Wellington et environs

La capitale politique de la Nouvelle-Zélande a rang d’épicentre culturel, et son rayonnement dépasse de loin ce que laisserait supposer sa taille modeste. Les édifices victoriens qui, bâtis à flanc de colline, dominent la baie ; les points de vue ; les promenades sur le front de mer et les rivages escarpés au sud : tout cela vient compenser un climat notoirement difficile. Dans le centre, le CBD concentre de nombreux musées, théâtres et boutiques, sans oublier l’animation de ses cafés et micro-brasseries. Dans les environs, Kapiti Island et les vignobles du Wairarapa pourront faire l’objet d’agréables excursions à la journée.

Te Papa

Fort de son emplacement privilégié sur le front de mer et de son architecture ultramoderne, le musée national de Nouvelle-Zélande est un incontournable.
Te Papa Tongarewa, le musée national, constitue l’attraction incontournable de la capitale. Interactif, divertissant et plein de surprises, il n’a pas volé son nom, qui signifie “boîte aux trésors”. Il recèle, entre autres richesses, une remarquable collection d’objets maoris et sa propre marae, une section consacrée à l’histoire naturelle et l’environnement, des galeries d’histoire de la Nouvelle-Zélande et du Pacifique, la collection d’art national et des “centres de découverte” thématiques pour les enfants. L’entrée est gratuite, mais un droit d’entrée s’applique aux grandes expositions temporaires.
Une journée entière ne saurait suffire pour explorer à fond les six étages. Afin d’aller droit au but, procurez-vous un plan au comptoir d’information du niveau deux. La visite guidée “Introducing Te Papa” au départ de celui-ci permet d’admirer les pièces maîtresses et de se repérer. Sinon, le circuit “Māori Highlights” met l’accent sur la culture autochtone. Deux cafés et deux boutiques-cadeaux complètent l’ensemble. Jusqu’en avril 2019 s’y tient l’exposition high-tech (organisée avec l’aide des studios Weta) “Gallipoli : The Scale of Our War”, qui illustre la participation de la Nouvelle-Zélande à la bataille des Dardanelles, durant la Première Guerre mondiale, à travers l’expérience de huit citoyens ordinaires.
Mis à jour le : 25 mai 2019

À voir à faire en Nouvelle-Zélande

Wellington

Wellington a la fibre artistique, ce dont témoignent ses galeries et musées de premier ordre. Elle compte aussi des coins de nature, des édifices anciens à l’architecture intéressante et des belvédères offrant de somptueux panoramas.

  • Funiculaire

    funiculaire

    Ce petit funiculaire rouge (cable car) gravit la pente raide qui mène de Lambton Quay à Kelburn. En...

    Lire la suite
  • City Gallery Wellington

    musée

    Installée dans l’ancienne et monumentale bibliothèque de Civic Square, cette galerie très...

    Lire la suite
  • Dowse Art Museum

    musée

    Ce remarquable musée consacré à l’art, l’artisanat et le design néo-zélandais vaut aussi pour...

    Lire la suite
  • Mt Victoria Lookout

    belvédère

    Ce belvédère, le plus accessible de Wellington, se trouve au sommet du Mt Victoria (196 m), à...

    Lire la suite
  • Beehive

    architecture

    Une foule d’employés de bureau fourmillent autour de la “Ruche” (1980), laquelle fait partie du...

    Lire la suite
  • Zealandia

    réserve naturelle

    Cette réserve naturelle innovante est nichée dans les collines à quelque 2 km à l’ouest de la...

    Lire la suite
  • Wellington Botanic Gardens

    jardins

    Ces jardins botaniques vallonnés de 25 ha sont accessibles en funiculaire presque sans effort, mais...

    Lire la suite
  • Weta Cave

    musée

    Les cinéphiles ne manqueront pas le mini-musée de la compagnie responsable, entre autres effets...

    Lire la suite
Paramètres des cookies