Nouvelle-Zélande : Environnement

Géographie, faune et flore en Nouvelle-Zélande

À 2 000 km au sud-est de l'Australie, dans la zone tempérée de l'hémisphère sud, la Nouvelle-Zélande est formée de deux grandes îles montagneuses qui s'étendent sur 1 600 km du nord au sud. L'île du Nord (115 000 km²) concentre la majeure partie de la population et les deux villes principales, Auckland et Wellington. Certains de ses volcans sont encore actifs et elle comporte des zones de forte activité thermale. L'île du Sud (151 000 km²) est traversée sur presque toute sa longueur par la magnifique chaîne des Alpes néo-zélandaises. Le pays possède des myriades de lacs et de rivières.

Faune et flore

La Nouvelle-Zélande possède une flore extrêmement abondante et en grande partie indigène. Les prairies alpines se couvrent de fleurs en été, et cèdent la place en altitude aux arbustes, graminées et lichens. Le pohutakawa, l'arbre de Noël de la Nouvelle-Zélande, se pare en décembre d'étonnantes fleurs rouges. Les espèces indigènes couvrent 10 à 15% du territoire, ces zones constituant en majeure partie des réserves naturelles et des parcs nationaux protégés.
Curieusement, la faune indigène est limitée. Seul mammifère d'origine : la chauve-souris. Par contre, l'avifaune s'est abondamment développée. Le kiwi ne vole pas et vit la nuit. Vous rencontrerez partout les espèces animales introduites : cochon, chèvre, chien, chat, chevreuil, opossum et l'omniprésent mouton. Mais leur prolifération dans la nature a eu des conséquences néfastes sur l'environnement : plus de 150 espèces végétales, soit 10% des espèces indigènes et de nombreuses espèces d'oiseaux sont actuellement menacées. Thon, marlin et requins vivent au large des côtes néo-zélandaises. Les mammifères marins, dauphins, phoques et baleines, attirent des amoureux de la nature venus du monde entier.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Nouvelle-Zélande