Islande

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Islande
  4. Fêtes et festivals

Islande : Fêtes et festivals

L'agenda de l'Islande

 
 

JANVIER

Après les fêtes de fin d’année, le mois de janvier peut paraître un peu morne. Les nuits interminables ainsi que le temps peu clément n’aident pas.

Þorrablót

Pour cette fête viking célébrée au milieu de l’hiver (fin janvier à mi/fin-février), tout le pays met son estomac à rude épreuve en dégustant hákarl (chair de requin faisandée), svið (tête de mouton bouillie) et hrútspungar (testicules de bélier), le tout accompagné de brennivín (eau-de-vie baptisée la “mort noire”). Une petite faim ?

FÉVRIER

C’est le mois le plus froid dans la majeure partie du pays. Pour autant, le quotidien de la capitale ne semble pas en souffrir. La campagne sous la neige est somptueuse, mais la lumière du jour ne dure que sept à huit heures.

Winter Lights Festival

À la mi-février, Reykjavík revêt son habit d’ombres et de lumières : nocturnes dans les musées et piscines, monuments illuminés, manifestations culturelles, concerts et célébrations en l’honneur de la Journée de l’enfance. Consultez le site www.vetrarhatid.is. 

Food & Fun 

Des chefs internationaux font équipe avec des chefs locaux et rivalisent pour obtenir les récompenses. Ils préparent leurs chefs-d’œuvre avec les meilleurs produits d’Islande (agneau et poisson, bien sûr). Consultez la liste des restaurants participants sur www.foodandfun.is.

Sónar Reykjavík

Musique, créativité et technologie au programme de ce festival organisé sur 3 jours dans la salle de concerts Harpa, en février, où se réunissent 70 groupes et DJ d’Islande et d’ailleurs (www. sonarreykjavik.com).

MARS

C’est bientôt la fin de l’hiver, mais ne vous réjouissez pas trop vite. Le pays s’éveille et les sports d’hiver tels que le ski gagnent en popularité à mesure que les journées s’allongent.

Fête de la bière

Difficile à croire, mais la bière a été interdite en Islande pendant 75 ans. Le 1e mars, les Islandais commémorent le jour de 1989 où l’interdiction a été levée. Plus encore qu’à l’accoutumée, la bière coule à flots dans les pubs, restaurants et discothèques de Reykjavík ce soir-là.

Iceland Winter Games

Les sports d’hiver sont à l’honneur à Akureyri, leur capitale islandaise. Des compétitions internationales de ski freestyle et de snowboard sont organisées. Des agences spécialisées proposent de nombreuses activités hivernales : chiens de traîneaux, motoneige, Super-Jeep et vols en hélicoptère. Plus de renseignements sur www.icelandwintergames.com.

DesignMarch

L’Iceland Design Centre de Reykjavík célèbre les créateurs locaux pendant 4 jours. Mode, mobilier, architecture, gastronomie… Toutes les disciplines sont représentées, du moment qu’il s’agit d’esthétique. (www.designmarch.is)

AVRIL

Le printemps arrive, les jours rallongent, le thermomètre remonte et l’on célèbre Pâques de manière traditionnelle (chasse aux œufs, agneau rôti) tandis que la nature reprend ses droits à la fonte des neiges, accompagnée par le retour de milliers d’oiseaux migrateurs. 

Sumardagurinn Fyrsti

Plutôt ambitieux, les Islandais célèbrent le premier jour de l’été (le jeudi suivant le 18 avril) lors d’un carnaval et de défilés, notamment à Reykjavík. Non, l’hiver ne les a pas rendus fous : les Islandais se basent sur l’ancien calendrier scandinave qui divisait l’année en deux saisons, l’hiver et l’été.

Le retour des macareux 

Au mois d’avril, photographes et observateurs se régalent de la comédie divine des nuées de macareux (10 millions d’après les estimations) pour la saison des amours. Ils s’installent un peu partout dans le pays avant de repartir vers des climats plus cléments à la mi-août. Voir le site www.puffins.is.

MAI

Cette saison intermédiaire est intéressante pour visiter le pays, juste avant que la véritable invasion touristique ne commence : prix décents, jours qui rallongent, floraison du printemps et des milliers d’oiseaux à observer. 

Reykjavík Arts Festival

Le principal festival culturel du pays. Durant 2 semaines, il célèbre le théâtre, le cinéma, la danse, la musique et les arts visuels du pays et d’ailleurs. (www.listahatid.is)

JUIN

Voilà l’été, trois mois de courte saison touristique. Avantages : la météo, des jours presque sans fin, la haute saison des circuits et excursions, les meilleurs choix d’hébergement. Inconvénients : la foule, la hausse des prix, l’impératif de réserver son logement.

La fête des pêcheurs

La pêche fait partie intégrante de la vie de l’île. Pour le Jour des marins, le premier week-end de juin, tous les bateaux restent au port et les villages de pêcheurs font la fête avec boissons, concours d’aviron et de natation, tir à la corde et faux sauvetages en mer.

Festival viking de Hafnarfjörður 

Mi-juin, des hordes de Vikings envahissent cette minuscule ville côtière proche de Reykjavík pour un festival de 5 jours. Joutes, contes, tir à l’arc et musique traditionnelle sont à l’honneur.

Fête de l’Indépendance 

La création de la république d’Islande, le 17 juin 1944, est célébrée dans une liesse patriotique généralisée lors des plus grosses festivités du pays. Selon la tradition, le soleil ne doit pas briller ce jour-là… ce qui est souvent le cas !

Ouverture des routes de montagne 

Les hautes terres d’Islande restent généralement enneigées une bonne partie de l’été. L’ouverture des routes de montagne, réservées aux 4x4, dépend fortement de la météo mais a souvent lieu mi-juin (certaines n’ouvrent pas avant début juillet). Elles referment en général mi-septembre. Le site www.vegagerdin.is donne des informations à jour.

Soleil de minuit 

Exception faite de l’île de Grímsey, l’Islande se trouve juste en dessous du cercle polaire arctique. Aux alentours du solstice d’été (21 juin), il est possible de voir le soleil de minuit (lorsque celui-ci ne disparaît pas totalement à l’horizon), surtout dans le nord du pays.

Secret Solstice

Cet excellent festival de musique (www.secretsolstice.is), où des groupes islandais et étrangers se partagent la scène, coïncide avec le solstice d’été : profitez pleinement du jour le plus long de l’année ! Au parc de Laugardalur, à Reykjavík.

Solstice d’été 

Le jour le plus long de l’année est célébré par des fêtes et feux de joie (entre le 21 et le 24 juin), bien qu’il ne revête pas autant d’importance en Islande que dans le reste de la Scandinavie. Certains superstitieux se roulent nus dans la rosée pour profiter de ses pouvoirs magiques.

JUILLET

La période des festivals bat son plein tandis que les températures montent et que le nombre de touristes augmente. Les routes, campings, pensions, etc. sont pris d’assaut, pensez à réserver. 

Listasumar á Akureyri

Pendant 10 semaines de fin juin à fin août, le festival artistique annuel d’Akureyri, la capitale du nord du pays, attire artistes et musiciens venus de toute l’Islande. Au programme : expositions, concerts, pièces de théâtre, fêtes de rue et défilé.

Festival de musique folklorique

À Siglufjörður, ce minuscule mais parfait festival de musique traditionnelle accueille des musiciens islandais et étrangers début juillet. On peut aussi y prendre des cours de musique, de danse et d’artisanat islandais.

Sumartónleikar í Skálholtskirkju

Ce festival de musique religieuse contemporaine et de musique classique organise 6 semaines durant, de juillet à mi-août, environ 40 concerts, conférences et ateliers publics dans la cathédrale de Skálholt, centre religieux historique. Consultez le site www.sumartonleikar.is.

Eistnaflug

La population de Neskaupstaður (fjords de l’Est) est quasiment multipliée par deux durant la deuxième semaine de juillet, lors du festival de métal Eistnaflug. Groupes de métal, hardcore, punk, rock et alternatif se partagent la scène. Renseignements sur www.eistnaflug.is.

Bræðslan

Le festival pop/rock de Bræðislan s’est forgé une réputation d’événement de qualité à l’ambiance intime. De grands musiciens locaux (et quelques internationaux) viennent se produire à Borgarfjörður Eystri, ville minuscule et retirée, le troisième week-end de juillet. Consultez le site www.braedslan.is.

AOÛT

La saison touristique se poursuit, toutefois, les macareux repartent à la mi-août (de même que certaines baleines), les petits Islandais reprennent l’école à la fin du mois et les nuits s’allongent.

Verslunarmannahelgi

Un long week-end férié (1er week-end d’août) durant lequel les Islandais assistent à des festivals ruraux, à des concerts de rock, à des soirées de camping sauvage et organisent des barbecues en famille.

Þjódhátíð

Festivités très animées à Heimaey, Vestmannaeyjar, en mémoire de ce jour de 1874 où le mauvais temps avait empêché les habitants de l’île de fêter l’adoption de la Constitution islandaise. Plus de 11 000 personnes descendent dans la rue pour boire en écoutant des concerts et en regardant des feux d’artifice. Voir www.dalurinn.is.

Fête du Hareng 

Le premier week-end d’août, Siglufjörður commémore son glorieux passé lié à la pêche du hareng : danse, repas, boissons et activités tournant autour des poissons.

Kántrý Dagar

Ce festival (surprenant) de musique country (p. 193) est organisé le troisième week-end d’août à Skagaströnd par Hallbjörn Hjartarson, excentrique cow-boy islandais.

Nuit de la culture

Mi-août, Reykjavík explose lors de la Nuit de la culture, une journée et une nuit dédiées à l’art, la musique, la danse et les feux d’artifice. Nombre de galeries, ateliers, boutiques, cafés et églises restent ouverts tard. Programme des manifestations et des visites guidées sur www.menningarnott.is.

Marathon de Reykjavík 

Pourquoi choisir entre sport et érudition ? Cette course a lieu le même jour que la Nuit de la culture. On a le choix entre marathon, semi-marathon et courses rigolotes. Plus de 13 000 personnes ont mouillé leur maillot en 2012. Consultez le site www.marathon.is.

Festival de jazz de Reykjavík 

Ce festival de 5 jours (www.reykjavikjazz.is) attire de grands noms des scènes internationale et islandaise du jazz pendant deux semaines à partir de mi-août. Le Harpa accueille un grand nombre de concerts.

Marche des fiertés

Depuis 1999, cet événement hisse ses couleurs de carnaval dans la capitale le deuxième week-end d’août. Le défilé du samedi, temps fort de la manifestation, est suivi d’un concert. Bien entendu, danse et flirt sont de mise (voir www.gaypride.is). 

Feux d’artifice de Jökulsárlón

Difficile d’imaginer site plus exceptionnel pour un feu d’artifice que la lagune de Jökulsárlón. Lors d’une nuit de la 2e quinzaine d’août, cet événement annuel attire des bus de spectateurs en provenance d’Höfn, Kirkjubæjarklaustur et Skaftafell. (www.visitvatnajokull.is).

 

SEPTEMBRE

Le flux de touristes tarit et les prix baissent : c’est une bonne période pour profiter du pays. La météo peut être clémente, mais certains hôtels, sites et services baissent le rideau. Les routes des hautes terres ferment en général à la mi-septembre. 

Réttir

Les paysans rassemblent leurs moutons et chevaux pour l’hiver. Le réttir est un événement majeur de l’automne qui se fait généralement à cheval. Une fois rassemblées, les bêtes sont triées (participants et spectateurs sont bienvenus), le tout bien sûr dans une ambiance rurale très festive.

Festival international du film de Reykjavík 

À partir de fin septembre, ce festival intime de 11 jours programme des films indépendants, étrangers et islandais, des conférences et des ateliers (www.riff.is) et un "laboratoire des talents" pour les jeunes réalisateurs.

Festival international de littérature de Reykjavík

Envie d’un bon livre ? Ce festival renommé accueille dans la capitale des auteurs internationaux pour 4 jours de conférences et de débats. (www.bokmenntahatid.is).

OCTOBRE

Octobre marque le début officiel de l’hiver, avec la baisse du thermomètre, les longues nuits et l’apparition des aurores boréales. Reykjavík fait la fête et rassemble des foules lors de ses festivals musicaux.

Aurores boréales 

Ces voiles colorés résultent de l'interaction entre les particules chargées du vent solaire et l’atmosphère de la terre. Elles ne sont visibles que la nuit, lorsque le ciel est dégagé, entre octobre et avril (peut-être en septembre si vous avez de la chance). C’est de décembre à février que la visibilité est la meilleure.

NOVEMBRE

L’été n’est plus qu’un lointain souvenir. Novembre est un mois morne aux nuits longues (qui commencent vers 16h) et l’air se rafraîchit. Réchauffez-vous avec un ragoût et espérez apercevoir une aurore boréale.

Iceland Airwaves

Ce fantastique festival est l’un des événements annuels phares de la scène des musiques actuelles d’Islande et d’ailleurs. (www.icelandairwaves.is)

Dagar Myrkurs

L’est de l’Islande (Egilsstaðir et les fjords) célèbre le début de l’hiver lors d’un festival inhabituel de 10 jours début novembre, avec les Journées de l’obscurité : danses sombres, histoires de fantômes, tours de magie et processions éclairées à la torche (voir le site www.east.is).

Grottes de glace

La beauté glacée des grottes naturelles en bordure de glacier est accessible entre novembre et mars. Pour des raisons de sécurité, il est impératif d’être accompagné d’un guide. Contactez les agences dans le Sud-Est, entre Skaftafell et Höfn.

DÉCEMBRE

Heureusement, l’ambiance festive apporte du réconfort au cœur de l’hiver. Marchés de Noël, concerts et fêtes créent une atmosphère joyeuse et douillette. Ils sont suivis par les réjouissances du Nouvel An. Bon nombre d’hôtels sont fermés entre Noël et le jour de l’An.

Réveillon du Nouvel An

Les festivités battent leur plein le 31 décembre : dîners, pétards, feux d’artifice, libations et sorties en discothèque jusqu’aux petites heures du jour.
 
 
 
 

Mis à jour le : 2 février 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Islande

Paramètres des cookies