Portugal

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Portugal
  4. Comment circuler

Portugal : Comment circuler

Se déplacer au Portugal

Auto-stop

Le stop comporte partout des risques, il n’est donc pas recommandé. Les voyageurs faisant du stop doivent comprendre que même si le risque est limité, il est potentiellement sérieux. D’ailleurs, il n’est pas facile à pratiquer au Portugal. Sur les grands axes, presque aucun automobiliste ne s’arrête, et sur les petites routes, la plupart ne font que des trajets très courts.

Avion

Les vols domestiques sont très rapides vu les courtes distances. TAP et Ryanair proposent de nombreux vols quotidiens Lisbonne-Porto et Lisbonne-Faro (moins d’une heure de vol) toute l’année. Ryanair assure des vols directs Porto-Faro.

 

Bateau

 
En dehors des croisières touristiques sur le Douro depuis Porto et sur le Tejo (Tage) depuis Lisbonne, seuls des ferries traversent l’estuaire du Sado jusqu’à Tróia et un bac relie les deux rives du Tage à Lisbonne entre Setúbal et Tróia.
 

Bus

 
Nombreuses sont les petites entreprises de transport privées, regroupées pour la plupart en compagnies régionales. Elles forment un très bon réseau dans tout le pays. Les plus importantes sont : Rede Expressos, Rodonorte  et Eva Transportes  dans l’Algarve.
Il existe quatre catégories de bus :
Alta Qualidade Une catégorie rapide “deluxe” proposée par certaines compagnies.
Carreiras Portant le signe “CR”, ces bus lents s’arrêtent à chaque carrefour.
Expressos Bus rapides et confortables entre les villes principales.
Rápidas Bus régionaux rapides.
Même en été, vous pourrez acheter sans problème un billet pour un expresso partant le jour même ou le lendemain. Un voyage en expresso de Lisbonne à Faro prend 4 heures et coûte 18,50 € ; de Lisbonne à Porto, comptez 3 heures 15 et environ 19 €. Attention, le week-end, les jours fériés et durant les vacances scolaires, il y a beaucoup moins de bus.
Ne faites pas confiance aux offices du tourisme pour obtenir des horaires fiables. Adressez-vous directement aux guichets des gares routières.
 

Circuits organisés

Si vous avez peu de temps, un circuit organisé peut être un bon moyen de découvrir les sites incontournables du Portugal.

Bus

 
AVIC (258 820 360). À Porto, la région du Douro et dans le Minho.
Diana Tours (227 160 624 ; www.dianatours.pt). Spécialisée dans Lisbonne et Sintra.

Train

Comboios de Portugal (707 210 220). 
La compagnie de chemin de fer nationale organise des excursions dans la vallée du Douro, à bord d’un train à vapeur, de juin à octobre.

 

Voyages culturels et sportifs

Certains organismes, qui disposent d’agences dans plusieurs villes françaises, proposent des voyages culturels au départ de la France :
 
Clio (0826 10 10 82 ; 34 rue du Hameau, 75015 Paris)
Havas voyages (01 84 88 46 58). 

Voyageurs du Monde (01 42 86 16 00 )
 

Vous pouvez aussi contacter les organismes suivants :
Randocheval (04 37 02 20 00). Randonnées à cheval en Alentejo.
Terres d’Aventure (0 825 700 825, 0,15 euros/min). Randonnées dans différentes régions du Portugal.
Vélo Québec Voyages (514 521 83 56). Randonnée à vélo de 15 jours.

Train

 
Le vaste réseau ferré du Portugal fait du train un excellent moyen de jouir du paysage entre deux destinations. Plus d’informations sur www.cp.pt.

Classification des trains

Il existe quatre types de lignes longue distance – les trains internationaux sont indiqués par un IN sur les horaires.

  • Regional (R) Lent, omnibus.
  • Interregional (IR) Raisonnablement rapide.
  • Intercidade (IC) Trains rápidos ou express.
  • Alfa Pendular Deluxe Un peu plus rapide et beaucoup plus cher que l’express.

Seul le Comboio Azul Faro-Porto et les trains internationaux comme le Sud-Expresso et le Talgo Lusitânia comportent un restaurant. Tous les IC et Alfa ont un service ambulant de petite restauration et la plupart disposent d’un bar.
Lisbonne et Porto ont leur propre réseau Urbano de trains de banlieue. Celui de Lisbonne va jusqu’à Sintra, Cascais, Setúbal et remonte la basse vallée du Tage. Celui de Porto redéfinit la notion de banlieue puisqu’il va jusqu’à Braga, Guimarães et Aveiro. Il existe aussi un réseau Urbano entre Coimbra et Figueira da Foz. La distinction prend toute son importance puisque l’on trouve, parallèlement aux lignes de train, bon nombre d’Urbano plus pratiques, plus nombreux et beaucoup moins chers !

Renseignements et réservations

Vous trouverez toutes les informations sur les horaires et les tarifs dans les gares, 
ou sur le site www.cp.pt. 
Les billets Intercidade et Alfa s’achètent jusqu’à 30 jours à l’avance, mais vous pouvez réserver sans problème pour le lendemain ou le jour même. Pour les autres trains, on ne peut acheter les billets que 24 heures à l’avance. 
La réservation d’une place est généralement obligatoire pour la plupart des trains Intercidade et Alfa.

Tarifs réduits

Les enfants de moins de 5 ans ne paient pas ; ceux de 5 à 12 ans paient moitié prix. Les détenteurs de la carte Euro26 bénéficient de 20% de réduction tous les jours sur les trains Urbano, Regional et Interregional et sur les Intercidade, ainsi que de 10% de réduction sur l’Alfa. Ces dernières ne s’appliquent que du mardi au jeudi. Les plus de 65 ans ont généralement droit à 50% de réduction, sur simple présentation d’une pièce d’identité.

Transports urbains

Bus

En dehors de Lisbonne ou de Porto, il n’y a pas de raison de prendre les bus municipaux, tous les lieux touristiques étant facilement accessibles à pied. Il existe partout des services de bus régionaux, pour le meilleur et pour le pire.

Métro

Lisbonne et Porto disposent toutes les deux d’un métro, dont les réseaux ne cessent de s’étendre.

Taxi

Les taxis, rentables sur de petites distances, sont très nombreux dans les grandes villes. Les taxis ordinaires portent le sigle A (pour aluguer, “à louer”), notamment sur les portières et la plaque d’immatriculation. Ils sont équipés d’un compteur. Vous pouvez les arrêter dans la rue, les prendre aux stations de taxis ou les appeler par téléphone (surcoût 0,75 €).
En journée, le tarif est de 2,50 € pour la bandeirada (“prise en charge”), auxquels s’ajoute 0,80 € au km, et un peu plus pour les périodes d’immobilisation dans le trafic. Il faut compter environ 6 € pour traverser les plus grandes villes. Mieux vaut exiger l’utilisation du compteur, même si l’on peut parfois négocier un prix forfaitaire. Si vous avez beaucoup de bagages, vous vous acquitterez d’un supplément de 1,50 €. 
Les tarifs sont majorés d’environ 20% la nuit (21h à 6h), les week-ends et jours fériés. Hors des villes, vous paierez un supplément ou un tarif kilométrique plus élevé.
Dans les grandes villes comme Lisbonne et Porto, on peut louer à des entreprises privées des taxis sans compteur portant le sigle T (Turismo) pour des excursions. Les tarifs sont plus élevés mais forfaitaires. Les conducteurs, honnêtes et polis, parlent en général plusieurs langues.
Uber est implanté à Lisbonne et à Porto.

Tramway 

Les nostalgiques du vieux tramway emprunteront ceux de Lsibonne pour sillonner les rues étroites de la ville et ceux de Porto.

Vélo

Le pays possède peu de pistes cyclables, mais le vélo est très utilisé au Portugal. De nombreuses possibilités s’ouvrent aux vététistes dans les parcs naturels et nationaux du Nord, notamment le Parque Nacional de Peneda-Gerês, ainsi que dans la région côtière et les plaines de l’Alentejo. Les parcours côtiers sont plus faciles du nord vers le sud, en raison des vents. La Serra da Estrela (où se déroulent les étapes de montagne du Tour du Portugal) requiert un bon niveau. Dans la Serra do Marão, entre Amarante et Vila Real, il y a aussi de belles côtes. 
Les clubs cyclistes locaux organisent régulièrement des passeios (balades). Repérez leurs prospectus dans les magasins spécialisés, les offices du tourisme et chez les loueurs de vélos. Des excursions guidées sont proposées dans les sites touristiques. Si vous comprenez le portugais, informez-vous dans le bimensuel Bike Magazine, vendu dans les grands kiosques.

Location

Vous trouverez des loueurs de vélos dans toutes les zones touristiques, particulièrement en Algarve. Comptez de 8 à 25 € par jour. Les magasins de location sont indiqués dans chaque chapitre.

Voyager avec son vélo

Si vous emportez votre propre vélo, un justificatif de propriété, une description écrite et une photo seront utiles en cas de vol. Les vélos sont acceptés dans quelques trains de banlieue le week-end et, moyennant un petit supplément, aux heures creuses. Rangés dans un réceptacle ou un sac, ils sont transportés gratuitement comme “bagage” dans les trains regional et interregional. La plupart des lignes de bus les refusent.

Voiture et moto

Encore modeste, le réseau de routes (estradas) s'est considérablement développé ces dernières années. Si vous empruntez les petites artères, vous découvrirez un Portugal authentique et ne croiserez probablement pas beaucoup d’autres véhicules.
Le mauvais côté du voyage en voiture, ce sont les autres conducteurs ! Le pays a longtemps détenu le triste record européen du nombre de personnes tuées sur la route, par rapport au nombre d’habitants. Les délits routiers et la conduite en état d’ivresse posent encore bien des problèmes au gouvernement. La prudence est donc de mise.Cependant, au cours des dernières années, le nombre de morts sur la route a diminué grâce à une sévérité accrue de la police envers les chauffards et les conducteurs en état d’ivresse. 
Dans les villages fortifiés, circuler en voiture peut être périlleux. Les rues sont parfois étroites et les culs-de-sac nombreux. Mieux vaut garer votre véhicule.
On croise dans les grandes villes quantité de vagabonds qui traînent sur les places et près des parkings, vous indiquant à grands gestes la place que vous venez de trouver, et réclamant une rétribution. Un conseil : suivez l’exemple des Portugais et laissez quelques sous (0,50 €) pour prévenir tout “incident” (éraflure, fenêtre brisée, etc.).

Assurance

Pour circuler dans les pays de l’UE, une assurance est obligatoire pour les véhicules. Vérifiez que votre contrat d’assurance vous couvre bien au Portugal et prévenez votre assureur avant de partir.
Si vous louez un véhicule, l’agence vous fournira les justificatifs de propriété et d’assurance avec le contrat de location.
Si vous êtes impliqué dans un accrochage sans gravité, remplissez un constat à l’amiable. Réfléchissez bien avant de mettre les petites croix qui contribuent à déterminer la responsabilité de chacun. Faites un croquis clair et lisible, prenez du temps et décrivez clairement les faits. Vous devez communiquer ce document à votre assureur. Si vous voyagez avec un véhicule de location, le loueur fournit toujours un formulaire de constat. Si l’accident est plus grave, appelez la police.

Autoroutes et péages

Les autoestradas (AE, “autoroutes”) sont toutes com portagens (“à péage”). Les deux plus longues relient Lisbonne à Porto et Lisbonne à l’Algarve. Le péage coûte environ 0,06 €/km en auto ou moto (environ 20 € de Lisbonne à Porto et 19 € de Lisbonne jusqu’à l’Algarve). Des péages automatiques ont été installés ces dernières années. Reportez-vous à l’encadré  pour en savoir plus.
La nomenclature des routes est la suivante :
A Autoroutes portugaises à péage.
E Routes européennes.
N Principales estradas nacionais (nationales) à deux voies ; préfixe utilisé sur certaines routes uniquement.
IC (itinerário complementar) Autoroutes secondaires.
IP (itinerário principal) Autoroutes principales.

Carburants

Le super coûte cher – au minimum 1,50 € le litre de sem chumbo (sans plomb) lors de la rédaction de ce guide. Les stations en libre service sont nombreuses, et la plupart acceptent les cartes bancaires. Si vous êtes près de la frontière, vous pouvez faire des économies en faisant le plein en Espagne où le carburant est environ 20% moins cher.

Code de la route

Même si l’on en doute parfois, au vu du comportement de certains chauffeurs, les règles de conduite existent au Portugal. Ce sont les mêmes qu’en France et que dans le reste de l’Europe continentale. La plupart des signaux utilisent les symboles internationaux. La priorité est à droite, mais soyez prudent ! En effet, bien des intersections ne sont pas signalées dans les campagnes.
Sauf indication contraire, la vitesse est limitée pour les voitures (sans caravane) et les motos (sans side-car) à 50 km/h dans les localités, 90 km/h sur route et 120 km/h sur autoroute. Le port de la ceinture est obligatoire, à l’avant comme à l’arrière. Il est interdit aux enfants de moins de 12 ans de monter à l’avant. À moto, le port du casque est obligatoire pour le conducteur et le passager, et l’on allume les feux de croisement même en journée. 
En cas d’excès de vitesse ou de non-respect des règles de stationnement, la police peut vous obliger à payer sur-le-champ une amende importante. Ayez le pied léger, vous économiserez de l’argent 
et des ennuis.
Le taux d’alcoolémie maximum est de 0,5 g/l et les amendes vont jusqu’à 2 500 €. Il est interdit de téléphoner en conduisant.

Location

Pour louer une voiture au Portugal, il faut avoir plus de 25 ans et plus d’un an de permis (certaines agences louent aux conducteurs plus jeunes, moyennant un supplément). Dans les aéroports et les grandes gares de Lisbonne, de Porto et de Faro, le choix est large car toutes les agences internationales y ont des bureaux. En Algarve, la concurrence est telle que les prix sont moins élevés qu’ailleurs.
L’agence en ligne Holiday Autos (www.holidayautos.com) propose parmi les meilleurs tarifs. Les formules vol + auto sont souvent intéressantes : renseignez-vous de préférence avant d’acheter votre billet. Louer sur place, à votre arrivée à l’aéroport ou à la gare, auprès d’une grande compagnie internationale, vous reviendra plus cher. L’été, réservez au moins quelques jours à l’avance. Sur place, l’agence portugaise Auto Jardim (www.auto-jardim.com) est l’une des plus compétitives.
une petite voiture se loue environ 300 € la semaine en haute saison (taxe, assurance et kilométrage illimité) si la réservation est faite depuis l’étranger ; le tarif est similaire si vous passez par une agence portugaise.
Les voitures de location sont particulièrement exposées au vol dans les grandes villes. Ne laissez aucun objet de valeur en évidence. 
On peut louer scooters et motos dans les grandes villes et sur toute la côte de l’Algarve, pour 30 à 60 € par jour.

Parking

Le parking est souvent payant dans les centres-villes, sauf le samedi soir et le dimanche. Lisbonne est équipée de parkings parfois très onéreux (plus de 20 € la journée).

Permis de conduire

Les ressortissants des pays de l’UE, des États-Unis et du Brésil n’ont besoin que de leur permis de conduire pour circuler en voiture ou en moto au Portugal. Les autres doivent se procurer un permis de conduire international auprès du service concerné dans leur pays d’origine.
 

Mis à jour le : 14 mai 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Portugal