Munich

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Allemagne
  4. Munich
  5. Les incontournables

Munich : Les incontournables

À voir à Munich

Ancienne Pinacothèque

Ce sanctuaire des arts est rempli d’œuvres de bon nombre des peintres majeurs ayant vécu entre le XIVe et le XVIIIe siècle. Son écrin, un temple néoclassique conçu par Leo von Klenze, est un régal pour les yeux. Presque tous les tableaux furent achetés ou commandés par les Wittelsbach, et c’est à Louis Ier qu’il incomba de les réunir dans un seul musée.
La collection jouit d’une renommée mondiale grâce aux œuvres exceptionnelles qu’elle comporte, notamment concernant les maîtres allemands. Les œuvres les plus anciennes sont des retables, parmi lesquels se distinguent les Quatre Pères de l’Église de Michael Pacher et la Crucifixion (1503) de Lucas Cranach l’Ancien, interprétation émouvante de la souffrance de Jésus.
www.pinakothek.de

Parc olympique

Le secteur au nord de la ville, où les soldats défilaient autrefois et où le premier zeppelin atterrit en 1909, trouva une nouvelle fonction dans les années 1960 en devenant l’Olympiapark. Construit pour les Jeux olympiques d’été de 1972, il donne l’impression d’un espace assez petit et certains auront du mal à imaginer qu’il ait pu accueillir une manifestation d’une telle envergure.
Le parc attire des visiteurs tout au long de l’année, avec des concerts, des festivals et des rencontres sportives. Le complexe nautique et la patinoire sont également ouverts au public. Il peut être judicieux de commencer par l’Info-Pavilion, où vous trouverez renseignements, plans, billets pour les visites et une maquette du site. Des audioguides MP3 sont également proposés. Les billets pour l’Erlebnis-Tour (circuit “aventure” guidé de 1 heure 30) permettent d’accéder à l’ensemble du parc olympique à pied ou en petit train.

Musée et usine BMW

À côté du parc olympique, le double cône torsadé de verre et d’acier descendant en spirale depuis un nuage sombre de la taille d’un porte-avions abrite le BMW-Welt, espace d’exposition ultra-moderne du célèbre constructeur automobile où l’on peut notamment admirer les derniers modèles de la marque.
Enfourchez une puissante moto, extasiez-vous devant des berlines et des breaks pleins de gadgets, parcourez la boutique ou suivez la visite guidée de 1 heure 20. Il existe également un espace pédagogique, où l’on explique aux enfants comment marche une voiture et où ils pourront se prendre pour des ingénieurs automobiles en concevant leur propre véhicule dans le cadre d’ateliers.

Musée de la Résidence

La Résidence, où vécurent les tout-puissants Wittelsbach jusqu’à la Première Guerre mondiale, est le site le plus célèbre de Munich. Les trésors extraordinaires, ainsi que les attributs relatifs à leur statut privilégié au fil des siècles, sont exposés dans le musée de la Résidence, qui occupe à peu près la moitié du palais. Prévoyez au moins 2 heures pour tout voir à grande vitesse.
La visite se fait à l’aide d’audioguides (gratuits) au récit assez longuet, et le bâtiment n’est plus divisé en deux sections (l’une ouverte le matin et l’autre l’après-midi) comme auparavant, ce qui implique une grande surface à couvrir en une seule fois. Accélérez jusqu’au moment où l’on vous donne le choix entre une visite courte et une visite longue ; optez alors pour cette dernière, qui vous fera découvrir les intérieurs les plus spectaculaires. Environ 90 pièces sont en permanence ouvertes au public, mais du fait des rénovations en cours, attendez-vous à ce que certaines salles phares soient fermées. Lors de votre visite de la Résidence, gardez à l’esprit que seulement 50 m2 du toit du bâtiment résistèrent à la Seconde Guerre mondiale. La majeure partie de ce que vous voyez aujourd’hui est donc le fruit d’une reconstruction minutieuse.

Trésor de la Résidence

L’entrée du musée de la Résidence mène également au Trésor, véritable caverne d’Ali Baba emplie d’objets précieux d’antan incrustés de joyaux : cure-dents dorés, épées finement travaillées, miniatures en ivoire ou encore nécessaire de voyage comprenant services de table et affaires de toilette décorés d’or. Les 1250 objets exposés, incroyables de par leur complexité et leur beauté, sont faits de tous les matériaux précieux possibles et imaginables, dont la corne de rhinocéros, le lapis-lazuli, le cristal, le corail et l’ambre.
Les pièces phares sont indéniablement les insignes de la couronne bavaroise et les bijoux incrustés de rubis et de diamants de la reine Thérèse.

Jardin anglais

Le vaste Jardin anglais, aire de jeu très prisée aussi bien des riverains que des touristes, fait partie des plus grands parcs urbains d’Europe, et devancerait même Hyde Park à Londres et Central Park à New York. S’étendant au nord depuis la Prinzregentenstrasse sur environ 5 km, il fut commandé par l’électeur Charles-Théodore en 1789 et conçu par Benjamin Thompson, scientifique d’origine américaine employé comme conseiller au gouvernement bavarois.
Les allées s’enfoncent au hasard dans des bosquets sombres de chênes et d’érables centenaires avant d’émerger dans des clairières verdoyantes et ensoleillées. Les Munichois, conscients de la popularité du lieu, tolèrent la proximité des cyclistes, marcheurs et joggeurs. Des musiciens de rue esquivent les ballons des enfants tandis que les étudiants se prélassent sur l’herbe.
Vous tomberez forcément sur le Kleinhesseloher See, un joli lac au centre du parc. Promenez-vous sur ses trois petites îles avant de vous offrir une mousse bien méritée au Biergarten Seehaus.

Karlsplatz

La Karlsplatz et la Karlstor médiévale forment l’entrée ouest de la vieille ville et de la zone commerciale piétonne longeant la Neuhauser Strasse et la Kaufinger Strasse. Cette place animée fut construite en 1791 à l’instigation du prince-électeur Charles-Théodore de Bavière. Les habitants persistèrent à désigner la place sous son ancien nom, Stachus, qui pourrait faire référence à une taverne autrefois établie ici.
La gigantesque fontaine au centre est un célèbre lieu de rendez-vous, et c’est en hiver, lorsque jeunes et moins jeunes se mélangent sur la patinoire installée en extérieur, que l’endroit est le plus magique.

Église Notre-Dame

L’emblématique cathédrale Notre-Dame, construite entre 1468 et 1488, est le cœur spirituel de Munich et la plus grande église de la ville. Aucun autre bâtiment du centre-ville n’est plus haut que ses deux tours à dôme en forme de bulbe, à 99 m au-dessus du sol. D’avril à octobre, vous pourrez profiter de la vue panoramique sur la ville depuis la tour sud.
La cathédrale fut entièrement détruite lors de la Seconde Guerre mondiale. Son intérieur, très haut et très lumineux, est d’une grande sobriété. Remarquez le cénotaphe de l’empereur Louis IV juste après l’entrée et les plaques de bronze du pape Benoît XVI et de son prédécesseur Jean-Paul II apposées sur les colonnes voisines.

Nouvel hôtel de ville

La façade du nouvel hôtel de ville, de style néogothique, est ornée de gargouilles et de statues, dont un dragon escaladant les tourelles. Des manifestations et des concerts se tiennent dans les six grandes cours intérieures tout au long de l’année. La tour, haute de 85 mètres, offre une belle vue sur la ville. Elle est surmontée du Münchener Kindl, l’enfant-moine emblème de la ville.
Le carillon (Glockenspiel) est l’élément phare du bâtiment. Il comprend 2 niveaux : le niveau inférieur représente la danse des tonneliers (Schäfflertanz) et le niveau supérieur un tournoi de chevaliers qui se tint en 1568 pour célébrer le mariage de Guillaume V de Bavière (Ritterturnier). Il y a également une scène de nuit : à 21h, l’ange de la Paix bénit le Münchener Kindl, tandis qu’un veilleur de nuit (Nachtwächter) sonne le couvre-feu.

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Munich et la Bavière