Jordanie : Environnement

Géographie

La Jordanie s'insère entre Israël + Territoires palestiniens (est), la Syrie (nord), l'Iraq (nord-est) et l'Arabie saoudite (sud). Une large partie désertique orientée vers le nord-est (délimitée afin de donner au pays une frontière avec l'Iraq tout en évitant que la Syrie et l'Arabie saoudite n'en partagent une) caractérise ses contours. Les 89 342 km² de ce petit pays se divisent en trois grandes régions. La vallée du Jourdain forme sa partie ouest, voisine d'Israël et des Territoires palestiniens. Coupée par la mer Morte, cette région est la plus fertile du Royaume hachémite. Elle s'étend jusqu'à la mer Rouge (golfe d'Aqaba), qui offre au pays ses quelques kilomètres de côte. Le relief s'accentue à l'est de la vallée pour créer le plateau oriental. Entrecoupé par les gorges creusées par les différents affluents du Jourdain, il regroupe les principales villes du pays et l'exceptionnel site nabatéen de Pétra. Le désert oriental (au nord-est) et le désert du Sud, avec le célèbre Wadi Rum, couvrent enfin une bonne superficie de la Jordanie.

Faune et flore

Le territoire jordanien est sensiblement désertique. La vallée du Jourdain fait figure d'exception et présente, par contraste, un aspect luxuriant : cèdres, oliviers, eucalyptus et cultures maraîchères. Le printemps offre une explosion de fleurs, dont l'emblème national, l'iris noir. De nombreuses réserves naturelles parsèment le pays.
Dromadaires, renards du désert, rats des sables, lièvres et gerboises – un petit rongeur – sont présents dans les régions désertiques. Quelques gazelles et oryx d'Arabie, autrefois très nombreux dans le désert jordanien, ont été réintroduits dans la réserve de Shaumari, près d'Azraq. Le pays est, à certaines périodes de l'année, le lieu de rendez-vous des oiseaux migrateurs.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Jordanie

Paramètres des cookies