Soho

L'avis de l'auteur Lonely Planet

quartier

Le nom de “Soho” pourrait provenir d’un cri propre à la chasse au lapin – à l’emplacement du quartier actuel s’étendaient jadis des pâturages. Bien que le centre de la vie nocturne londonienne se soit déplacé à l’est de l’aglomération, et que des discothèques et salles de concerts emblématiques du quartier aient fermé du fait de son embourgeoisement, Soho révèle sa véritable personnalité le soir, et demeure le fief de la communauté homosexuelle. En journée, son côté bohème et sa vitalité ne manquent pas de charme.

À l’extrémité nord du quartier, le très arboré Soho Square) est le jardin secret des environs. Créée en 1681, la place s’appelait à l’origine King’s Square ; une statue de Charles II trône d’ailleurs dans sa partie nord. Au centre, la minuscule maison à colombages au style pseudo-Tudor fut un abri de jardin construit dans les années 1870. L’espace en sous-sol servit de refuge antiaérien pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au sud de cette place, Dean Street aligne bars et restaurants. Karl Marx et sa famille vécurent au n°28 (1851-1856) dans un extrême dénuement, quand le père du communisme passait ses journées au British Museum à faire des recherches pour Le Capital.

Old Compton Street, au cœur du village gay, est le lieu incontournable de la communauté homosexuelle. La rue est appréciée de tous, gays comme hétéros, pour ses bars de qualité, ses boutiques osées et sa bonne atmosphère.

Casanova et Thomas de Quincey (écrivain et opiomane) ont séjourné dans Greek Street. Mozart a résidé (1764-1765) dans Frith Street (au n°20), une rue parallèle.

Tottenham Court Rd, Leicester Sq

Paramètres des cookies