Jordanie : Culture

Langue

La langue officielle en Jordanie est l'arabe. L'anglais est la seconde langue parlée. L'arabe n'est guère aisé à prononcer pour les Occidentaux. Certains sons n'existent pas dans les langues occidentales ou diffèrent dans leur prononciation. Parler quelques mots d'arabe est toujours apprécié de la part d'un étranger. Quelques formules simples incluent :
Salâm aleïkoum : Que la paix soit avec vous (salutation consacrée) Aleïkoum salâm : Réponse au salut précédent Marhaba : Salut ! Ma' es-salami : Au revoir Choukran : Merci Na'am : Oui La' : Non 'afwan : Excusez-moi Ismi... : Je m'appelle... Ana fransawi (m) / fransawiyya (f) : Je suis français(e)Ptehki fransawi : Parlez-vous français Ana bahib... : J'aime... Yassar/yamin : Gauche/droite Al-yaoum : Aujourd'hui Fi 'indak... ? : Avez-vous... ?
Les transcriptions de l'arabe au français sont toujours approximatives.

Nourriture

Moins savoureuse et variée que sa voisine libanaise, la cuisine jordanienne réserve pourtant quelques bonnes surprises à petits prix.
Les falafels (boulettes de purée de pois chiches frites), le houmous et le foul (respectivement purées de pois chiches et de fèves préparées avec de l'ail et du citron) sont les plats les plus répandus. Il se consomment généralement avec de grandes galettes de pain arabe, le khobz.
Le chawarma, une version du kebab, consiste en viande d'agneau grillée à la broche et servie dans du khobz. Le poulet rôti est quasiment incontournable dans les menus.
Le plat traditionnel est le mensaf. Il s'agit de morceaux d'agneau servis sur du riz et des pignons, traditionnellement surmontés de la tête de l'animal. La graisse de cuisson est généralement versée sur le plat, servi avec une sauce à base de yaourt.
Les pâtisseries du pays regorgent de douceurs à base de miel et d'amandes.

Religion

L'islam est la religion dominante. Il puise aux mêmes racines que les autres religions monothéistes nées au Proche-Orient : le judaïsme et le christianisme. Le Coran fait ainsi fréquemment référence à des personnages de la Bible et de la Torah (Abraham, Moïse ou Elie).
L'islam compte 5 principes : la profession de foi "Il n'est d'autre Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète" ; les 5 prières quotidiennes en direction de La Mecque ; l'aumône aux pauvres ; le jeûne du ramadan et enfin le pèlerinage à la Mecque, ou hadj.
L'islam connut à ses débuts un schisme majeur qui divisa les croyants en deux courants : les sunnites et les chiites. Cette rupture résulta de la lutte de pouvoir livrée par Ali (cousin et gendre de Mahomet) contre la dynastie montante à Damas, les Omeyyades. Le chef de ces derniers fut reconnu comme légitime successeur de la tradition ("sunna"). Les sunnites – branche la plus répandue et considérée comme "orthodoxe" – sont très largement majoritaires en Jordanie. Le pays compte une minorité catholique.
L'islam impose le respect de quelques règles. La main gauche – consacrée à la toilette et considérée comme impure – ne doit pas être utilisée pour donner ou recevoir quelque chose. La consommation d'alcool et de viande de porc est interdite. La prière doit par ailleurs être précédée du rituel purificateur de la toilette. Chaque mosquée comporte un lieu réservé à ces ablutions. Du sable propre ou le simple fait de mimer la toilette suffisent cependant s'il n'y a pas d'eau à proximité. Durant le mois du ramadan (9e mois du calendrier musulman), il est interdit aux fidèles de boire, de manger et de fumer entre le lever et le coucher du soleil, et d'avoir des relations sexuelles. La fête de l'Aïd-al-Fitr clôt ce mois de jeûne. Elle est suivie par l'Aïd-al-Adha, environ deux mois plus tard.

Arts

Des peuples bâtisseurs s'étant succédé sur son territoire pendant des siècles, la Jordanie recèle des merveilles architecturales. Aux minarets élancés des récentes mosquées s'ajoutent des sites nabatéens (Pétra), romains (Jérash au nord), byzantins (Madaba), omeyyades (châteaux du Désert oriental) ou encore croisés (Kérak). Les mosaïques de Madaba ou du mont Nébo, ou encore les étonnantes fresques du Qusayr 'Amra, séduiront les spécialistes comme les profanes.
L'artisanat bédouin s'illustre dans la production de bijoux en argent, de textiles colorés et de couvertures, d'armes blanches.

Mis à jour le : 11 novembre 2012
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies