1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 chefs-d'œuvre qu'il faut avoir vus
Idées de voyage

10 chefs-d'œuvre qu'il faut avoir vus

Mis à jour le : 23 janvier 2017

Carte

Loin d'être exhaustive, cette liste répertorie quelques-unes des plus grandes œuvres d'art du patrimoine mondial.
 

1. La Persistance de la Mémoire, museum Of modern art (MOMA), New York (États-Unis)

Peintre prolifique doté d'un grand sens de la mise en scène et capable d'assurer lui-même sa promotion, Salvador Dalí était un personnage follement excentrique. Il qualifiait ses tableaux surréalistes de « photographies du subconscient peintes à la main ». La Persistance de la mémoire (1931) est l'occasion de pénétrer à l'intérieur d'une imagination parmi les plus fertiles (et fébriles) du XXe siècle. Le tableau représente les fameuses « montres molles » de l'artiste devant un paysage de sa chère Catalogne, dont il était originaire. Les montres molles devinrent un thème récurrent du génie espagnol, clin d'œil à la théorie de la relativité du temps d'Einstein. Ce tableau est de dimensions modestes : il mesure 24 cm sur 33 cm.
Au MoMa, faites une pause-déjeuner au très élégant Modern, un restaurant réputé de cuisine franco-américaine (voir www.themodernnyc.com).
 
 

2. Le Baiser, Musée du Belvédère, Vienne (Autriche)

On ne compte plus les reproductions de ce tableau, joyau Art nouveau issu d'une Vienne impériale alors déclinante. Mais en découvrant l'œuvre originale, peinte par Gustav Klimt en 1908, on reste subjugué par les volutes dorées, les motifs géométriques du couple (rectangles pour l'homme, cercles pour la femme) et la tendresse qui se dégage des mains enlacées. Le Baiser illustre le thème de l'étreinte amoureuse, où l'homme et la femme ne forment plus qu'un. Le chef-d'œuvre est caractéristique de l'œuvre de Klimt avec sa charge sensuelle, sa beauté flamboyante et ses teintes métalliques. Le musée qui abrite l'œuvre, le palais du Belvédère, est considéré comme l'un des plus beaux palais baroques du monde.
En visitant le Belvédère supérieur, ne manquez pas la salle de Marbre, ornée de stucs et de fresques, qui offre une vue superbe sur les jardins et sur la capitale autrichienne.


 
 

3. David, Galleria Dell'Accademia, Florence (Italie)

Une longue file d'attente s'étire à l'entrée de ce musée qui accueillit, en 1873, le chef-d'œuvre de Michel-Ange. Commanditée en 1501 pour la cathédrale, la statue impressionne par la finesse des détails : les veines des bras bien dessinées, les muscles saillants des cuisses et l'expression du visage qui semble se modifier suivant l'angle d'où on l'observe. Représentant une figure d'âge mûr et non l'habituel jeune homme, le « Colosse » acquit une aura quasi mythique avant même de rejoindre son piédestal devant le Palazzo Vecchio, sur la Piazza della Signoria, en 1504 – où une copie trône désormais à sa place.
Pour échapper aux interminables files d'attente, réservez votre billet via Firenze Musei sur www.firenzemusei.it.


 
 

4. La Joconde, Louvre, Paris (France)

La Joconde, ou portrait de Mona Lisa, sans doute le tableau le plus célèbre au monde, est placée derrière une châsse de verre pare-balles, elle-même protégée par une console en noyer. La dame au sourire énigmatique garde son mystère. Des siècles durant, ses admirateurs ont prétendu qu'il pouvait s'agir d'une femme dont Léonard de Vinci était épris. On estime aujourd'hui que le modèle aurait été Lisa Gherardini, épouse d'un marchand florentin nommé Francesco del Giocondo, et que le chef-d'œuvre aurait été peint entre 1503 et 1506.
La Joconde se trouve dans la Salle 6, 1er ét., Salle de la Joconde, Aile Denon, au musée du Louvre (www.louvre.fr), face aux Noces de Cana de Véronèse.


 
 

5. La Cène, Cenacolo Vinciano, Milan (Italie)

L'œuvre la plus connue qu'abrite Milan est incontestablement La Cène de Léonard de Vinci, qui immortalise l'instant où Jésus annonça la trahison de l'un de ses disciples. Cette fresque orne l'un des murs du Cenacolo Vinciano, le réfectoire attenant à l'église de Santa Maria delle Grazie. Réalisée à la fin du XVe siècle, elle a connu une restauration mouvementée. Face au travail de Léonard de Vinci, on oublie très vite les innombrables reproductions médiocres de l'œuvre, ainsi que le Da Vinci Code de Dan Brown.
Réservation impérative (en ligne sur www.cenacolovinciano.org) pour participer à la visite (25 personnes maximum) de 15 minutes.


 
 

6. Chapelle Sixtine (Cité du Vatican)

Si des œuvres d'artistes du XVe siècle aussi prestigieux que Botticelli, Ghirlandaio, Pinturicchio et Signorelli ornent les murs de la chapelle Sixtine, ce sont les fresques de Michel-Ange qui constituent la pièce maîtresse des lieux. Ornant la voûte en berceau, ces fresques aux détails spectaculaires tirés de la Genèse (1508–1512) sont considérées comme un sommet de l'art occidental. Ne manquez pas non plus le Jugement dernier peint au-dessus de l'autel (1536–1541). Il a fallu quatre années de labeur solitaire à l'artiste pour réaliser son chef-d'œuvre de 800 m2, admiré depuis cinq siècles.
La chapelle Sixtine fait partie des musées du Vatican ; gagnez du temps en achetant votre billet en ligne sur www.museivaticani.va.
 
 

7. Le Cri, Nasjonalgalleriet, Oslo (Norvège)

Le peintre norvégien Edvard Munch (1863–1944) représente bien l'artiste torturé. Tableau expressionniste, Le Cri révèle le profond tourment de son auteur, qui grandit dans des conditions familiales douloureuses. La mère et la sœur aînée de Munch sont mortes prématurément, victimes de la tuberculose, et sa sœur cadette a souffert de troubles mentaux dès son plus jeune âge. L'histoire du tableau est elle aussi très mouvementée : le chef-d'œuvre a été dérobé deux fois depuis 1994 avant d'être retrouvé.
Le Cri est exposé à la Nasjonalgalleriet (www.nasjonalmuseet.no) d'Oslo, Universitetsgata 13, ouverte du mardi au dimanche. Entrée libre.
 
 

8. Impression, Soleil Levant, Musée Marmottan-Monet, Paris (France)

Difficile de voir aujourd'hui dans les lignes modernes du Havre, reconstruit après la Seconde Guerre mondiale, l'esprit bucolique et de plein air cher aux peintres impressionnistes. La ville vit pourtant naître la toile qui donna son nom au mouvement. Installé dans une chambre de l'Hôtel de l'Amirauté en 1872, Claude Monet peignit dans Impression, soleil levant la vision qu'il eut du port au petit matin. Le nom du tableau, repris par un critique pour dénigrer les œuvres du mouvement naissant, restera.
Le musée (www.marmottan.fr), ancien pavillon de chasse, expose la plus grande collection d'œuvres de Claude Monet au monde, ainsi que des lettres, des carnets de dessin ou des photographies de l'artiste.


 
 

9. Tournesols, Musée van Gogh, Amsterdam (Pays-Bas)

Lorsque Vincent Van Gogh (1853–1890) vivait aux Pays-Bas et en Belgique, ses peintures étaient sombres et pesantes. Après son installation en France, l'artiste hollandais délaissa le réalisme social de ses premières œuvres au profit de représentations aux couleurs éclatantes : fleurs, portraits et paysages. Van Gogh a réalisé sa célèbre série des « Tournesols » à partir de 1888, lorsqu'il habitait en Arles. Son frère Théo, marchand d'art, ne fut pas le seul à admirer ces tableaux : l'un d'eux battit le record du tableau vendu le plus cher en 1987.
Le musée Van Gogh recèle plus de 200 tableaux de l'artiste, permettant de suivre l'évolution de son œuvre. Plus d'informations sur www.vangoghmuseum.nl.
 
 

10. Guernica, Centro de Arte Reina Sofía, Madrid (Espagne)

Guernica figure parmi les œuvres les plus célèbres et les plus emblématiques du XXe siècle. Ses personnages défigurés sont devenus le symbole des horreurs infligées aux innocents en temps de guerre. Très grand (3,5 m sur 7,8 m), le tableau illustre le choc ressenti par l'artiste après le bombardement allemand de la ville basque de Guernica, en 1937, en pleine guerre civile espagnole, à la demande du général Franco. L'attaque, qui aurait fait près de 2 000 morts, est représentée ici de manière bouleversante.
Découvrez Guernica au Centro de Arte Reina Sofía (www.museoreinasofia.es), Calle de Santa Isabel 52, à Madrid.


 
 
 
1000 choses à voir

Retrouvez encore plus de paysages incroyables dans le livre 1000 choses à voir dans le monde publié chez Lonely Planet. 

 
 


Paramètres des cookies