Edimbourg : Selon vos passions

Édimbourg selon vos envies

Musées et galeries 

La capitale écossaise rassemble certains des musées les plus importants du pays. Admirez des oeuvres de grands maîtres à la Scottish National Gallery, approfondissez vos connaissances sur le patrimoine écossais au National Museum of Scotland ou prenez plaisir à découvrir les collections moins connues que compte la ville.

Événements spéciaux

Plusieurs grandes institutions de la ville organisent des événements spéciaux et des visites après la fermeture. Le National Museum of Scotland propose tout  au long de l’année des concerts, des conférences et des  visites en coulisses dans le cadre des Museum After Hours. La National Gallery  accueille spectacles musicaux, discussions pédagogiques et cours d’art. Pour plus de détails, consultez les sites web des musées, rubriques What’s On ou bien Events.

Horaires et tarifs

Les collections nationales (National Museum of Scotland, Scottish National Gallery, Scottish National Portrait Gallery et Scottish National Gallery of Modern Art) et les musées de la ville d’Édimbourg (Museum of Edinburgh, City Art Centre, etc.) sont gratuits, à l’exception des expositions temporaires. L’entrée de la plupart des galeries privées est libre, tandis que les petits musées sont souvent payants, autour de 5 £ (certains musées proposent des réductions aux réservations en ligne). Les collections nationales sont ouvertes de 10h à 17h ; la Scottish National Gallery joue les prolongations jusqu’à 19h le jeudi.

Collections d’art

National Museum of Scotland : Dans un cadre splendide, des collections sur l’histoire de l’Écosse, la nature, les arts et l’ingénierie. 
Scottish National Portrait Gallery : Très intéressant, surtout depuis sa rénovation. 
Scottish National Gallery : Grands maîtres, artistes écossais et la célèbre sculpture de Canova, Les Trois Grâces. 
Scottish National Gallery of Modern Art : OEuvres des coloristes écossais, d’Eduardo Paolozzi et de Barbara Hepworth. 

Petits musées

Museum of Edinburgh : Tout sur Édimbourg, de l’âge de la pierre à nos jours.
Surgeons’ Hall Museums : Collection macabre mais fascinante sur l’histoire de la chirurgie. 
Writers’ Museum : Pour tout connaître sur Robert Burns, sir Walter Scott et Robert Louis Stevenson.

Bâtiments

Scottish National Portrait Gallery : Superbe palais de style gothique vénitien, truffé de sculptures d’Écossais célèbres. 
National Museum of Scotland : Bâtiment victorien mis en valeur par une superbe extension moderne en grès. 
Museum of Edinburgh : Abrité dans une demeure du XVIe siècle richement décorée dans des tons rouge et ocre. 

 

Les collections nationales proposent des brochures suggérant un “parcours” pour vous guider parmi leurs pièces maîtresses.
Tous les grands musées abritent de bons restaurants ou cafés, qui méritent souvent à eux seuls la visite.

 

Architecture

La beauté singulière d’Édimbourg tient à son emplacement hors du commun (la ville est perchée au coeur de collines rocheuses) et à son architecture raffinée qui couvre une période allant du XVIe siècle à nos jours. New Town est l’exemple d’architecture et d’urbanisme georgiens le plus complet et le mieux conservé au monde. Elle a été classée, avec Old Town, au patrimoine mondial de l’Unesco en 1995.

Old Town

La vieille ville abrite la plus importante concentration d’édifices du XVIIe siècle du Royaume-Uni ; ces immeubles de 6 à 8 étages figuraient parmi les plus hauts du pays. On peut découvrir l’intérieur, d’époque, de ce type de logement en visitant Gladstone’s Land  et la John Knox House.

Splendeur georgienne

Robert Adam (1728-1792) laissa son empreinte dans la ville avec des chefs-d’oeuvre néoclassiques comme Charlotte Square et l’Old College de l’université. L’élégance de ses intérieurs est visible dans la Georgian House.

Chef-d’oeuvre moderne

Le plan de New Town résulte d’un concours remporté par James Craig, architecte autodidacte de 23 ans alors inconnu. À la fin du XXe siècle, un autre concours désigna Enric Miralles, aussi méconnu, comme celui qui concevrait le nouveau Parlement écossais. Si l’édifice a suscité de vives polémiques, il a remporté en 2005 le prix Stirling, qui récompense le plus beau nouveau bâtiment du Royaume-Uni, redynamisant au passage l’ancienne zone industrielle, aux trois quarts délabrée, située au bas du Royal Mile.

Moderne

Parlement écossais : Ambitieux, controversé et totalement hors budget ; l’exemple d’architecture moderne le plus spectaculaire d’Écosse.
National Museum of Scotland : Les lignes de grès du musée font écho à des châteaux, églises, jardins et falaises. 
Scottish Poetry Library : Bâtiment récompensé, ingénieusement intégré dans une étroite ruelle d’Old Town. 
Front Range : Les serres du Royal Botanic Garden apparaissent au classement des 100 plus beaux bâtiments modernes d’Écosse de la revue Prospect. 

Néoclassique

Charlotte Square : Du côté nord de la place, l’élégante façade signée Adam est le joyau architectural de New Town. 
Royal Scottish Academy : Cet imposant temple dorique signé William Playfair domine le centre de Princes St. 
Dundas House : Splendide demeure palladienne abritant désormais une banque ; hall surmonté d’un dôme incrusté d’étoiles dorées. 

Ancienne

George Heriot’s School : Imposant bâtiment Renaissance (1628-1650), fondé par George Heriot, orfèvre et joaillier du roi Jacques VI d’Écosse.
Parliament Hall : Ce bâtiment grandiose datant de 1639 a conservé sa charpente en bois de chêne ; il accueillit le Parlement écossais jusqu’à l’Acte d’union en 1707. 

Monuments

Scott Monument : Cette flèche gothique aux allures de fusée, au milieu des Princes Street Gardens, rendhommage au plus célèbre des romanciers écossais, sir Walter Scott. 
Nelson Monument : Au sommet de Calton Hill, cette tour élancée en forme d’un télescope inversé commémore la victoire de Nelson à Trafalgar, en 1805.
National Monument : Folie inachevée coiffant Calton Hill ; ses airs de temple grec ont valu à Édimbourg le surnom d’“Athènes du Nord”. 

 

Panoramas

Environnée de collines rocheuses donnant sur la mer, Édimbourg est l’une des plus belles villes d’Europe. Un simple coup d’oeil aux cartes postales des boutiques de souvenirs permet d’en apprécier les nombreux belvédères, naturels ou nés de la main de l’homme. En ville, contempler la vue fait partie du plaisir de la visite, alors ne manquez pas d’explorer les hauteurs de la ville, appareil photo en main.

Belvédères naturels

Arthur’s Seat : Vue panoramique depuis le point culminant d’Édimbourg.
Calton Hill : L’“acropole” d’Édimbourg offre une vue magnifique sur Princes St. 
Blackford Hill : Au sud de la ville, cette colline ménage un excellent panorama de Castle Rock à Arthur’s Seat.

Monuments avec vue

Scott Monument : Gravissez les 287 marches de cette flèche gothique pour profiter de la vue sur les Princes Street Gardens. 
Camera Obscura : Tour panoramique offrant une vue exceptionnelle sur le Royal Mile. 
Esplanade du château : Vue imprenable sur New Town,  au nord, et jusqu’au PentlandHills, au sud. 

Restaurants avec vue

Tower : Perché au sommet du National Museum of Scotland, avec une superbe vue sur le château. 
Maxie’s Bistro : Les tables sur Victoria Terrace dominent Victoria St jusqu’à Grassmarket. 
Scottish Cafe & Restaurant : Les tables en vitrine bénéficient d’une jolie vue sur les Princes Street Gardens. 

Mis à jour le : 26 février 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Écosse

Paramètres des cookies