1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 espèces animales à protéger
Idées de voyage

10 espèces animales à protéger

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

Pendant vos vacances, œuvrez à votre échelle pour la protection de la faune en encourageant des initiatives qui préservent les animaux rares ou alertent sur leur disparition programmée.

1. Frayer avec les gros poissons (Philippines)

Descendre dans une cage à la rencontre du grand blanc est le rêve de tous les plongeurs amateurs de sensations. Nous leur laissons ici la place, en échange d'un moment sublime avec des requins-baleines, mis en danger par l'homme, notamment à cause de leur chasse pour les ailerons. De février à avril, ces mastodontes des profondeurs font surface en nombre au large de Donsol, aux Philippines. Pour observer de près le plus gros poisson du monde, enfilez masque et tuba et jetez-vous à l'eau. Barboter librement à côté de ces créatures de la taille d'un bus vaut largement un squale aperçu derrière des barreaux.

2. Gare au gorille (Ouganda)

Pour le naturaliste britannique David Attenborough, les gorilles de montagne ont été la plus belle rencontre sauvage de sa vie – c'est dire si l'expérience vaut le voyage. Seuls 880 de ces fascinants primates vivent encore dans les forêts de l'Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo, et il faut un guide expérimenté qui sache pister les familles dans la nature. Vous serez un intrus dans le monde des gorilles : une fois un groupe repéré dans la forêt, tout le monde s'arrête, et selon l'humeur des animaux, vous ne ferez que les apercevoir ou aurez droit à un tête-à-tête prolongé.

3. Dans l'œil du tigre (Inde)

Le Shere Khan cher à Kipling se fait rare dans les jungles de l'Inde, de la Chine et de l'Asie du Sud-Est. Or, tomber nez à nez avec un tigre sauvage (dans l'idéal, quand on est juché sur le dos d'un éléphant) est un moment inoubliable. C'est dans les réserves du Madhya Pradesh que vous avez le plus de chances d'observer le bagha (tigre), plus précisément dans les parcs nationaux de Bandhavgarh ou de Kanha, entre avril et mai, pendant la saison sèche.

4. Une once de discrétion (Himalaya)

Plus insaisissable encore que le panda géant, le léopard des neiges (ou once) ne se laisse guère apercevoir, même par les habitants de ses montagnes. Dans le Haut Himalaya, ce prédateur silencieux, qui attaque les élevages en laissant ses empreintes dans la neige pour seuls indices, est même surnommé le « fantôme des montagnes ». Tentez votre chance lors d'une expédition dans les confins de la Mongolie, du Ladakh (Inde), du Tibet ou de l'Asie centrale. Et même s'il ne vous montre que ses traces de pas, vous pourrez vous consoler avec des paysages parmi les plus époustouflants de la planète.

5. Le vieil homme de la forêt (Malaisie)

L'orang-outan, soit en malais « le vieil homme de la forêt », est un primate à la fois menacé et charismatique. La déforestation, le braconnage et le prélèvement illégal de bébés pour la vente ont fait un tort immense à ce géant roux. Amoureux des cimes des arbres, il ne se laisse pas facilement apercevoir, mais vous pouvez tenter votre chance en participant à un safari sur le fleuve Kinabatangan, sur l'île de Bornéo, dans l'État malais de Sabah. Pour être sûr d'approcher un orang-outan, rendez-vous au Sepilok Orang-Utan Rehabilitation Centre.

6. Jamais trop de cétacés (États-Unis)

L'huile et les corsets ont bien failli avoir raison du géant du règne animal. Avant l'interdiction de la chasse en 1966, la baleine bleue avait quasiment disparu de nos océans. Aujourd'hui encore, il reste rarissime de croiser un de ces super cétacés, mais le canyon sous-marin de Monterey, au large de la Californie, est une destination idoine. Quand la concentration de krill dans l'eau explose, en août-septembre, les baleines bleues s'y précipitent, de même que des baleines à bosse, des baleines de Minke et des orques, et toute une flottille de dauphins, de marsouins et autres petits cétacés.

7. Kakapo, quésaco ? (Nouvelle-Zélande)

Comme les dodos de l'île Maurice, les kakapos ont payé cher leur condition d'oiseau incapable de voler dans une contrée où débarquèrent des Européens affamés, sur des navires chargés de chiens, de chats et de rats. Jadis très répandu, mais représenté aujourd'hui par seulement 125 individus, ce gros « perroquet-hibou » de 4 kg est une figure tragi-comique dont vous pourrez faire la connaissance en devenant bénévole auprès des gardes naturels chargés de protéger des prédateurs les îles de Codfish, d'Anchor et de Little Barrier.

8. Rhinos au pas de charge (Népal)

Observer un rhinocéros de l'intérieur d'une Jeep, c'est bien. Le rencontrer à pied, c'est mieux. Certes, face à ces trois tonnes d'ongulé caparaçonné, on n'a spontanément qu'une envie : s'enfuir. Heureusement, les guides de randonnée du parc national de Chitwan, au Népal, sont passés maîtres dans l'art d'éviter le rhino prêt à charger. Tout leur talent et un peu de chance ne sont pas de trop pour partir en quête d'un de ces monstres à corne cachés dans les graminées géantes : accordez-vous plusieurs jours pour quadriller le parc, à pied, à dos d'éléphant et en bateau ou kayak sur le fleuve.

9. Panda Y Es-Tu ? (Chine)

Vous aurez beau faire, rien ni personne ne pourra vous garantir la rencontre avec le panda géant. Les 1 600 derniers spécimens sauvages sont disséminés dans les montagnes du Sichuan et de la Chine centrale, au cœur d'impénétrables bambouseraies qui sont aussi la friandise favorite de ces adorables mascottes noir et blanc. Pour trouver le panda sur ses terres, il faut participer à une expédition. Aussi minimes soient vos chances de vivre ce moment réservé à une poignée de personnes, cela vaut toujours mille fois la visite d'un parc à pandas chinois.

10. Un dragon en vrai (Indonésie)

Pour la version ailée et crachant du feu, il faudra repasser. Mais Dame Nature a bien enfanté le dragon de Komodo, un beau monstre long de 3 m exhalant probablement l'haleine la plus fétide de la Création (restant l'animal le plus proche du dinosaure). La disparition de son habitat a considérablement diminué la population de ces lézards géants. Pour les observer, rendez-vous dans le parc national de Komodo, dans les îles indonésiennes de la Sonde. Vous croiserez également cerfs, singes, oiseaux exotiques et autres composants de son petit-déjeuner.


Paramètres des cookies