Koubba as-Soufara

L'avis de l'auteur Lonely Planet

monument

C’est sur cet ancien pavillon de réception des ambassadeurs étrangers que l’Unesco a choisi d’apposer la plaque indiquant que la ville a été inscrite au patrimoine mondial en 1996. En face du bâtiment s’étend un espace criblé de petites fenêtres souterraines qui laissent passer la lumière dans une vaste crypte de 40 ha dont la construction ressemble à celle du grenier de Heri es-Souani. Empruntez l’escalier qui descend à droite de l’entrée de la koubba as-Soufara. Véritable mystère lorsqu’il fut découvert, ce sombre réseau de salles souterraines servait, comme le pensent les historiens actuellement, d’entrepôt pour les réserves de nourriture et non de prison pour des esclaves chrétiens au service de Moulay Ismaïl, comme aiment à le raconter les guides. Munissez-vous d’une lampe torche.

10h-18h avr-sept, 10h-17h oct-mars

Paramètres des cookies