Paquimé

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Situées dans une large vallée avec vue sur les montagnes à l’horizon, les ruines de Paquimé sont constituées d’un dédale de vestiges en adobe. Vers les années 900, c’était la plus importante cité marchande du nord du Mexique. Paquimé était le centre majeur de la culture Mogollón ou de Casas Grandes, qui s’étendait au nord jusqu’au Nouveau-Mexique et à l’Arizona, et sur presque tout l’État de Chihuahua. Sur place, l’impressionnant Museo de las Culturas del Norte (entrée combinée avec le billet pour les ruines) présente des expositions intéressantes sur Paquimé et les cultures indiennes du nord du Mexique et du sud-ouest des États-Unis.

La cité fut mise à sac, peut-être par les Apaches, vers 1340. Les fouilles et la restauration ont commencé dans les années 1950, et l’Unesco a classé le site au Patrimoine mondial en 1998. Ne manquez pas les cages à aras en argile et les embrasures de porte caractéristiques en forme de T. Les habitants de Paquimé vénéraient l’ara rouge, et certaines structures représentent ce bel oiseau, qui n’est pas une espèce endémique du nord du Mexique et prouve l’extension du réseau marchand de Paquimé.

Excellents potiers, les habitants de Paquimé fabriquaient des pièces en argile couleur crème ornées de motifs rouges, bruns ou noirs. De superbes artefacts originaux sont exposés au musée, où sont aussi vendues des reproductions modernes.

636-692-41-40 ; 10h-17h mar-dim

Paramètres des cookies