Pagode Thien Mu

L'avis de l'auteur Lonely Planet

temple bouddhique

Édifiée sur une colline dominant la rivière des Parfums, à 4 km au sud-ouest de la citadelle, cette pagode est l’un des emblèmes du Vietnam. Construite en 1844 sous le règne de Thiêu Tri, la tour octogonale Thap Phuoc Duyen, de 21 m de hauteur, est tout aussi symbolique de Hué que la citadelle. Chacun des 7 étages qui la composent est dédié à un manushi-buddha, un bouddha qui apparaissait sous une forme humaine. Venez le matin avant l’arrivée des circuits organisés.

La pagode a été fondée en 1601 par le Nguyên Hoang, gouverneur de la province de Thuan Hoa. Au fil des siècles, elle a été plusieurs fois détruite et reconstruite. Depuis les années 1960, le lieu est un foyer de contestation politique.

Dans le pavillon à droite de la tour, vous pourrez admirer une stèle de 1715 surmontant une tortue en marbre, symbole de longévité. À gauche de la tour, un second pavillon hexagonal abrite une gigantesque cloche de 2 052 kg coulée en 1710 qui s’entend à 10 km à la ronde.

Le temple lui-même est un bâtiment modeste au milieu d’une cour intérieure à laquelle on accède par une porte à trois arches. Avant d’entrer, jetez un coup d’œil aux trois statues des divinités qui protègent le bouddhisme. Dans le sanctuaire principal, derrière le bouddha rieur, trois statues représentent A Di Da, le Bouddha du passé, Thich Ca (Sakyamuni), le Bouddha historique, et Di Lac, le Bouddha du futur.

S’y rendre à vélo est l’occasion d’une belle promenade. Longez РTran Hung Dao (qui borde la rivière des Parfums) en direction du sud-ouest, puis РLe Duan après le pont Phu Xuan ; traversez ensuite la voie ferrée et suivez РKim Long. On peut aussi se rendre à Thien Mu en barque.

Paramètres des cookies