-->

Temple de Bhairabnath

L'avis de l'auteur Lonely Planet

édifice religieux

Caractérisé par sa large façade et son triple toit, le temple hindou de Bhairabnath est dédié à Bhairab, l’incarnation terrible de Shiva, dont l’épouse occupe le temple de Nyatapola de l’autre côté de la place. Malgré les pouvoirs terrifiants de Bhairab et la grandeur de son temple, le dieu est représenté ici sous la forme d’une tête sans corps de 15 cm de hauteur ! Les énormes roues et les glissières du char qui promène l’effigie de Bhairab à travers la ville lors de la fête de Bisket Jatra, à la mi-avril, sont entassées contre le mur nord de l’édifice.

Le temple d’origine était une modeste construction élevée au début du XVIIe siècle, à laquelle le roi Bhupatindra Malla fit ajouter un second niveau en 1717. Après le séisme de 1934, le monument fut reconstruit avec un niveau supplémentaire. La version finale présente un plan rectangulaire similaire à celui du temple de Bhimsen , sur Durbar Square, à Patan.

Dans la porte centrale du temple, un trou a été pratiqué (sous un rang de groins de sangliers sculptés) pour glisser les offrandes à l’intérieur. Avant le séisme de 2015, les prêtres pénétraient dans le sanctuaire en passant par le petit temple de Betal, du côté sud de la pagode principale, mais celui-ci s’est totalement effondré, et les travaux de restauration sont en cours.

La façade du temple est gardée par deux lions de cuivre portant le drapeau népalais. À droite de la porte, une image de Bhairab, peinte sur du rotin, est décorée d’une guirlande de véritables intestins de buffle séchés. Venez au crépuscule pour entendre de la musique religieuse traditionnelle.

À côté du temple s’étend un hiti doté d’un déversoir particulièrement beau en forme de makara (animal marin mythique ressemblant à un crocodile).

Kasi Vishwanath, Akash Bhairab ; Taumadhi Tole