Grupo de las Cruces

L'avis de l'auteur Lonely Planet

Le fils de Pakal, Kan B’alam II, fut un grand bâtisseur. Peu après la mort de son père, il entreprit la réalisation des temples du Grupo de las Cruces (groupe des Croix). Ses trois édifices principaux, en forme de pyramides, bordent une place au sud-est du Templo de las Inscripciones. Ils furent tout trois consacrés en 692 et dédiés à la triade de divinités protectrices de Palenque. Les sculptures en “croix” sur certains bâtiments symbolisent le ceiba, l’arbre qui, selon la croyance maya, soutenait l’univers.

Le magnifique Templo del Sol, sur le côté occidental de l’esplanade, possède le toit le mieux conservé du site. À l’intérieur, des reliefs célébrant la naissance de Kan B’alam en 635 et son accession au pouvoir en 684 le représentent face à son père.

Des marches abruptes grimpent au Templo de la Cruz, le plus grand et le plus harmonieusement proportionné du groupe. Sur une plaque de pierre à l’intérieur du sanctuaire central, on distingue à droite le seigneur des Enfers fumant du tabac, à gauche Kan B’alam dans ses atours royaux. Derrière, on peut voir la reproduction d’un panneau montrant l’avènement du souverain.

Les arches du Templo de la Cruz Foliada sont parfaitement visibles, ce qui permet de comprendre comment les architectes mayas concevaient ces monuments. Sur une plaque gravée, très bien conservée, on distingue un roi (sans doute Pakal) avec un bouclier en forme de soleil sur la poitrine, du maïs poussant sur les épaules et un quetzal, oiseau sacré, perché sur la tête.

temple de la Croix, temple de la Croix feuillue,

Paramètres des cookies