Cimetière juif

L'avis de l'auteur Lonely Planet

cimetière

Le coin sud-ouest du mellah est occupé par un lieu de dernier repos, dont les tombeaux d’un blanc éclatant jalonnent la colline ; ceux des rabbins sont entourés d’un enclos. L’un des plus anciens, adossé au mur nord, est celui du rabbin Vidal Hasserfaty, mort en 1600. Surveillé par des gardiens, le cimetière sert toujours de lieu de sépultures. Attention : certaines personnes louches traînent autour de cette zone du mellah ; si on vous propose une visite du cimetière après la fermeture, refusez poliment.

Sur la pente en contrebas du tombeau de Vidal Hasserfaty, non loin de l’entrée principale, la grande tombe aux ornementations vertes est celle de Solica, une jeune fille de 14 ans qui eut la gorge tranchée en 1834 pour avoir refusé de se convertir à l’islam et pour avoir repoussé les avances du gouverneur de Tanger. Le cimetière abrite aussi une petite synagogue, mais elle est souvent fermée ; demandez aux gardiens si vous souhaitez voir l’intérieur. L’entrée au cimetière se fait par la rue sud-est qui est parallèle à la rue des Mérinides.

dons bienvenus ; 7h-19h, 7h-17h ven

Paramètres des cookies