Roumanie : Si vous aimez

La Roumanie selon ses envies

Culture folklorique

Les traditions, très variées en fonction des régions, sont vivaces en Roumanie, surtout à la campagne. Les musées de plein air sont fantastiques et chaque ville compte au moins une exposition ethnographique.
Maramureş De vastes étendues de cette zone rurale du nord de la Transylvanie semblent n’avoir encore eu aucun contact avec la vie moderne 
Musée ethnographique Joyau ignoré de Craiova, présentant le savoir-faire des artisans boulangers, potiers, peintres et tisseurs
Village-musée national Les origines modestes de la Roumanie sont présentées dans ce musée de plein air bien conçu, situé en plein cœur de Bucarest
Musée de la Civilisation populaire traditionnelle Astra Musée de Sibiu regroupant 300 reconstitutions de huttes paysannes et de fermes dans un parc 
Musée ethnographique Le plus intéressant musée de Iaşi reconstitue la vie rurale dans 16 salles illustrant une myriade d’activités, de la pêche à la chasse. Masques festifs et objets en bois sculpté 

Châteaux et forteresses

Si le “vrai” château de Dracula n’a existé peut-être que dans l’imagination de Bram Stoker, il y en a des dizaines au moins aussi fascinants, ruines surplombant des rochers ou opulentes résidences de l’ancienne noblesse.
Viscri L’église fortifiée de ce village saxon date d’environ 1100 
Château de Bran Imposante forteresse, point de passage stratégique entre Transylvanie et Valachie au temps des chevaliers Teutoniques 
Château de Peleş L’ancienne résidence du roi Carol Ier 
Citadelle de Poienari Gravissez les 1 480 marches de cette forteresse, le camp de base du redoutable prince de Valachie Vlad Ţepeş, alias Dracula
Citadelle de Neamţ Cette citadelle du XIVe siècle (Târgu Neamţ) a une histoire impressionnante et tumultueuse : ici furent livrées des batailles contre les Hongrois, les Turcs et les Polonais 

Villes et villages médiévaux

Les cœurs historiques de Sibiu et de Braşov et les hameaux isolés de Transylvanie et du Maramureş illustrent la grande diversité des villes médiévales roumaines.
Sighişoara Gravissez les rues pavées jusqu’à la vieille citadelle de la ville, et voyez comme rien n’a changé en plus de cinq siècles 
Ieud L’un des nombreux villages historiques du Maramureş compte deux églises en bois et beaucoup de portes en bois traditionnelles 
Măgura Les monts Piatra Craiului offrent une toile de fond époustouflante à ce minuscule village
Biertan Une église pleine de charme domine la place du marché médiévale, au milieu de collines verdoyantes et de vignobles 
Curtea de Argeş La cour princière de l’ancienne capitale valaque arbore une église du XIVe siècle intacte, ornée de fresques

Nature

La géographie roumaine est aussi variée que son histoire. Amateur de montagne, de spéléologie ou de baignade dans la mer Noire, vous trouverez forcément votre bonheur.
Delta du Danube Le Danube termine son voyage transcontinental épique dans un labyrinthe de marais vierges et de cours d’eau 
Monts Apuseni Ce massif n’est pas le plus haut du pays mais il compte les grottes les plus intéressantes. L’une d’entre elles renferme encore de la glace datant de la période glaciaire !
Parc naturel des Portes de Fer L’impressionnant défilé séparant la Roumanie de la Serbie, que l’on peut admirer ici, tourmente les marins depuis l’époque romaine
Monts Făgăraş Les montagnes les plus hautes et les plus majestueuses du pays ; au moins six pics atteignent les 2 500 m.
Mer Noire Dunes, étendues de sable et fantastiques expériences de camping vous attendent sur le littoral sud près de Vama Veche

Vie nocturne

Les Roumains adorent faire la fête, et les discothèques ont parfois un code vestimentaire assez chic, pensez-y en faisant votre valise. Les villes universitaires s’emballent le week-end. L’été, la fête se déplace vers la côte.
Vieille ville de Bucarest Les minuscules ruelles cernant autrefois la Cour princière accueillent désormais une multitude de bars, pubs et discothèques 
Mamaia La plus populaire des stations balnéaires roumaines de la mer Noire compte les meilleures discothèques de plage du pays 
Timişoara Des fêtes mémorables sont organisées dans cette ville qui abrite la plus grande université de l’ouest du pays
Cluj-Napoca Autre ville universitaire rivalisant avec Timişoara, avec ses pubs et discothèques à tous les coins de rue 
Vama Veche Pour les Roumains, la fête sur la mer Noire implique forcément une nuit blanche, un week-end d’août sur une plage de Vama Veche 

Architecture

Qu’il s’agisse de ruines grecques ou romaines, de chefs-d’œuvre médiévaux ou de mégaprojets modernes, la Roumanie a sa part d’édifices remarquables. Le littoral de la mer Noire est particulièrement riche en vestiges antiques.
Monastères peints de la Bucovine Réputés pour leurs fortifications massives et leurs étonnantes fresques, ces trésors expriment la vitalité de la ferveur religieuse de la fin de l’époque byzantine 
Oradea Cette ville frontalière a accueilli quelques exubérantes expérimentations d’Art nouveau au début du XXe siècle.
Transfăgărăşan Véritable prouesse technique, cette route de haute altitude serpente autour des (et à travers les) plus hautes montagnes du pays .
Palais du Parlement L’incontournable géant d’albâtre de l’ancien dictateur Nicolae Ceauşescu donne un aperçu des richesses minérales du pays dans un style grandiose
Ruines du pont de Trajan Imaginé par l’empereur romain Trajan et créé par l’architecte grec Apollodore de Damas, ce pont enjambait le Danube il y a 2 000 ans 
Mis à jour le : 1 août 2014
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies