Norvège

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Norvège
  4. Les Incontournables

Norvège : Les Incontournables

Le meilleur de la Norvège

Le Geirangerfjord

Les 20 km de trajet le long du Geirangerfjord, site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, comptent parmi les plus beaux trajets en ferry du monde. Des fermes abandonnées s'accrochent encore aux falaises presque à pic du fjord, et des cascades dégringolent à grand fracas dans ses eaux vert émeraude. Embarquez à Geiranger et profitez du calme dès votre sortie de ce petit port animé, ou partez de la localité plus calme de Hellesylt. Préparez votre appareil photo et prenez place sur le pont supérieur, en plein air, pour profiter du seul moyen de découvrir ces endroits isolés.

Les îles Lofoten

Rares sont les visiteurs capables d'oublier leur premier aperçu des îles Lofoten, toutes parées de verts et jaunes estivaux, avec leurs pics effilés se dressant dans un ciel bleu cobalt. L'air pur et marin porte constamment des accents iodés, teintés, dans les villages, d'un fort parfum de morue, ce géant des mers dont la migration annuelle fait la prospérité de la région. Paradis du randonneur aujourd'hui relié au continent par des ponts, c'est un archipel facile à parcourir en bus, en voiture ou – idéalement – à vélo.

L'express côtier Hurtigruten

Bien plus qu'un simple moyen de transport, l'emblématique express côtier Hurtigruten vous embarque pour l'un des plus spectaculaires trajets côtiers qu'il soit possible de faire sur terre. Son trajet quotidien entre Bergen et Kirkenes est l'occasion de découvrir des fjords côtiers, des villages isolés à peine accessibles par la route, des promontoires spectaculaires et de franchir le cercle polaire arctique. Ce trajet qui, par voie de terre, prendrait un temps fou, s'effectue ici en cinq ou six jours, tout en offrant de voir la plus belle partie des côtes de la Norvège.

Les aurores boréales

Peu de phénomènes naturels sont aussi impressionnants que les aurores boréales. Visibles durant la longue nuit que constitue l'hiver arctique d'octobre à mars, elles font danser leurs voiles de lumière verts ou blancs, variant en intensité et prenant des formes qui semblent directement surgies de l'esprit d'un enfant. Il n'est jamais garanti d'en voir, mais tous ceux qui ont cette chance en gardent un souvenir impérissable.

Le Jotunheimen

Si le pays compte de nombreux parcs nationaux dotés d'excellents sentiers de randonnée, le parc national du Jotunheimen, que l'on pourrait traduire littéralement par « maison des géants », se place loin devant les autres. Avec 60 glaciers et 275 sommets de plus de 2 000 m, le Jotunheimen se distingue par sa beauté exceptionnelle et ses randonnées emblématiques, telles celles de Besseggen, de Hurrungane et celles à l'ombre du Galdhøpiggen, le point culminant de la Norvège. La proximité du Jotunheimen avec les fjords ne fait que renforcer son attrait.

Bryggen, à Bergen

Lovée au cœur d'une côte pittoresque et très norvégienne, Bergen pourrait sérieusement prétendre au statut de plus belle ville d'Europe. De son passé de port de commerce plusieurs fois centenaire, elle a conservé le fabuleux quartier de Bryggen, enchevêtrement archaïque de bâtiments en bois, aujourd'hui inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Témoins d'un passé prospère et tumultueux, les maisons colorées de Bryggen abritent désormais des boutiques chics et des restaurants traditionnels qui contribuent encore à sa réputation.

Le Svalbard

Délicieusement éloigné tout en restant étonnamment accessible, l'archipel du Svalbard est la part d'Europe la plus évocatrice du Nord polaire, ainsi que l'une des dernières grandes zones sauvages du continent. Les pics majestueux, les champs de glace massifs (60% du Svalbard est recouvert de glaciers) et les fjords à la saisissante beauté constituent l'habitat d'une faune arctique particulièrement riche (avec notamment un sixième environ de tous les ours polaires du monde, ici plus nombreux que les hommes). La région se prête également bien aux activités, pratiquées dans le silence des neiges.

La route côtière Kystriksveien

Peu empruntée, la route côtière traversant le Nordland mérite que l'on prenne le temps d'admirer sa beauté. Si vous n'avez pas le temps de faire l'intégralité des 650 km, il serait tout de même dommage de ne pas l'emprunter en partie si vous allez vers le nord. Mais, surtout, ne soyez pas pressé ! Les traversées fréquentes en ferry offrent des pauses obligatoires pour admirer de superbes paysages marins, avec à la fois des glaciers intérieurs et des îles marines facilement accessibles – telles Vega, célèbre pour ses eiders à duvet, ou Lovund, qui abrite quelque 200 000 macareux.

La ligne ferroviaire Oslo-Bergen

Souvent citée comme l'un des plus beaux trajets en train du monde, cette ligne ferroviaire permet d'admirer certains des plus beaux paysages de Norvège. Après être passé par les forêts du sud du pays, elle grimpe jusqu'au plateau de la Hardangervidda puis traverse la jolie région de Voss avant de rejoindre Bergen. En chemin, elle passe tout près de quelques fjords et rejoint (à Myrdal) la ligne incroyablement escarpée qui descend vers la région de Flåm.

Le rocher de la Chaire

En matière de points de vue, Preikestolen (le rocher de la Chaire) a peu de rivaux. Falaise presque lisse qui se dresse à plus de 600 m au-dessus des eaux du superbe Lysefjord, c'est l'un des sites les plus spectaculaires et les plus emblématiques de Norvège. Véritable cauchemar pour qui est soumis au vertige, c'est le genre d'endroit où l'on se sent irrésistiblement attiré par le vide, comme tous ces voyageurs que l'on voit se pencher sans doute un peu trop au bord du précipice. Comptez 2 heures de marche pour l'atteindre et une journée complète d'expédition depuis Stavanger.

L'observation de la faune

La Norvège est le refuge de certains des animaux les plus étonnants d'Europe. Outre les ours polaires (uniquement dans le Svalbard), les renards arctiques, les rennes que vous pourrez apercevoir en arpentant la nature norvégienne, une sortie guidée vous permettra d'approcher l'étrange bœuf musqué (photo) ou l'adorable élan. L'avifaune de la côte est aussi riche qu'intéressante, mais la plupart des voyageurs y sont surtout passionnés par les baleines, que l'on voit parfois pointer leur nez sur la côte du Nordland, en particulier vers les îles Lofoten et Vesterålen.

Les balades en traîneau à chiens

Il n'y a pas de moyen plus sympathique d'explorer l'Arctique que sur un traîneau tiré par une meute de huskies. Débarrassé du bruit des moteurs et du capharnaüm de la vie moderne, on n'entend plus que les jappements des chiens et le frottement du traîneau sur la neige. Ces promenades (de l'excursion d'une demi-journée à l'expédition de plusieurs jours) permettent de découvrir le Grand Nord norvégien, monde sans sentiers balisés, baigné dans la lumière magnifique de l'hiver arctique.

Les églises en bois debout

Vous en verrez dans tout le sud et le centre de la Norvège. Il y en a de toutes les tailles, de la plus monumentale à la plus petite, mais elles réussissent toujours à vous ramener à l'enfance. Souvent entourées d'histoires fantastiques peuplées de trolls, les églises en bois debout de Norvège semblent tout droit sorties d'un conte de fées, et plus particulièrement la spectaculaire église de Heddal.

L'Art nouveau à Ålesund

Localité soignée et agréable, Ålesund doit une grande partie de son charme à un terrible incendie qui détruisit ses constructions en bois il y a un siècle, n'épargnant que la prison et une église. C'est sur ces cendres que s'est reconstruite une ville entièrement nouvelle, principalement constituée de bâtiments en pierre, conçus par de jeunes architectes norvégiens ayant fait leurs premières armes en Allemagne. Fortement influencés par le Jugendstil (Art nouveau), ils construisirent des bâtiments pleins d'ornementations, de tourelles, de flèches, de gargouilles et autres éléments plus ou moins fantaisistes, inspirés de motifs locaux.

La culture samie

Les motoneiges ont remplacé les traîneaux et, aujourd'hui, seule une minorité de Samis vivent encore des troupeaux de rennes et de la pêche côtière. Toutefois, la culture samie, présente aussi bien en Norvège qu'en Suède et en Finlande, reste bel et bien vivante. Les affaires des Samis de Norvège sont réglées par le Parlement sami, dont le bâtiment est un chef-d'œuvre de design en bois blond. L'identité samie s'exprime surtout dans la langue et ses dialectes, des traditions telles que le joik (chant au rythme soutenu) et les artisanats tels que l'orfèvrerie et la coutellerie.

Tromsø

Tromsø, à 400 km au-delà du cercle polaire arctique, est la ville la plus importante du nord de la Norvège et abrite la cathédrale, la brasserie et le jardin botanique les plus septentrionaux du monde. Sa scène animée de clubs et de pubs – il y en a plus par habitant que dans tout le reste de la Norvège – doit beaucoup à l'université (elle aussi la plus septentrionale du monde) et à ses étudiants. En été, Tromsø est une bonne base pour qui souhaite assister aux célèbres journées de 24 heures. Lorsque arrivent les premières neiges, les habitants chaussent leurs skis ou leurs raquettes, sortent de la ville et se collent le nez au ciel dans l'espoir d'apercevoir des aurores boréales.

Oslo

Oslo se réinvente. La ville a décidé de devenir rien de moins qu'un centre culturel de renommée internationale. Débordant déjà de musées et de galeries d'art, elle s'est en outre dotée d'un tout nouvel opéra en forme de glacier, à rendre Sydney jalouse. Ce n'est que le premier pas d'un projet destiné à transformer le front de mer durant la prochaine décennie et à faire d'Oslo l'une des villes les plus remuantes de toute la Scandinavie.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Norvège

Paramètres des cookies