Sri Lanka

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Sri Lanka
  4. Les Incontournables

Sri Lanka : Les Incontournables

À voir au Sri Lanka

Plages de Mirissa et littoral

Ses longues étendues de sable sont l’un des atouts phare du Sri Lanka. Grâce aux différences de climat dans les diverses parties de l’île, il existe à tout moment de l’année un coin propice au farniente. Reste à trouver lequel : atmosphère nonchalante dans l’idyllique Mirissa (où l'on peut désormais observer les baleines), festive à Hikkaduwa, robinsonnade à Uppuveli… Il y a fort à parier qu’à votre retour, à chaque fois que vous serez bloqué dans les embouteillages par un matin froid et pluvieux, une image de palmiers et d’eau bleu azur vous viendra à l’esprit ! Tangalla. Carte : 1

Voyages en train

Pittoresque et brinquebalant, le train pour Ella se faufile à faible allure à travers les plantations de thé. Il est parfois impossible de trouver une place assise mais le plus important n’est-il pas de regarder défiler le paysage ? Dehors, le spectacle est permanent : les saris colorés des cueilleuses de thé tamoules ressortent dans un océan de vert, des enfants jouent au cricket dans leur strict uniforme d’écoliers, des familles se baignent dans les rivières. À l’intérieur, le trajet est rythmé par les allées et venues des marchands ambulants montant à bord pour proposer de petits en-cas pimentés.

Parc national d’Uda Walawe

Cette immense savane est ce qui rapproche le plus le Sri Lanka du Kenya ou de la Tanzanie. On peut y observer des troupeaux de buffles (certains sont domestiqués !) et de sambars, des crocodiles, des quantités d’oiseaux et des éléphants par centaines. De l’avis de beaucoup d’amateurs de safaris, Uda Walawe égale, voire surpasse, beaucoup de parcs nationaux d’Afrique de l’Est en matière de pachydermes. Carte : 2

Anuradhapura

S’étalant sur 3 km², le site antique d'Anuradhapura fut le siège du pouvoir cinghalais pendant près d’un millénaire. La meilleure façon de l’explorer est de louer un vélo et de pédaler entre les monastères en ruine et les immenses dagobas (stupas). En son centre se trouve le plus vieil arbre du monde, le Sri Maha Bodhi, planté voici plus de 2 000 ans, à partir d’un rameau de l’arbre sous lequel le Bouddha atteignit l’Éveil. Carte : 3

Rocher de Sigiriya 

Les jardins royaux au pied de Sigiriya  sont une attraction à eux seuls. Des bassins et des ruisselets artificiels les irriguent, offrant une vision idyllique au milieu de la campagne. En regardant vers le haut, un rocher de 370 m surgit du paysage. L’ascension débute entre les pattes d’un lion taillé dans la roche. Elle fait ensuite escale dans une galerie abritant de fascinantes fresques. En arrivant au sommet, recouvert par les ruines d’une forteresse, on peut profiter d’une vue portant à plusieurs kilomètres. Carte : 4

Parc national de Bundala

Si le parc national de Yala, son voisin, aimante les foules et lui fait de l’ombre, il serait dommage de passer à côté de Bundala, une réserve naturelle protégée par la Convention de Ramsar sur les zones humides. Avec ses immenses étendues d’eau scintillantes animées par les chants de milliers d’oiseaux, Bundala possède un charme que bien des parcs lui envient. Destination de prédilection pour les amoureux des volatiles, on peut aussi y observer des crocodiles ou des hardes d’éléphants. Carte : 5

Pèlerinage d’Adam’s Peak

Depuis plus d’un millénaire, des pèlerins gravissent la nuit cette montagne sacrée (Sri Pada), haute de 2 200 mètres, où, selon les croyances, le Bouddha, Shiva ou Adam auraient laissé leur empreinte. Bien qu’exténuante, l’ascension peut être entrecoupée de courtes haltes dans les maisons de thé qui jalonnent le parcours. Les milliers de lumières scintillant dans l’obscurité, les chants des pèlerins et l’odeur du gingembre, créent une atmosphère féerique. En atteignant le sommet de l’Adam’s Peak à l’aube, vous contemplerez le lever du soleil illuminer les montagnes alentour. Carte : 6

Kandy

Capitale culturelle de l’île, Kandy abrite la relique du temple de la Dent, censée contenir une dent du Bouddha. Considérée comme un lieu saint pour les Cinghalais, Kandy présente bien d’autres agréments. Sa vieille ville que jouxte un grand lac central offre l’occasion d’une agréable promenade, éventuellement ponctuée par la visite d’un musée. Dans les alentours, ne manquez pas la visite des jardins botaniques qui embaument d’essences exotiques. Faire la route des temples de  la région de Kandy est enfin un bon moyen de découvrir la région montagneuse. Temple de la Dent. Carte : 7

Fort de Galle

Chef-d’œuvre architectural de l’époque hollandaise, le fort de Galle consiste en un magnifique ensemble de rues pavées et de bâtiments coloniaux. Par la suite, les Sri Lankais ont ajouté de la couleur, et la nature s’est occupée de recouvrir l’ensemble d’une couche de végétation tropicale, d’humidité et d’air marin. Le résultat est une vieille ville enchanteresse dynamisée par l’ouverture récente de dizaines de galeries, de boutiques en tous genres, de cafés et de pensions. De fait, Galle est la ville qu’il faut visiter au Sri Lanka. Carte : 8

Surf à Arugam Bay

Meilleur spot du pays, Arugam Bay est le paradis des surfeurs. Si le long break à l’extrême sud du village attire des surfeurs d’avril à septembre, les retardataires peuvent profitent des quelques derniers beaux jours jusqu’en novembre. En saison, vous n’aurez aucun mal à trouver une petite boutique qui loue et répare les planches ou des hébergements décontractés et bon marché sur la plage. Pour plus de solitude, direction Lighthouse ou Okanda, qui offrent aussi de très bons breaks. Carte : 9

Médecine ayurvédique

L’ayurvéda est une pratique ancestrale fortement influencée par la médecine indienne. Selon ses disciples, les cinq éléments, en liaison avec les cinq sens, façonnent la nature de chaque constitution individuelle, c’est-à-dire les dosha ou force de vie. Herbes, épices, huiles et autres sont utilisées pour rétablir l’équilibre des dosha. Si la plupart des visiteurs se contentent d’un après-midi dans un spa de luxe, il est aussi possible de faire des cures de plusieurs semaines dans des cliniques spécialisées. 

Plages inexplorées

La guerre civile a trop longtemps contrecarré le développement de la côte est, paradis tropical resté hors des radars touristiques. La paix étant revenue, il est temps de poser votre serviette sur ces superbes rubans de sable avant l’arrivée du tourisme de masse. Avec un peu de chance, vous aurez la plage rien que pour vous. Quelques zones à explorer : Navalady, Vakarai, les îles au large de Batticaloa Lighthouse, la bande de plage s’étendant d’Uppuveli à Nilaveli. Carte : 10

Marché de colombo 

Aventurez-vous dans un grand marché sri lankais, comme celui de Colombo, et vous serez surpris par la variété des produits de cette île fertile. Un cuisinier sri lankais moyen passe plusieurs heures par  jour à torréfier et moudre ses épices, tout en éminçant, tranchant et coupant en dés toutes sortes d’aliments frais. Un simple riz au curry peut se décliner en dizaines de plats méticuleusement préparés, savoureux et bien souvent très épicés ! Carte : 11

Horton Plains et World’s End

Les paysages rudes des Horton Plains étonnent dans ce pays de bleus et de verts tropicaux. Randonner dans cette lande permet de découvrir une étonnante diversité de plantes et d’animaux. En partant à l’aube, chaudement vêtu (les gelées matinales ne sont pas rares), vous aurez peut être la chance de voir la “fin du monde”, un escarpement offrant une vue très étendue quand la brume n’est pas de la partie. Les Horton Plains vues de World’s End. Carte : 12

Plantations de thé

Les plantations de thé de la région montagneuse sont un vestige de l’époque coloniale britannique. Lorsqu’ils firent main basse sur l’île, les sujets de sa Majesté furent séduits par la fraîcheur du climat des collines de l’intérieur. Ne leur manquait qu’une bonne tasse de thé… La maladie décimant les caféiers tomba à point nommé pour développer la théiculture. Les immenses plantations ont fait du Sri Lanka le second producteur de thé. On peut aujourd’hui visiter certaines fabriques notamment à Nuwara Eliya. Carte : 13

Jaffna et le Nord 

À Jaffna, les contrastes culturels entre le Nord et le reste du pays sautent aux yeux. Les différences sont profondes, de la langue (le rapide staccato du tamoul se distingue du cinghalais chantant), à la cuisine particulièrement épicée, agrémentée en saison de mangues. Même la lumière diffère ; elle se reflète dans le vert profond des jardins de la périphérie de Jaffna. Régalez-vous de la singularité de Jaffna, des imposants temples hindous richement ornés aux saris colorés drapant les femmes à vélo. Carte : 14

Polonnaruwa

Disposés comme des pièces d’échecs géantes dans une vaste cour herbeuse, les temples et les sculptures du quadrilatère de Polonnaruwa correspondent au centre du royaume cinghalais il y a environ mille ans. C’est en poursuivant vers le nord du site que l’on découvre les ruines les plus impressionnantes, tel le Gal Vihara et ses immenses bouddhas merveilleusement sculptés. Au lever et au coucher du soleil, les monuments baignent dans une sublime lumière rosée. Carte : 15

 

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Sri Lanka