Fidji : Gay et lesbien

En 1997, les Fidji sont devenus le deuxième pays du monde à inscrire dans sa constitution la protection contre la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Mais aux Fidji les constitutions vont et viennent et, depuis que la dernière a été abolie en 2009, c’est le Crimes Act de 2010 qui prime. Dans le cadre de cette loi, les relations homosexuelles non commerciales entre adultes consentants sont légales ; cependant, la discrimination basée sur l’orientation ou l’identité sexuelle n’est pas interdite. Les mariages et unions civiles entre personnes de même sexe ne sont pas reconnus par la loi fidjienne de la famille, ce qui signifie que les couples homosexuels en voyage ne peuvent pas se marier pendant leurs vacances sur l’archipel.
Étant donné la popularité du christianisme et la position de l’Église présentant l’homosexualité comme moralement répréhensible, le monde gay est plutôt discret. Néanmoins, les comportements sont en train de changer au sein de la communauté ; un grand nombre d’hommes ouvertement homosexuels travaillent dans l’industrie hôtelière et certaines discothèques à Lautoka, Nadi et Suva sont ouvertes aux homosexuels.
Aux Fidji, les démonstrations publiques d’affection étant généralement considérées comme une offense, le risque est élevé pour un couple homosexuel d’attirer une attention non souhaitée par son comportement ouvertement homosexuel, mais les couples gays qui restent relativement discrets ont très peu de chances d’avoir des problèmes. Les célibataires gays doivent être très prudents et ne pas donner à quiconque une raison de penser qu’ils proposent de l’argent en échange d’une relation sexuelle ou de donner l’impression qu’ils draguent des jeunes Fidjiens.
Le site Internet www.globalgayz.com/oceania/fiji fournit des informations à jour concernant l’homosexualité aux Fidji.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Paramètres des cookies