Pologne

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Pologne
  4. Comment circuler

Pologne : Comment circuler

Se déplacer en Pologne

Se déplacer en avion en Pologne

La Pologne est un pays étendu. Aussi, prendre l’avion peut vous assurer un vrai gain de temps si vous prévoyez de le parcourir dans son entier.

  • LOT La compagnie quadrille le territoire, avec le plus souvent une correspondance (pas toujours pratique) à Varsovie.
  • Ryanair Vols directs entre Varsovie et Szczecin mais aussi Gdańsk et Wrocław ou Cracovie.

Se déplacer en bateau en Pologne

La Pologne a un long littoral, de nombreuses rivières et canaux. Malgré cela, l’offre de croisières et traversées est limitée et cantonnée à la période estivale. Aucun service régulier n’est proposé le long de la côte ou sur les principales voies d’eau.

  • Des croisières fluviales sont organisées l’été dans des grandes villes comme Szczecin, Gdańsk, Toruń, Poznań, Wrocław et Cracovie. Des sorties en mer sont proposées depuis les grands ports côtiers (Kołobrzeg et Gdańsk notamment). Depuis Elbląg, des excursions sont possibles à destination de Frombork (Frauenburg) et Krynica Morska (Kahlberg).
  • À Augustów, un circuit en bateau est possible sur le canal éponyme. Il en va de même pour le canal entre Elbląg et Ostróda.

Se déplacer en bus en Pologne

Le territoire polonais est très bien quadrillé par les bus (bien mieux que par le réseau ferroviaire), qui en desservent le moindre village. Le bus constitue un moyen de transport plus pratique que le train pour les courtes distances, et parfois même les longues lorsque le train fait un long détour.
La fréquence des passages varie grandement selon les lieux. Sur les axes principaux, les départs peuvent avoir lieu toutes les 15 minutes. Dans les villages reculés, tablez plutôt sur un départ par jour. Les prix des trajets sont eux aussi variés, notamment en raison de la concurrence féroce entre les compagnies : consultez les différentes offres.

Compagnies

Il existe des centaines de compagnies publiques et privées. On trouve une gare routière principale (dworzec autobusowy) dans la plupart des villes, généralement à proximité de la gare ferroviaire. Peu de services sont proposés sur place (ni consigne ni café), mais la présence d’un guichet, ou au minimum d’un affichage des horaires, vous permet d’avoir les informations dont vous avez besoin.
Les trajets courts, notamment dans les zones rurales, sont opérés par des minibus privés. Les arrêts sont le plus souvent à proximité de la gare routière. Il est rare de pouvoir trouver un interlocuteur sur place, mais la destination est affichée sur le véhicule. On paie directement auprès du conducteur.

  • FlixBus/Polski Bus Première compagnie nationale, qui relie les plus grandes villes du pays. Les bus sont modernes, avec Wi-Fi gratuit à bord. Achat des billets en ligne depuis l’appli ou à l’un des guichets listés sur le site.
  • PKS Polonus Compagnie basée à Varsovie et qui dessert notamment le nord du pays, mais aussi la Silésie, Częstochowa, Opole et Tarnów dans le Sud.

Tarifs

La plupart du temps, le bus est moins cher que le train, mais moins rapide aussi. Le trajet Varsovie-Cracovie peut ainsi revenir à 30 zł seulement, pour 5 heures de trajet contre 2 heures 30 en train express, mais pour 126 zł.

Billets

  • Ils ne s’achètent que dans la gare routière concernée, au guichet ou auprès du chauffeur. Si vous montez dans le bus à un autre arrêt, c’est à ce dernier exclusivement que vous remettez le prix de billet.
  • Les billets des grandes compagnies comme FlixBus peuvent être achetés en ligne. Il vous suffit ensuite de l’imprimer ou de l’afficher depuis votre téléphone à l’intention du chauffeur quand vous montez à bord.

Horaires

Pour consulter les fiches horaires, rendez-vous en ligne sur le planificateur d’itinéraires

  • Les horaires sont également affichés dans les gares routières. La liste des odjazdy (départs) indique les kierunek (destinations), les przez (arrêts) et l’heure du départ.
  • Pensez à bien regarder si des symboles figurent à côté de cette dernière : ils peuvent signifier que le bus ne circule que certains jours ou à certaines périodes de l’année. S’ils sont expliqués tout en bas, ils ne sont pas toujours faciles à déchiffrer.

Se déplacer en stop en Pologne

Faire de l’autostop n’est jamais sans danger et nous le déconseillons. Chacun doit garder en tête que si le risque est faible, il peut être grave.
La pratique de l’autostop est relativement courante en Pologne, notamment pour aller d’un petit village à un autre. Les conducteurs d’utilitaires (qui sont davantage susceptibles de s’arrêter), s’attendent à recevoir une petite somme, à savoir l’équivalent du prix du trajet en bus.
Ceux qui choisiront le stop comme moyen de déplacement préférerons le faire à deux et prévenir des proches de leur destination.

Se déplacer en train en Pologne

Le réseau ferroviaire polonais quadrille bien le territoire et les tarifs restent corrects. Ce sera certainement votre principal moyen de transport pour les longues distances. Cela ne s’applique en revanche pas pour les plus petites villes, où les lignes sont plus rares voire inexistantes. Il faudra dans ce cas prendre le bus ou combiner bus et train.

Compagnies ferroviaires

Depuis la fin du monopole national, Polskie Koleje Państwowe (PKP), le réseau polonais, a été scindé en une dizaine de compagnies, chacune en charge de lignes définies. PKP InterCity gère la totalité des trains express du pays, dont l’Express InterCity Premium (EIP), l’Express InterCity (EIC), l’InterCity (IC), l’EuroCity (EC) et les trains TLK.
Autre grand opérateur, PolRegio gère la quasi-totalité des autres trains, parmi lesquels l’InterRegio (IR), relativement rapide et les Regio, qui le sont moins. Une poignée d’opérateurs privés gère les lignes régionales.
Il est possible d’acheter ses billets (nationaux comme internationaux) à l’avance depuis l’étranger sur le site de Polrail Service. Le site est par ailleurs une mine d’informations sur les voyages en train en Pologne.

Horaires et renseignements

Les rozkład jazdy (horaires) sont généralement affichés sur les murs des gares. Les odjazdy (départs) figurent sur des panneaux jaunes et les przyjazdy (arrivées) sur des panneaux blancs. Les initiales à côté de la destination vous renseignent sur le type de train : EIP, EIC, TLK, IR ou Regio. Les trains express sont signalés en rouge, les trains omnibus ou moins rapides en noir. La lettre R dans un carré signifie que la réservation est nécessaire pour ce train. Des lettres en minuscules et/ou des nombres peuvent également figurer à côté des horaires de départ : ils indiquent si le train circule pendant les vacances, jours fériés ou week-end.
Horaires en ligne
Plusieurs sites permettent de consulter les horaires et les tarifs, mais aussi d’acheter vos billets.
PKP Traite tout le réseau polonais.
SITKOL Traite tout le réseau polonais, avec des explications claires en anglais.
Intercity Renseignements sur les trains à grande vitesse et les TLK. Il vous faudra généralement renseigner le nom des villes en polonais (les signes diacritiques ne sont pas nécessaires).

Billets

  • Plusieurs possibilités existent pour acheter un billet de train. La principale est le guichet traditionnel en gare. Prévoyez d’y être au moins 30 minutes avant le départ du train.
  • Presque tous les guichets acceptent les cartes bancaires (repérez le symbole affiché).
  • Il y a peu de chance que votre interlocuteur parle français ou anglais : inscrivez les informations nécessaires sur un bout de papier.
  • La réservation de place (5 zł) est obligatoire pour les EIP, EIC, IC, EC et TLK. Le coût du miejscówka (billet avec place réservé) sera automatiquement inclus dans le tarif.
  • Hormis pour les EIP, vous pouvez monter à bord du train sans ticket si la file d’attente est trop longue et que le départ est imminent. Vous pourrez acheter votre ticket auprès du contrôleur (supplément de 10 zł).
  • Vous pouvez vous faire aider d’une agence de voyages pour organiser vos trajets et commander vos billets. L’une des meilleures est Polrail Service.

Tarifs

  • Ils varient grandement en fonction du type de train et de la distance parcourue.
  • Cela vaut la peine de vérifier les tarifs sur différents sites avant l’achat. La 1re classe est généralement 50% plus chère que la 2nde.
  • Les billets d’InterCity, EIP et EIC sont les plus chers. Leur tarif comprend le prix du billet et le supplément pour la réservation obligatoire d’une place.
  • Pour avoir un ordre d’idée, comptez 150 zł (réservation de place incluse) pour le trajet de 3 heures à bord d’un EIP entre Varsovie et Cracovie ou Varsovie et Gdańsk.
  • Les billets de TLK sont moins chers, mais les trajets plus longs. Comptez par exemple 60 zł et de 3 à 5 heures pour aller de Varsovie à Cracovie, ou 60 zł et 4 à 5 heures pour aller de Varsovie à Gdańsk.

Réduction

Les voyages en train sont gratuits pour les enfants de moins de quatre ans. Les voyageurs de moins de 26 ans bénéficient généralement de tarifs réduits. Leur fonctionnement est toutefois obscur et semble changer d’une année sur l’autre. Le mieux à faire reste de demander si vous remplissez les critères pour bénéficier d’une réduction.
Si vous avez plus de 60 ans et comptez beaucoup prendre le train, renseignezvous sur le bilet dla seniora (billet senior): 30% de réduction sur les places de 1e et 2nde classe. Il vous faudra présenter une pièce d’identité avec photo.

Pass InterRail

Si vous envisagez de prendre souvent le train, le pass InterRail, réservé aux personnes résidant en Europe pendant au moins 6 mois consécutifs, pourrait être avantageux. Son prix dépend de votre âge, de la classe choisie (1e ou 2nde) et du temps de voyage en train estimé sur un, deux ou trois mois. Pour plus d’informations, consultez le site pour plus d’information.

Gares

De nombreuses gares polonaises ont été rénovées depuis 2010. Celles de Cracovie, de Poznań et de Varsovie sont désormais aussi des centres commerciaux flambant neufs. D’autres, à l’image de celles de Wrocław ou de Tarnów sont aussi des édifices historiques. Les grandes gares ont en général des consignes (au comptoir ou en automatiques ; comptez entre 12 zł et 16 zł par sac et par 24 heures).
Les quais (peron) sont numérotés, ainsi que les voies (tor) dans le cas où deux trains partent chacun d’un côté du quai – vérifiez bien avant de monter à bord.
Si aucun affichage n’est disponible sur le quai, repérez le nom de la destination sur Ies voitures.

Se déplacer en transports urbains

Bus, tramway et trolley Les villes polonaises ont un bon réseau de transports en commun, qu’il s’agisse d’autobus (bus) ou, pour les plus grandes, également de tramwaj (tram) et trolejbus (trolley). Varsovie est la seule à avoir un métro.
Tous circulent en général de 5h à 23h ; ils sont moins fréquents le week-end.
Les bus et les tramways sont souvent bondés aux heures de pointe (7h-9h et 16h30-18h30 du lundi au vendredi).
Les horaires sont habituellement affichés sur les bornes d’arrêts, mais ne vous y fiez pas trop.

Titres de transports et tarifs

Chaque ville a son propre système de tarification et de billetterie. Observez les habitants et faites comme eux. Les trajets sont le plus couramment facturés selon la distance parcourue. Comptez autour de 3 zł pour une durée standard d’une heure. Des tickets légèrement moins chers peuvent être proposés pour des trajets plus courts (20-30 minutes), ou plus chers s’ils sont plus longs (90 minutes). Les bus et les tramways des grandes villes fonctionnenet souvent de la même manière.

  • La plupart du temps, on peut acheter son ticket à un automate à bord du bus ou du tram (automat biletów) par paiement sans contact. Ici, pas de ticket papier, mais en cas de contrôle il vous  4 suffit de présenter la carte ayant servi au paiement.
  • Des automates sont également installés dans les principaux arrêts ou stations de bus et tramway. Les espèces y sont acceptées (pièces et billets), ainsi que les cartes bancaires. Ces appareils délivrent des tickets papier.
  • Vous pouvez également vous en procurer chez les marchands de journaux (Ruch ou Relay) ou à des guichets de rue autour des principaux arrêts et stations.
  • Les tickets doivent être oblitérés à l’entrée du bus ou du tramway.
  • La présence de contrôleurs en civil n’est pas rare et les étrangers ne sont en aucun cas exemptés d’achat d’un titre de transport.

Taxi

Les taxis sont nombreux et leurs tarifs raisonnables. Le jour, la prise en charge est habituellement à 8 zł, puis comptez 2 zł par kilomètre. Les tarifs grimpent la nuit (22h-6h), le dimanche et si vous sortez de la ville. Le nombre de passagers (jusqu’à quatre généralement) et de bagages ne changent pas le montant facturé.

  • Évitez les faux taxis (que les Polonais appellent “taxis mafia”), à savoir ce qui n’ont qu’un lumineux “taxi” sur leur toit, sans nom ni numéro de téléphone.
  • Vous pouvez héler un taxi dans la rue ou en commander un par téléphone. Préférez cette solution pour éviter de tomber sur un chauffeur malhonnête.
  • Les applications Taxify et Uber notamment sont des références en la matière.
  • Pensez à avoir sur vous des billets d’un faible montant afin de pouvoir vous acquitter de la somme exacte. Dans le cas contraire, vous aurez peut-être du mal à récupérer toute la monnaie si le chauffeur est peu scrupuleux.

Se déplacer en vélo en Pologne

La Pologne est un vrai terrain de jeu pour les amateurs de vacances à vélo. Pour couvrir de longues distances rapidement, on peut prendre le sien dans le train. Pas besoin de trimballer un équipement de camping puisque les hôtels et auberges de jeunesse sont rarement à plus d’une journée de vélo les uns des autres. Être équipé pour le camping vous donnera cependant un peu plus de liberté encore. Consultez la page en français. Il y a des magasins et ateliers spécialisés dans les grandes villes et principaux sites touristiques. On loue facilement un vélo dans la plupart des villes, autour de 10/40 zł par heure/jour.

Prudence sur la route

  • Les grands axes routiers sont très fréquentés : mieux vaut rester à l’écart. Planifiez plutôt un itinéraire le long des routes secondaires, relativement bien entretenues et où la circulation est plus tranquille.
  • Pensez à vous munir de guides de randonnée détaillés : les pistes cyclables y figurent habituellement.
  • Certains automobilistes serrent à droite pour laisser passer les véhicules plus rapides et s’approchent dangereusement des cyclistes.
  • Attention, deux vélos ne peuvent pas rouler côte à côte en Pologne : placez-vous en file indienne.
  • Les zones urbaines ne sont pas celles qui se prêtent le plus au vélo, bien que la plupart soient aujourd’hui pourvues de pistes cyclables (et ce n’est a priori qu’un début). Les automobilistes y ont en effet peu de considération pour les deux-roues.

Voyager en train avec son vélo

De nombreux trains offrent la possibilité de voyager avec son vélo.
Au moment de l’achat de votre billet, posez la question à la personne au guichet. Les fiches horaires en ligne indiquent généralement si les vélos sont autorisés à bord du train. Si c’est le cas, comptez un forfait fixe de 9,10 zł, quel que soit le trajet effectué.
Les trains grandes lignes ont une voiture dédiée, clairement signalée. Dans les autres, il vous faudra le déposer dans la voiture des bagages. Dans le cas où le train n’en possède pas, vous ne pourrez monter qu’à bord de la première et de la dernière voiture. Tâchez dans ce cas de rester près de votre vélo et d’éviter qu’il n’encombre le passage.
Les vélos sont interdits dans les wagons-couchettes.

Vol

  • Le vol de vélo est courant en Pologne. Attachez votre antivol à un point fixe et ne laissez pas votre vélo sans surveillance trop longtemps.
  • La plupart des hôtels disposent d’une pièce sécurisée pour le stockage des bagages dans laquelle vous devriez pouvoir ranger votre vélo. En cas de doute, montez-le dans votre chambre.
  • Le risque de vol est démultiplié dans le train. Si vous devez déposer votre vélo dans la voiture des bagages, essayez de rester à proximité et d’y jeter un œil régulièrement. Si possible, accrochez votre antivol à un point fixe du wagon.

Se déplacer en voiture et moto

Conduire en Pologne est relativement aisé et permet d’explorer des lieux moins accessibles. Ce n’est toutefois pas sans embûches : le réseau autoroutier est en cours de rénovation pour plusieurs années : les chantiers sont nombreux, prévoyez donc des déviations et retards. La Pologne est traversée par des grands axes routiers est-ouest et nord-sud, très fréquentés par les poids lourds. Enfin, malgré des améliorations constatées récemment, la sécurité routière en Pologne est l’une des moins efficace d’Europe. La vitesse et les dépassements intempestifs y sont notamment monnaie courante.

Venir en voiture

Nombreux sont les touristes qui font le choix de venir en Pologne avec leur propre véhicule. Aucune formalité ne s’impose. Il vous sera demandé un passeport (avec le bon visa si nécessaire), un permis de conduire, une carte grise et une vignette d’assurance. Sans cette dernière, vous risquez une amende élevée. Une plaque ou un autocollant indiquant votre pays d’origine doit figurer à l’arrière du véhicule.

Permis de conduire

Les permis délivrés au sein de l’UE sont valides en Pologne. Les autres peuvent être utilisés sur place pendant six mois au maximum, uniquement en complément d’un permis international.

Carburant

La benzyna (essence) est distribuée dans toutes les stations-service (stacja benzynowa ou stacja paliw) du pays. On trouve du sans-plomb 95 et 98 et du diesel. Le prix au litre varie d’une station à l’autre et est, naturellement, plus élevé sur l’autoroute. Les pompes sont en self-service et acceptent le paiement en espèces et par carte bancaire.

Location

Les agences de location vous demanderont un passeport, un permis de conduire en cours de validité et une carte bancaire. L’âge minimum requis est de 21 ou 23 ans selon les enseignes. Il est généralement possible de retourner le véhicule dans une autre agence que celle de la prise en charge. Vous ne serez en revanche pas autorisé à passer la frontière est. Pour avoir un ordre d’idée, comptez 185/695 zł pour un modèle économique par jour/semaine (avec assurance et kilométrage illimité) auprès d’une agence polonaise fiable. Les prix grimpent dans les grandes enseignes internationales. Il est souvent plus avantageux de réserver en ligne en amont du voyage.

Sécurité routière

  • En Pologne, les trajets longue distance en voiture sont loin d’être une partie de plaisir. La circulation peut y être dense et les travaux (donc les déviations et retards) fréquents.
  • Les grands axes nationaux n’ont souvent qu’une seule voie, pas toujours en bon état. La plupart traversent les villes et villages.
  • Conduisez très prudemment sur les routes de campagne, notamment de nuit. On y croise en effet encore des chariots tirés par des chevaux. Plus on s’éloigne des axes principaux, plus l’on croise des personnes âgées à vélo, des chariots, des tracteurs et des autres engins agricoles.

Code de la route

Il est à peu près le même que dans le reste de l’Europe. Vous devez avoir dans votre véhicule un kit de premiers secours et un triangle de signalisation, ainsi qu’un autocollant indiquant votre nationalité à l’arrière. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire. La police peut vous verbaliser sur-le-champ en cas d’excès de vitesse et d’autres infractions au code de la route (insistez dans ce cas pour obtenir un double du PV ou toute preuve papier).

  • L’alcool au volant est prohibé, avec une alcoolémie autorisée à 0,02% au maximum (un seul verre peut vous faire franchir la ligne rouge).
  • Avoir un téléphone portable à la main ou à l’oreille est interdit.
  • Les limitations de vitesse sont les suivantes : 50 km/h en zone urbaine (60km/h de 23h à 5h), 90 km/h en dehors des zones urbaines, 120km/h sur voie express, 140km/h sur autoroute. ¨ Vous devez rouler phares allumés, même par beau temps.
  • Les tramways doivent être dépassés par la droite. En cas d’absence de quai entre l’arrêt de tram et le trottoir, les voitures doivent céder le passage aux usagers.
  • À moto ou à scooter, le port du casque est obligatoire
Mis à jour le : 27 février 2020

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Pologne

Paramètres des cookies