1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 6 raisons de partir à la découverte de Dominique, la perle des Caraïbes
Idées de voyage

6 raisons de partir à la découverte de Dominique, la perle des Caraïbes

Texte par

Rodolphe Bacquet

Mis à jour le : 17 avril 2018

Carte

Le nom de Dominique vous dit peut-être quelque chose… et pourtant il y a de fortes chances que vous ayez encore tout à découvrir d’elle !
La nature qui règne sur cette île des Caraïbes est aussi sauvage et luxuriante que ses habitants – qu’ils soient créoles ou les héritiers directs des populations précolombiennes – sont accueillants. Voici 6 raisons de partir à la découverte de cette perle bien cachée, dont l’authenticité a été préservée et cultivée au fil des siècles grâce à ses côtes déchiquetées et romantiques en diable : un séjour sur l’île de Dominique est plus qu’un voyage, c’est une immersion.

1. Dominique est unique

Au sein des îles Caraïbes, Dominique – à ne pas confondre avec sa voisine la République Dominicaine - est tout simplement la dernière, la seule, île des Antilles comprenant une communauté indigène descendant en ligne directe des populations précolombiennes ! Les Kalinagos sont aujourd’hui plus de 3 500, dévoilant leur mode de vie et leur savoir ancestraux, de la construction de canoës à la recherche d’herbes médicinales, à celles et ceux qui ont la chance de visiter leur territoire, sur la côte nord-est de l’île : le témoignage vivant d’une histoire ancestrale.

Bois Cotelette, Dominique

Bois Cotelette, Dominique

2. Une forteresse paradisiaque

Si la communauté des Indiens caraïbes de Dominique (nommée ainsi par Christophe Colomb parce qu’il la découvrit un dimanche) a pu résister aux colonisations successives des Espagnols, des Français et des Anglais, c’est grâce à un formidable atout naturel : la géographie de l’île. Avec ses côtes impressionnantes et sa végétation luxuriante, Dominique est une forteresse naturelle qui a offert à ses habitants un refuge pacifique et paradisiaque. Aujourd’hui, l’ère des colons occidentaux est révolue, mais ces prodigieux dons de la nature – les sommets de Dominique sont les plus hauts des petites Antilles – en font une terre d’Aventure avec un grand A.  Au programme : chutes d’eau, évidemment, volcans bien sûr, mais aussi un lac bouillant formé à même la croûte terrestre, au sein d’une vallée au nom évocateur : la vallée de la désolation. Pour découvrir la quintessence de ces paysages dont la palette va d’eaux émeraudes à des sols verts-violets, rendez-vous dans le parc national de Morne-Trois-Pitons, inscrit au patrimoine naturel de l’UNESCO.

La côte vers Grand Bay, Dominique

La côte vers Grand Bay, Dominique

Morne Trois Pitons, Dominique

Morne Trois Pitons, Dominique

Montagnes sur l'île de la Dominique

Montagnes sur l'île de la Dominique

Boiling Lake, Dominique

Boiling Lake, Dominique

3. La plus grande randonnée des Caraïbes

Si vivre l’aventure en grand ne vous suffit pas, et que vous souhaitez la vivre en long, vous emprunterez le sentier de randonnée de Waitukubuli (le nom indigène de Dominique) : long de 184 km et traversant l’île sur un axe nord-sud en ménageant son lot de points de vue inoubliables entre forêt tropicale, villages traditionnels et mer turquoise, c’est tout simplement le plus long itinéraire de randonnée de toutes les Caraïbes !

Les fumerolles de la vallée de la Désolation, Dominique

Les fumerolles de la vallée de la Désolation, Dominique

Morne Micotrin, Dominique

Morne Micotrin, Dominique

Habitation dans les arbres, Dominique

Habitation dans les arbres, Dominique

Hampstead Beach, Dominique

Hampstead Beach, Dominique

4. Des baleines toute l’année !

Avec une telle explosion de dons naturels, Dominique ne pouvait qu’attirer une faune et une flore fantastiques. Ses forêts, outre ses opossums, ses boas, ses crapauds, ses lézards et papillons abritent deux espèces de perroquets endémiques, le Sisserou (impossible de le manquer : il figure sur le drapeau officiel de l’île) et le Jaco ; quant à ses eaux, elles accueillent à longueur d’année – un cas unique au monde – de grands cachalots qui vous assurent une rencontre indélébile, ce qui en fait naturellement la capitale caribéenne de l’observation de cétacés : on peut y rencontrer plus de vingt espèces de baleines et dauphins.

Baleine, Dominique

Baleine, Dominique

5. Une destination incontournable pour les plongeurs

Question animaux, ce n’est pas tout… car la plongée offre au visiteur l’accès à un autre monde tout aussi coloré : les eaux translucides qui bordent l’île vous permettront de côtoyer massifs coralliens, tortues et hippocampes. Vous pourrez goûter à cette activité, avec tuba ou bouteilles, à Portsmouth (au nord), à la Soufrière et Scott’s Head (au sud), mais, une note en passant : le secteur de Salisbury, St Joseph et Coulibistrie (au centre) compte deux clubs francophones. La richesse des sites et le fait qu’on peut pratiquer ce sport toute l’année classe l’île de la Dominique parmi les 10 meilleures destinations de plongée du monde. Si vous préférez l’eau douce, vous ferez vos délices des cascades dans lesquelles vous baigner, et des lacs de montagne que vous parcourrez en kayak.

Grottes de Toucari Bay, nord de la Dominique

Grottes de Toucari Bay, nord de la Dominique

Éponge barrique géante, Dominique

Éponge barrique géante, Dominique

La Chaudière, Dominique

La Chaudière, Dominique

6. Dominique est la voisine de la France !

Dominique est située à quelques encablures de la France. Certes, vous ne rejoindrez pas l’île en deux heures en sortant du périphérique… Mais à partir de la Guadeloupe ou de la Martinique, rien de plus facile que de s’embarquer en ferry : Dominique et à mi-chemin des deux îles françaises ! En avion, une demi-heure de vol vous sépare de ces deux îles, et de Saint-Martin. Une aubaine, en particulier au moment des deux évènements les plus marquants de l’île : le carnaval, en février, et le festival mondial de musique créole, en octobre, qui brassent des visiteurs de toutes les îles voisines et au-delà !

Plage d'Anse Soldat, Dominique

Plage d'Anse Soldat, Dominique

Concert, Dominique

Concert, Dominique

Cet article a été réalisé en partenariat avec l'Office du Tourisme de la Dominique.

Office du Tourisme de la Dominique

Office du Tourisme de la Dominique

Paramètres des cookies