Catalogne : Les Incontournables

À voir en Catalogne

La Costa Brava

Aisément accessible en avion ou en voiture depuis le reste de l’Europe, la Costa Brava, émaillée de stations balnéaires et de plages, incarne pour les vacanciers le rêve espagnol. Tout y est : la limpidité des eaux, la luminosité du ciel, des plages de toutes sortes. Et le charme ! Celui des petits ports et des villages encore préservés, comme la blanche Cadaqués, Sant Feliu de Guíxols ou Tossa de Mar.

La Sagrada Família

Le chef-d’œuvre moderniste d’Antoni Gaudí demeure inachevé plus de 80 ans après la mort de son concepteur. Cette église emblématique de Barcelone, à l’architecture délirante, très librement inspirée de la nature et du gothique, lance ses flèches vers le ciel avec une majesté espiègle. Se jouant des conventions stylistiques de son époque, elle surprend encore aujourd’hui, notamment par la complexité de ses façades sculptées aux détails fascinants.

Cadaqués

D’un côté, des collines striées de murets de pierre et plantées d’oliviers ; de l’autre, le golfe de Roses et, au-delà, la côte française. Entre mer et montagne, les maisons blanchies à la chaux de Cadaqués font la transition, sous la protection de l’église Sainte-Marie, fière et immaculée. Ce ravissant village côtier a conservé le pittoresque de ses rues et l’ambiance un peu bohème qui, au siècle dernier, firent succomber de nombreux artistes, dont le plus célèbre est sans aucun doute Salvador Dalí.

Les Pyrénées catalanes

Si l’Espagne offre une grande variété de régions propices à la randonnée, les Pyrénées catalanes ont la faveur de nombreux marcheurs. Le Parc Natural de la Zona Volcánica de la Garrotxa et le Parc Natural Cadí-Moixeró offrent de nombreux parcours, que ce soit pour quelques heures ou plusieurs jours. Les randonneurs les plus expérimentés traverseront une partie du Parc Nacional d’Aigüestortes i Estany de Sant Maurici via le sentier HRP (Haute Randonnée Pyrénéenne).

Carthagène

Grâce au travail des archéologues, Carthagène sort peu à peu de l’oubli et les touristes découvrent les multiples attraits de cette cité millénaire, site historique majeur de la côte est de l’Espagne. Montez sur les remparts du château qui domine la cité et vous verrez se dérouler un pan de l’histoire du pays : le port où les Phéniciens chargeaient leurs navires, l’amphithéâtre où venaient se divertir les Romains, les collines d’où surgirent les armées de la Reconquête chrétienne.

Valence

La troisième ville d’Espagne a plus d’un atout. Une ouverture sur la Méditerranée, un climat agréable en toutes saisons, de larges avenues baignées de lumière, de beaux musées, une riche vie nocturne... Et la ville ne cesse de se moderniser, inspirant les plus grands architectes contemporains, tel Santiago Calatrava, créateur de l’ambitieuse Cité des arts et des sciences  qui comprend un théâtre dernier cri, le plus grand parc océanographique d’Europe, un planétarium et un musée des Sciences. 

Drôles de châteaux !

Vous ne les verrez qu’en Catalogne, et ils font la fierté de la région. Véritable échafaudages vivants, les castells sont l’un des temps forts des fêtes populaires de la région. Ultra-entraînées, les équipes de castellers peuvent construire des “châteaux” de neuf ou dix étages, supportés par un groupe solide. Un enfant vient toujours couronner cette étonnante structure. Un concours de castells a lieu mi-septembre à Tarragone.

Dalí, Picasso, Miró... 

Picasso a passé son adolescence à Barcelone, Dalí était originaire de Figueras, et le visionnaire surréaliste Joan Miró était un Barcelonais pur et dur. La Catalogne a offert à chacun de ces artistes majeurs du XXe siècle un musée splendide à la hauteur de leur génie. Petits et grands s’émerveilleront, à Barcelone, devant les œuvres ultra-maîtrisées du (très) jeune Picasso et les fantaisies multicolores de Miró ; à Portlligat, à Figueras et à Castell De Púbol , ce sont les créations oniriques de l’artiste à la moustache en croc qui vous attendent. 

Monastères cisterciens

Dans le sud de la Catalogne, les collines tapissées de vignobles et de forêt de Conca de Barberá abritent trois sublimes monastères, merveilles de l’art cistercien : le monastère fortifié de Santa Maria de Poblet, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le Reial Monestir de Santes Creus et le Reial Monestir de Santa Maria de Vallbona de les Monges. Pour découvrir ces lieux magnifiques et profiter de la quiétude des paysages, suivez la Route cistercienne.

Jamón, jamón !

Le jamón fait partie des quelques éléments fédérateurs de l’Espagne. S’il existe une spécialité nationale, c’est bien celle-là, plus encore que la paella. Aussi le moindre bar ou restaurant présente-t-il toujours un jambon entamé sur un présentoir facilitant la découpe. Goûtez l’exquise simplicité de fines tranches de jamón ibérico de bellota, le nec plus ultra en la matière, et vous nous en direz des nouvelles !

Le Maestrazgo

Des envies de solitude, de contrées sauvages où villages et châteaux semblent tout droit sortis du Moyen Âge ? Foncez vers les montagnes du Maestrazgo, à cheval sur le nord de la Communauté valencienne et l’Aragon. La région doit son nom au maestre (maître) de l’ordre des chevaliers de la Montesa, qui y régna au XIVe siècle depuis son palais de Sant Mateu. Les villages furent fortifiés pour résister aux maures... et au temps. Isolés, authentiques, ils sont l’occasion d’excursions splendides, à pied, à vélo ou en voiture.

Séjourner dans un parador

Les paradors, des hôtels de luxe gérés par l’État, assurent un hébergement digne d’un prince. Ils occupent d’anciens châteaux, palais, monastères et couvents disséminés à travers le territoire, et parfois sont installés dans des monuments historiques. Contre toute attente, leurs tarifs sont relativement raisonnables, surtout lorsque l’on réserve en ligne et longtemps à l’avance.

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Espagne
 

Paramètres des cookies