Paris

  1. Accueil
  2. France
  3. Paris
  4. Louvre, Opéra et Grands Boulevards

Louvre, Opéra et Grands Boulevards

L’animation des Grands Boulevards, le charme des passages couverts, le calme des allées plantées du jardin des Tuileries, les fabuleuses collections du musée du Louvre… Regorgeant de musées et d’édifices splendides, ce quartier compte nombre de trésors. Et pour se remettre de tant de beauté, les boutiques gourmandes entourant l’église de la Madeleine sont un remède tout trouvé.

L’essentiel en un jour

Commencez par parcourir les salles labyrinthiques du Louvre, ce qui vous prendra un certain temps. D’autres musées sont également dignes d’intérêt dans cette zone, notamment le musée de l’Orangerie, où sont conservés les superbes Nymphéas de Monet, et le Jeu de Paume, consacré à la photographie, tous deux dans l’élégant jardin des Tuileries.
Après avoir visité l’église de la Madeleine, un passage en revue des commerces de la place vous donnera envie de rester pour déjeuner. Visitez les coulisses du somptueux Palais Garnier et allez faire du shopping aux élégantes Galeries Lafayette et au Printemps, sans oublier d’admirer la vue depuis les toits de ces grands magasins.
Dînez dans l’un des nombreux excellents restaurants du quartier (en ayant pris soin de réserver), comme Frenchie, avant d’aller danser au légendaire Rex Club ou d’écouter du jazz dans la rue des Lombards.

À ne pas manquer

Le palais et la modernité

Dans les années 1980, le musée est totalement remodelé, sous la direction de l’architecte Ieoh Ming Pei ; sa pyramide de verre est inaugurée en 1989. Les travaux ont permis l’ouverture de nouvelles salles et de trois cours intérieures. On compte désormais 38 000 œuvres exposées dans plus de 73 000 m2. La pyramide de verre, entrée principale du musée, a inscrit le Louvre dans la modernité – ce qui ne fait que mieux ressortir les charmes de l’ancien palais. L’achèvement de travaux de rénovation en juillet 2016 – visant à améliorer l’accès des visiteurs et à doter le Louvre d’un nouvel espace dédié à son histoire – signe la capacité du musée à se renouveler.

De la forteresse au musée

Forteresse, résidence royale puis musée : visitez le pavillon de l’Horloge, réouvert en juillet 2016, pour suivre les étapes de sa transformation et découvrir le musée dans son ensemble. Si le temps vous est compté, ne manquez pas la Grosse Tour de Philippe Auguste, l’éclatante galerie d’Apollon décorée par Le Brun, à la demande de Louis XIV, et achevée par Delacroix, et la magie de la cour Carrée le soir.

Les collections

Le Louvre rassemble des œuvres allant de l’Antiquité jusqu’en 1848 réparties en huit départements. S’y ajoutent une centaine d’œuvres des arts premiers, présentés dans le pavillon des Sessions, antenne du musée du Quai-Branly . Les salles des objets d’art du XVIIIe siècle ressuscitent avec éclat l’art de vivre à la française de Louis XIV à Louis XVI, grâce à la reconstitution d’ensembles de décors d’époque comme le cabinet bleu de l’hôtel Dangé ou le grand salon du château de Voré.

La Joconde et Léonard

Tableau mythique de Léonard de Vinci, La Joconde attire tant de visiteurs qu’une salle a été réaménagée pour mieux la présenter. Pour en savoir plus sur ce tableau, . Le Louvre possède d’autres œuvres du génial Léonard, dont la Sainte Anne restaurée en 2012, La Vierge aux rochers et le Saint Jean-Baptiste.

La peinture italienne

Dans la salle de La Joconde, difficile de manquer Les Noces de Cana où Véronèse transpose le miracle du Christ dans la Venise du XVIe siècle. Plus discret, Le Concert champêtre de Titien baigne dans une ambiance pastorale et sensuelle. Dans la Grande Galerie de peinture italienne Renaissance, laissez-vous séduire par les couleurs du Couronnement de la Vierge de Fra Angelico, le regard de Baldassare Castiglione, de Raphaël, ou le jeu des lances dans La Bataille de San Romano de Paolo Uccello.

Victoire et Vénus

Deux déesses grecques de marbre sont, avec La Joconde, les stars du Louvre : la Vénus de Milo (fin IIe siècle av. J.-C.), qui serait Aphrodite, déesse de la Beauté et de l’Amour, ou Amphitrite, déesse de la Mer, et la Victoire de Samothrace (vers 190 av. J.-C.) ou déesse Niké (Victoire), restaurée en 2014, qui domine le magistral escalier Daru.

Les Esclaves de Michel-Ange

Au rez-de-chaussée de l’aile Denon, la sculpture italienne vaut le détour. Les Esclaves (ou Les Captifs) taillés dans le marbre par Michel-Ange étaient à l’origine destinés au tombeau du pape Jules II. La force qui s’en dégage irradie toute la galerie au point qu’on en oublierait presque les autres chefs-d’œuvre, notamment Psyché ranimée par le baiser de l’Amour d’Antonio Canova.

La peinture française

Parmi les tableaux phares de ce riche département, Gabrielle d’Estrées et sa sœur intrigue par ce pincement de sein (symbole de la grossesse de la favorite d’Henri IV ?). Le Tricheur, de Georges de La Tour, fascine par ses jeux de regards. Le Verrou de Fragonard trouble par la fougue du désir. La Grande Odalisque d’Ingres dévoile un dos dont la beauté des lignes prime sur la réalité anatomique. Le Radeau de la Méduse (1819), par Géricault, montre toute l’horreur d’un naufrage. La Liberté guidant le peuple (1830), par Delacroix, témoigne de l’insurrection à Paris en 1830.

La Dentellière et L’Astronome

Les œuvres les plus célèbres du département des peintures nordiques ? L’Autoportrait de Dürer, La Dentellière et L’Astronome de Vermeer. Et aussi La Vierge du Chancelier Rolin de Jan Van Eyck, Le Prêteur et sa femme de Quentin Metsys ou la Bethsabée au bain de Rembrandt. À voir aussi : la galerie Médicis, une série de tableaux commandée à Rubens par Marie de Médicis, pour le palais du Luxembourg.

Le Scribe accroupi

Pour les collections égyptiennes, d’une exceptionnelle richesse, un circuit thématique, très vivant, présente les grands aspects de la civilisation dont le Nil, l’agriculture, la maison, les dieux… Elles permettent d’admirer Le Scribe accroupi (2600 av. J.-C.) et une statue colossale de Ramsès II, d’observer une momie et de pénétrer dans la chapelle du mastaba d’Akhethétep (vers 2400 av. J.-C.).

Le Sarcophage des époux

Parmi les antiquités grecques, repérez cette étonnante Tête de figurine féminine (2700-2300 av. J.-C.), modèle d’abstraction qui fascina Brancusi et Picasso. Côté étrusque, le Sarcophage des époux (vers 520 av. J.-C.) impressionne par la sérénité du couple de défunts.

Le palais de Khorsabad

La collection d’antiquités orientales s’étend sur 9 000 ans et couvre les plus grandes civilisations de Mésopotamie et de Perse. Dans la cour Khorsabad, vous vous retrouverez face à de gigantesques taureaux ailés à tête humaine et autres impressionnants vestiges du palais que le roi Sargon II se fit édifier en Assyrie, en 706 av. J.-C. Ailleurs, une frise d’archers, qui décorait le palais de Darius Ier (VIe-Ve siècle av. J.-C.), vous laissera imaginer les fastes de l’Empire perse.

Les Arts de l’Islam

Une couverture dorée, ondulante et semi-transparente compose un nouvel écrin moderne et lumineux pour le département des Arts de l’Islam. Ouvert en 2012, il présente 3 000 œuvres, du VIIIe au XIXe siècle et de l’Espagne à l’Inde, dont un porche mamelouk (XIVe-XVe siècle), une scène persane de joute poétique (XVIIe siècle) et une bouche de fontaine andalouse en forme de lion (XIIe-XIIIe siècle).

Le hall Napoléon

Sous la pyramide, le hall Napoléon abrite la billetterie, deux comptoirs d’information (plan gratuit du musée), une librairie, une boutique de souvenirs, des cafés, un auditorium et des salles d’expositions temporaires (voir Événements ).

Visites guidées

Des visites guidées “Bienvenue au Louvre”inscription le jour même à l’accueil des groupes, hall Napoléon) ont lieu à 11h30 tous les jours (à 11h30 et à 14h30 durant les vacances scolaires de la région parisienne). Pour les autres visites, réservables 14 jours à l’avance, consultez le site Internet du musée (réservation 01 40 20 51 77).

Événements

Le Louvre présente de nombreuses expositions temporaires(inclus dans le billet d’entrée général ; lun, jeu, sam-dim 9h-18h, mer et ven 9h-21h45). Il offre aussi une très riche programmation de conférences, lectures, films, spectacles, concerts… Voir la rubrique “Expositions et actualité” du site du Louvre.

Mis à jour le : 21 mai 2019

À voir à faire à Paris

  • Jeu de Paume

    musée

    Dans l’angle nord-ouest du jardin des Tuileries, du côté de la place de la Concorde, cette ancienne...

    Lire la suite
  • Église de la Madeleine

    église

    Débutée en 1764 et interrompue à plusieurs reprises, la construction de la Madeleine fut achevée...

    Lire la suite
  • Place de la Concorde

    place

    Quand on se trouve au centre de la plus grande place de la capitale, on a la sensation que toute la...

    Lire la suite
  • Palais Garnier

    opéra

    Dominé par Apollon brandissant sa lyre d’or, le Palais Garnier, créé par l’architecte Charles...

    Lire la suite
  • Jardin du Palais-Royal

    jardin

    Au nord du Palais-Royal, où Louis XIV vécut dans sa jeunesse, ce jardin est idéal pour un...

    Lire la suite
  • Musée des Arts décoratifs

    musée

    Dans l’une des ailes du Louvre, ce musée dévoile une collection riche de 150 000 objets, témoins...

    Lire la suite
  • Église Saint-Eustache

    église

    Cette magnifique église construite entre 1532 et 1637 est d’abord gothique, sa façade occidentale...

    Lire la suite
  • Nouveau musée du Parfum

    musée

    Inauguré fin 2015, le plus récent des musées Fragonard propose des visites guidées de 30 minutes à...

    Lire la suite
  • Place Vendôme

    joailliers

    En 1796, le mariage de Napoléon et de Joséphine fut célébré au n°3 de cette place octogonale....

    Lire la suite
  • Jardin des Tuileries

    jardin

    Ancien parc du palais des Tuileries (incendié en 1871 lors de la Commune), ce jardin à la française...

    Lire la suite
  • Musée de l’Orangerie

    musée

    Face au Jeu de Paume, dans l’angle sud-ouest du jardin des Tuileries, cette belle orangerie (1852) se...

    Lire la suite
Paramètres des cookies