Tahiti : Comment s'y rendre

Tahiti se situe à 6 500 km au sud-ouest de la côte californienne, à 5 500 km au nord-est de l'Australie, à 8 000 km à l'ouest de l'Amérique du Sud, à 9 500 km au sud-est du Japon et pratiquement aux antipodes de l'Europe (16 000 km). Vu cet isolement géographique, il n'est pas surprenant que l'immense majorité des visiteurs arrivent à Tahiti par avion. Une minorité aborde la Polynésie à bord d'un voilier après avoir effectué la traversée du Pacifique, tandis que d'autres arrivent à bord de paquebots de croisière.

Entrer en Polynésie

À l'aéroport de Tahiti-Faa'a, les formalités d'immigration sont relativement rapides. Pour les citoyens français, un passeport valable encore 6 mois après leur date de retour suffit (en cas d'escale imprévue aux États-Unis). Les ressortissants de l'Union européenne, les Canadiens et les Suisses peuvent séjourner en Polynésie française jusqu'à 3 mois sans visa.

Voie aérienne

Aéroports et compagnies aériennes

L'aéroport international de Tahiti-Faaa (www.tahiti-aeroport.pf ; Faaa), à l'ouest de Papeete, constitue l'unique point d'arrivée en Polynésie française. Il compte une agence bancaire (la Socredo), équipée d'un distributeur, ouverte du lundi au vendredi. Il n'y a pas de bureau de change.
La plupart des agences de location de voitures sont représentées à l'aéroport. Vous trouverez également un bureau de poste (OPT), des boutiques de souvenirs, une cafétéria, un cybercafé et une agence d'Air Tahiti.
La consigne (payante) de l'aéroport est sur le parking. Elle est ouverte tous les jours, en principe de 5h à minuit.
La compagnie polynésienne est Air Tahiti Nui (www.airtahitinui.com) ; elle dessert la France, les États-Unis, le Japon et la Nouvelle-Zélande.
Les compagnies aériennes internationales desservant Tahiti et représentées sur place sont les suivantes :

Depuis la France

Air Tahiti Nui et Air France assurent des vols directs entre Paris et Papeete (via Los Angeles).
Faute de concurrence, les tarifs sont très élevés comparés à d'autres destinations des antipodes. Comptez entre 1 500 et 2 500 € l'aller-retour selon la saison en classe économique. Schématiquement, la basse saison s'étend de début janvier à fin avril et d'octobre à mi-décembre. La haute saison correspond à la période juillet-août et aux fêtes de fin d'année (Noël et Nouvel An). Les tarifs proposés par les compagnies étant assez proches, faites jouer la concurrence en comparant les petits « plus » (type d'avion, fréquences, stop-over possible ou non, durée du vol, réduction enfants, durée de validité du billet, frais de modification ou d'annulation, poids des bagages, horaires d'arrivée et de départ, préacheminement depuis la province, etc.). Les deux compagnies font escale à Los Angeles. Comptez en moyenne 22 heures de vol jusqu'à Papeete. Les fréquences sont nombreuses : Air France assure 3 vols hebdomadaires et Air Tahiti Nui jusqu'à 6 vols par semaine.
On peut éventuellement gagner quelques centaines d'euros en passant par Londres. Après un préacheminement depuis la France, on embarque sur Air New Zealand (ou une autre compagnie) jusqu'à Los Angeles, puis l'on prend un vol Air Tahiti Nui jusqu'à Papeete. Cette combinaison est moins coûteuse, mais la durée du voyage s'en trouve nettement rallongée (jusqu'à 35 heures).

Depuis la Belgique et la Suisse

Il n'existe pas de vols directs à destination de la Polynésie au départ de la Belgique et de la Suisse. Les compagnies proposent des connexions sur Paris (pour Air France ou Air Tahiti Nui) à des tarifs préférentiels. Vous pouvez également transiter par Londres, ou prendre un vol pour Los Angeles avec une compagnie européenne ou américaine, puis une correspondance pour Papeete avec Air Tahiti Nui.

Depuis le Canada

Depuis le Canada, il n'existe aucune liaison directe avec Tahiti. Il faudra donc transiter par Los Angeles, plaque tournante entre l'Amérique du Nord et le Pacifique Sud, ou Honolulu (Hawaï).

Depuis les autres îles du Pacifique

  • Papeete-Nouméa – Un vol par semaine, avec Aircalin (Air Calédonie International). Environ 6 heures 30 de vol.
  • Papeete-île de Pâques – Un vol par semaine avec la compagnie chilienne Lan Airlines (et prolongement vers Santiago du Chili).
  • Papeete-Honolulu (Hawaï) – Un vol par semaine, avec Hawaiian Airlines (5 heures environ). Nombreuses correspondances avec les principales villes de la côte Ouest des États-Unis.
  • Papeete-Rarotonga (îles Cook) – Un vol par semaine, et un vol supplémentaire toutes les 2 semaines, avec Air Tahiti (2 heures 30 environ).

Pour d'autres destinations du Pacifique Sud, telles que les Fidji, Tonga ou les Samoa, il faudra transiter par Hawaï, Rarotonga (îles Cook) ou Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Depuis l'Australie et la Nouvelle-Zélande

Entre la Nouvelle-Zélande et Tahiti, il existe plusieurs liaisons hebdomadaires avec Air New Zealand (2 vols) et Air Tahiti Nui (2 vols). La durée du vol direct est de 5 à 6 heures environ.
Pour l'Australie, il faut transiter par Auckland et prendre un vol en correspondance directe pour Sydney, Melbourne et Brisbane.

Depuis l'Amérique du Sud

La compagnie chilienne Lan Airlines effectue 2 vols hebdomadaires entre Santiago et Papeete, via l'île de Pâques. De l'île de Pâques, il y a au moins 4 vols par semaine pour Santiago.

Mis à jour le : 25 septembre 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Tahiti et en Polynésie…

Paramètres des cookies