www.marafolia.com) ressemble à celui de Salvador et se tient au milieu du mois d’octobre.

  • Maceió Fest : Pendant le carnaval de Maceió, on boit et on danse au son de la musique diffusée par des camions. Rendez-vous la 3e semaine de novembre.

Autres villes où assister au carnaval brésilien 

La plupart des étrangers assistent aux carnavals de Rio, mais une multitude d’autres villes vous attendent pour profiter de l’effervescence brésilienne jusqu’au Mardi gras, voire une semaine après.

  • Salvador : Tous les regards sont tournés vers le carnaval de Rio, mais Salvador accueille également des festivités impressionnantes. Il s’agit d’ailleurs d’un des plus grands carnavals du Brésil, avec plus de deux millions de participants. Le carnaval de Salvador commence généralement le jeudi soir, quand le maire remet au roi Momo les clés de la ville, au Campo Grande (ces dernières années, cette cérémonie s’est déroulée sur la Praça Castro Alves). La fête s’achève le mercredi des Cendres, avec quelques défilés bigarrés dans l’après-midi pour un ultime au revoir.

  • Recife : Reconstitutions en costume, grande variété de musiques, participation massive du public (prévoyez un costume) et immenses fêtes de rue, dont le Galo da Madrugada, qui réunit 2 millions de personnes lors de l’ouverture officiel du carnaval, le samedi matin.

  • Olinda : Empreintes de spontanéité et d’un caractère fédérateur, les festivités durent 11 jours et débutent par le défilé de plus de 400 “vierges” (drag-queens).

  • Porto Seguro : Semblable à celui de Salavador, le carnaval bat son plein sur une semaine entière pour s’achever le samedi qui suit le mercredi des Cendres.

  • Florianópolis : L’un des carnavals les plus prisés de la communauté gay, après celui de Rio, et le plus important du Sud.

  • São Paulo : Calme comparé aux autres, le carnaval de São Paulo comprend toutefois une parade impressionnante au Sambódromo. La foule moins nombreuse et les prix plus abordables qu’ailleurs peuvent être un avantage.


Paramètres des cookies