-->

Convento de San Felipe Neri

L'avis de l'auteur Lonely Planet

église

La vue depuis le clocher et le toit de tuiles du couvent de San Felipe Neri explique mieux qu’un discours le surnom de “Ville blanche des Amériques” donné à Sucre. Lorsque l’édifice servait de monastère (c’est maintenant une école paroissiale), l’ascétisme n’interdisait pas aux moines de profiter de la vue, comme en témoignent les sièges en pierre sur les toits-terrasses.

Construite en pierre, l’église fut par la suite recouverte de stuc. Des poinsettias et des roses égaient le jardin, une belle peinture représentant la Cène orne l’entrée et des peintures vouées à préparer les moines pour la confession décorent la cage d’escalier.

Ortíz 165, entrée par l’école ; 10 $B ; 14h30-18h lun-sam