Base de Khe Sanh

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site historique

Théâtre du siège le plus célèbre de la guerre du Vietnam, la base militaire de Khe Sanh ne fut jamais prise, mais a été le lieu de la plus sanglante bataille du conflit. Près de 10 000 soldats nord-vietnamiens, quelque 500 soldats américains, ainsi qu’un nombre inconnu de civils perdirent la vie dans cette base de montagne, sous une avalanche de bombes de 1 000 kg, d’obus au phosphore, de napalm, de tirs de mortier et de tirs d’artillerie lâchés par les forces américaines, qui finirent par repousser l’armée nord-vietnamienne.

Le siège de Khe Sanh, qui dura 75 jours, commença le 21 janvier 1968 par un assaut limité au périmètre de la base. Tandis que les marines et leurs alliés, les rangers sud- vietnamiens, se préparaient pour une grande offensive au sol, Khe Sanh se trouva sous les projecteurs des médias du monde entier, faisant notamment la couverture des magazines américains Newsweek et Life. Durant les deux mois qui suivirent, les Nord- Vietnamiens pilonnèrent la base jour et nuit, alors que les bombardiers américains déversaient 100 000 tonnes d’explosifs dans ses environs immédiats ; mais l’assaut nord-vietnamien attendu n’eut pas lieu. Le 7 avril 1968, après de violents combats, les troupes américaines finirent par rouvrir la RN 9 pour rejoindre les marines et mettre fin à leur isolement.

On sait aujourd’hui que Khe Sanh n’était qu’une diversion visant à détourner l’attention des villes du Sud, où se préparait l’offensive du Têt, laquelle commença une semaine après le début du siège.

Aujourd’hui, le site est occupé par un petit musée, où sont exposés de vieilles photographies, des bunkers reconstruits et des avions américains. Une partie du site est devenue une plantation de café, et du café arabica de grande qualité est en vente à l’entrée.

Khe Sanh se trouve à 3 km au nord de Huong Hoa.

musée 20 000 d ; musée 7h-17h

Paramètres des cookies