Croatie : Environnement

Géographie

Le territoire croate forme une sorte de boomerang : aux plaines orientales pannoniennes de Slavonie, comprises entre la Save, la Drave et le Danube, succède le centre montagneux du pays, qui rejoint la péninsule d’Istrie à l’ouest ; la Dalmatie vient ensuite le prolonger en direction du sud, le long de la côte adriatique déchiquetée.
L’étroite bande côtière croate mesure 600 km de longueur à vol d’oiseau, mais elle est si découpée qu'elle s’étire en réalité sur 1 778 km. En ajoutant les 4 012 km de côtes sur les îles, on arrive à un total de 5 790 km de littoral. La majorité des plages se composent en fait de blocs rocheux ou de galets. En revanche, l’eau est cristalline, même aux abords des grandes villes. Les îles croates sont tout aussi belles que leurs cousines grecques. On en dénombre 1 244 le long de la plaque tectonique adriatique, dont 50 habitées.

Faune et flore

Les cerfs abondent dans les épaisses forêts du parc national de Risnjak, tout comme les ours bruns, les chats sauvages et les ris (lynx). On aperçoit aussi, plus rarement, des loups ou des sangliers. Le parc national des lacs de Plitvice forme un habitat important pour les loups. Il protège en outre une espèce rare de loutre marine, également présente dans le parc national de la Krka. Deux espèces endémiques de serpents venimeux, la vipère unicorne et la vipère péliade, vivent au Paklenica. Le serpent-léopard, non venimeux, la couleuvre à quatre bandes, la couleuvre et le serpent-lézard peuplent les parcs nationaux de Paklenica et de la Krka.
Une colonie de vautours fauves, qui atteignent 2,6 m d’envergure, niche en permanence sur l’île de Cres. Le parc national de Paklenica abrite quantité de faucons pèlerins, d’autours, d’éperviers, de buses et de hiboux. Le parc de la Krka accueille des oiseaux en pleine migration et sert d’habitat hivernal pour des espèces des marais. Le parc de Kopački Rit, près d’Osijek, dans l’est du pays, est un refuge de premier ordre pour l’avifaune.
Le massif du Velebit, qui fait partie des Alpes dinariques, remporte la palme de la diversité végétale, avec 2 700 espèces recensées, dont 78 endémiques. Le climat méditerranéen sec de la côte convient à merveille au maquis, présent tout au long du littoral, en particulier sur l’île de Mljet, ainsi qu’aux lauriers, jasmins et genévriers. La lavande est cultivée sur l’île de Hvar. Les oliviers et les figuiers sont également abondants.
La Croatie possède huit des plus beaux parcs nationaux de l’ex-Yougoslavie. Ils couvrent 1,097% du territoire, avec un total de 961 km2, dont 742 km2 de terre et 219 km2 d’eau.

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Croatie