Macédoine : Culture

Les Macédoniens

En raison des plaintes des Albanais quant à la partialité du recensement, celui de 2011 a été repoussé indéfiniment. Par ailleurs, étant donné le nombre important de Macédoniens vivant à l’étranger, il se peut que l’on ne parvienne jamais à déterminer leur nombre total réel.
En 2004, la population (2 022 547 de personnes) se décomposait comme suit : Macédoniens (66,6%), Albanais (22,7%), Turcs (4%), Roms (2,2%), Serbes (2,1%) et autres (2,4%), dont des Valaques (qui descendraient des soldats romains des frontières orientales de l’Empire).

Religion

La plupart des Macédoniens sont chrétiens orthodoxes, mais certains, de langue macédonienne, sont musulmans (les Torbeši et les Gorani). Les Turcs sont musulmans, tout comme les Albanais et – en principe du moins – les Roms. Ces dernières années, les difficultés sociales et ethniques liées à la religion inspirent des craintes face au fondamentalisme islamique. Des chrétiens ont d’ailleurs été pris pour cible lors de manifestations et d’incidents violents.
La communauté juive, 200 personnes seulement, descend des sépharades qui ont fui l’Espagne après 1492. Quatre-vingt-dix-huit pour cent de leurs ancêtres (soit plus de 7 200 personnes) ont été déportés à Treblinka par l’occupant bulgare pendant la Seconde Guerre mondiale. La communauté organise une cérémonie de commémoration de l’Holocauste chaque année le 11 mars.
L’Église orthodoxe macédonienne n’est pas reconnue par certains pays orthodoxes voisins. Elle n’en travaille pas moins activement à la construction d’églises et à la restauration d’œuvres et d’édifices. Bien que les Macédoniens n’assistent pas souvent à la messe, ils ont l’habitude de venir à l’église pour allumer des bougies, embrasser les icônes et prier.

Arts

Les instruments de musique traditionnelle, comme la gaïda (ou gajda, cornemuse à un seul bourdon) et la zurla (instrument à vent à hanche double), sont souvent accompagnés par le tapan, un tambour à deux faces. Parmi les autres instruments, on trouve aussi le kaval (flûte) et la tambura (petit luth à 2 paires de cordes). La Čalgija (tchalguia), qui regroupe clarinette, violon, darabuk (derbouka) et đoumbuš (instrument ressemblant au banjo), est le genre le plus représentatif. La musique macédonienne recourt au rythme 7/8.
Côté danses traditionnelles, on trouve l’oro qui se danse en cercle, le Teškoto oro (“le difficile”), uniquement dansé par des hommes, le Komitsko oro (qui symbolise la lutte contre les Turcs), et la Tresenica dansée par les femmes.
Le ministère de la Culture (www.culture.in.mk) répertorie les salles et dates de spectacles. L’ensemble de danse folklorique Tanec (2461 021 ; www.tanec.com.mk ; Vinjamin Macukovski 7) se produit dans le monde entier.
Nombre de musiciens macédoniens se sont fait un nom sur la scène mondiale, parmi eux le pianiste Simon Trpčevski, le chanteur d’opéra Boris Trajanov, le guitariste de jazz Vladimir Četkar et les frères Tavitjan, percussionnistes. Toše Proeski, chanteur charismatique, était tout aussi apprécié pour sa musique que pour son engagement humanitaire. Il est mort en 2007, à l’âge de 26 ans.

Boissons et alimentation

Les spécialités macédoniennes marient les influences ottomane et d’Europe centrale. La lutenica est une sauce piquante à base de poivron et de tomates. La šopska salata, salade nationale, se compose de tomates, de concombres et de sirenje (fromage blanc). La čorba (soupe) et le tavče gravče (haricots blancs cuits au four) sont d’autres plats très appréciés.
La skara (viande grillée) comprend notamment des travers de porc, des kebapci (kebabs) de bœuf, et des uviač (roulés de poulet ou de porc garnis de fromage jaune). La cuisine “internationale” est aussi très répandue.
Au petit-déjeuner, goûtez aux burek (feuilletés de pâte filo garnis de fromage, d’épinards ou de viande hachée) accompagnés de yaourt à boire ou de kiselo mleko (“lait aigre”, lait caillé comparable à du yaourt).
La Skopsko Svetlo Pivo est la principale marque de bière. La rakija, eau-de-vie très forte à base de raisin, est délicieuse servie chaude avec du sucre en hiver. On apprécie aussi la mastika, semblable à l’ouzo, ainsi que les liqueurs à base de cerises et de prunes de fabrication artisanale.
Ajvar Condiment doux au poivron rouge qui accompagne viandes et fromages.
Šopska salata Salade de tomates, oignons, concombres et sirenje (fromage blanc).
Uviač Roulés de viande de poulet ou de porc enveloppés de bacon, et garnis de fromage fondu.
Skopsko et Dab Les deux bières blondes favorites de la Macédoine.
Rakija Eau-de-vie de raisin.
Vranec et Temjanika Les deux grands cépages prisés en macédoine (raisin noir pour le premier, raisin blanc pour le second).
“Bekonegs” Rien de bien traditionnel, mais cette variante des fameux “bacon and eggs” (œufs au bacon) figure au menu des petits-déjeuners macédoniens.

Mis à jour le : 19 mars 2014
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en VO !

Paramètres des cookies