Heri es-Souani

L'avis de l'auteur Lonely Planet

ruines

À près de 2 km au sud-est du mausolée de Moulay Ismaïl, les immenses greniers royaux et écuries, Heri es-Souani, ont été ingénieusement conçus. Les petites lucarnes, les murs épais et des conduits d’eau souterrains conservaient une température fraîche et une ventilation permanente. Le bâtiment pouvait accueillir 12 000 chevaux et leur nourriture, et Moulay Ismaïl le considérait comme l’une de ses plus belles réussites architecturales. Les immenses voûtes sont impressionnantes et permettent de retrouver l’ambiance d’origine, particulièrement dans les coins les plus sombres, avec les portes en bois de cèdre posées sur les murs.

Ne manquez pas les norias, actionnées autrefois par des chevaux qui remontaient les seaux d’eau des citernes. Derrière les greniers se trouvent les écuries, dont l’aménagement permettait de surveiller les chevaux dans cet immense espace. Le toit s’est effondré durant un séisme, au XVIIIe siècle, mais auparavant, l’écurie aurait été sept fois plus longue qu’aujourd’hui !

En été, une longue marche en plein soleil conduit du mausolée de Moulay Ismaïl à Heri es-Souani et mieux vaut prendre un taxi ou une calèche. Si vous préférez marcher, suivez la route au sud du mausolée entre les hauts murs, passez devant l’entrée principale du palais royal (fermé au public) et continuez tout droit jusqu’à l’entrée du site.

Hri Souani ; 9h-12h et 15h-18h30

Paramètres des cookies