Madère : Les Incontournables

Le meilleur de Madère

 

Funchal

 
La capitale de Madère concentre presque la moitié des habitants de l'île. Très étendue, la ville s'étend de la côte jusqu'à plus de 500 m d'altitude. Au centre, vous pouvez admirer la , la cathédrale, première construction coloniale du Portugal. Construite au XVe siècle, elle possède notamment un plafond en cèdre incrusté d'ivoire, dont les motifs rappellent l'histoire des grandes découvertes. Après avoir traversé un quartier piéton, vous rejoindrez la Praça do Municipio, bordée par l'ancienne église do Colégio, tenue par des jésuites au XVIIe, et couverte d'or à l'intérieur, et par l'hôtel de ville, installé dans un palais du XVIIIe. Un peu plus au sud, le musée d'Art sacré de l'ancien évêché propose une collection de primitifs portugais et flamands. Parallèlement au front de mer, vous pourrez ensuite emprunter l'avenida Arriaga, artère bordée de bâtiments impressionnants et de magasins de luxe, d'où vous pourrez rejoindre le jardin botanique miniature. Sur le front de mer, le parc de Santa Catarina offre une belle vue sur la baie. De là, vous pourrez regagner la ville haute et le couvent de Santa Clara, orné d'azulejos, qui abrite le tombeau de Zarco, découvreur de l'île, dont on peut visiter la demeure, la Quinta das cruzes.
A l'est, le quartier du Mercado dos Lavradores, le grand marché où les paysans vendent leurs fruits et légumes mérite un détour pour son caractère encore très authentique et les ruelles alentour pavées de galets noirs. Aux environs, ne pas manquer l'église Santa Maria Maior, typique de Madère avec ses murs blancs et son portail de lave noire.
 
 
 

L'est de l'île

 
Cette région offre des paysages de montagne. De Funchal, vous pourrez accéder au Miradouro de Balcões puis au Pico Ariero (1 820 m), point culminant de l'île composé de pics et de cimes ocre. De là, vous pourrez rejoindre le col de Portela (670 m), d'où le panorama est totalement fabuleux. On y accède par une route bordée de vignes en terrasses. Plus à l'est se trouve Machico, le port où les premiers habitants de l'île débarquèrent, halte agréable où les bateaux colorés viennent s'échouer sur la plage de galets. À la pointe extrême orientale de l'île, le paysage se fait plus désertique et les falaises tombent à pic dans la mer jusqu'à la Ponta de São Lourenço, accessible à pied uniquement
 
 
 

Le centre de Madère

 
Au centre de l'île, vous atteindrez le col d'Encameada dans un paysage idyllique composé de vignes, d'hortensias et de rhododendrons. De là, une route mène à la côte sud et au village de Ribeira Brava, qui mérite un détour pour son église du XVIe et son parvis en mosaïque. Autre site à ne pas manquer : Cabo Girão, un promontoire qui domine la mer de près de 600 m, l'un des plus élevés du monde. Par temps clair, on peut parfois voir les Ilhas Desertas. À l'opposé, sur le littoral nord se nichent deux petites villes qui valent une visite : Santana, dont les maisonnettes colorées ont un toit pointu recouvert d'un toit de chaume, et Sixal, construite sur un promontoire de lave.
 
 
 

L'ouest

 
La côte ouest est la partie la plus sauvage de l'île. À Paul da Serra, on découvre un paysage plus austère : des marais de montagne dominés par des cirques de montagnes arides. Entre Porto Moniz et Ribeira Brava, de hauts plateaux dominent le relief marqué par les terrasses grises et vertes plantées de vignes. Porto Moniz, ville de pêcheurs, est bordée de basalte noir formant des piscines naturelles où l'on peut se baigner. À l'extrême sud-ouest, la petite ville de Caletha mérite également qu'on s'y attarde pour son église du XVIIe, entourée de vignes et de bananiers qui descendent vers la mer.
 
 
 

Ile de Porto Santo

 
Aride et toute plate, aux antipodes de Madère, l'île offre comme principal attrait son immense plage de sable fin, longue de 8 km. À Vila Baleira, le port de Porto Santo, il est également possible de visiter la maison où Christophe Colomb a vécu en 1479. Perestrelo, le beau-père de l'explorateur a été le premier gouverneur de l'île. Au départ de Madère, Porto Santo est accessible en 3 heures de bateau et en 10 minutes d'avion.
 
 
 

Mis à jour le : 16 mai 2018

Articles récents

Guide de voyage

Toutes les clés pour découvrir l'île de Madère En quelques jours

Paramètres des cookies