Philippines

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Philippines
  4. Les Incontournables

Philippines : Les Incontournables

Le meilleur des Philippines

 

Les rizières en terrasses des Ifugao

En regardant une carte du nord de Luzon, on pourrait aisément croire que la cordillère n’est constituée que de nature sauvage. Certes la jungle est bien présente, mais les voyageurs qui se rendent à Banaue, Batad et dans d’autres localités des Ifugao sont toujours frappés de voir l’importance des cultures. Même sur les versants les plus escarpés des montagnes, de petits lopins de terre ont été transformés en rizières, composant un paysage vert émeraude des plus remarquables.
 
 

Archipel de Bacuit

Avec ses plages isolées, ses lagons magnifiques et ses îlots rocheux, le dédale formé par l’archipel de Bacuit au nord de Palawan, est incontournable. À un court trajet en bangka de la sympathique localité côtière d’El Nido, la baie de Bacuit présente un mélange étonnant d’imposantes falaises calcaires, de plages de sable longées de palmiers et de récifs coralliens. Les trajets de nuit entre îles de la baie, ou plus au nord à travers le détroit de Linapacan vers Coron, permettent de rejoindre des villages de pêcheurs éloignés où les prises du jour sont grillées pour le dîner.
 
 

Célébrations

Les Philippines ne seraient pas les Philippines sans leurs festivals colorés, ou fiestas, qui animent les îles au fil de l’année. Le plus important de tous est le carnaval d’Ati-Atihan Festival, à Kalibo. Au festival MassKara de Bacolod et au festival des Moriones de Marinduque, d’espiègles hommes masqués poussent les foules à danser. À Pâques, la cérémonie de la Crucifixion de San Fernando, au nord de Manille, offre un spectacle beaucoup moins jovial, avec ses catholiques fanatiques qui se font littéralement clouer sur des croix. 
 
 

Plages

Rien ne définit mieux les Philippines qu’une plage de sable blanc isolée – il en existe au moins une sur chacune des 7 000 îles que compte le pays. Vous voulez vous sentir seul au monde ? C’est presque trop facile – la majeure partie de Luzon est entourée de plages désertes et votre île particulière vous attend dans l’archipel des Calamian, vers Coron, dans la province de Palawan. Envie d’un bon spot de plongée et d’une plage superbe ? Essayez Malapascua ou Sipalay. Un peu d’action ? Vous pourrez prendre des cours de kitesurf sur Boracay ou de surf à San Juan, La Union.
 
 

Boracay

Il y a encore peu de temps, Boracay n’était qu’un îlot délaissé. Les temps ont bien changé ! Désormais, la petite île fait partie des plages en vogue du Sud-Est asiatique. Pourtant, en dépit de tous les changements intervenus, elle reste en général plus calme que les plages comme Kuta Beach ou Ko Samui. Il est encore possible de trouver une certaine intimité, notamment à l’extrémité sud de la plage emblématique de White Beach, où l’esprit de la Boracay d’antan perdure.
 
 

Aventures à Bicol

Le sud-est de Luzon, géographiquement délimité par la péninsule de Bicol, est le rendez-vous de tous les amateurs d’aventure aux Philippines. Non contente de produire la meilleure cuisine des îles, Bicol est la destination phare des accros à l’adrénaline, grâce notamment au Camsur Watersports Complex, où le wakeboard et ses dérivés règnent en maîtres. Daet, dans la province de Camarines Norte, est un important spot de surf et de kitesurf. Direction la côte de Luzon pour plonger avec tuba en compagnie des gentils requins-baleines de Donsol – un souvenir inoubliable.
 
 

Sagada

Les ethnies de la cordillère du nord de Luzon semblent toutes avoir d’impressionnantes pratiques funéraires. À Sagada, la manière dont la population traite les dépouilles est aussi simple qu’originale : les cercueils sont empilés dans des niches creusées dans les falaises, conservés silencieusement comme des vieux livres présidant au-dessus de la jungle. Sagada elle-même est l’une des rares villes traditionnellement “routardes” du nord de Luzon, avec l’ambiance sympathique et conviviale propre aux villes bon marché de ce type.
 
 

L’intérieur de Bohol

Aucune visite de Bohol ne serait complète sans un détour vers les emblématiques Chocolate Hills et leurs adorables petits tarsiers aux grands yeux. Le mieux est de louer une voiture ou une moto ; rendez-vous sur place à l’aube pour profiter d’une vue mémorable sur les monticules verdoyants s’étirant jusqu’à l’horizon embrumé. Vous pourrez guetter les tarsiers dans la nature lors de safaris de nuit, mais mieux vaut vous rendre au refuge des tarsiers, où vous serez sûr de voir ces extraordinaires et ravissants primates.
 
 

Surf à Siargao

L’ambiance détendue et les vagues convenant aussi bien aux experts qu’aux novices font de cette île un bon spot de surf. Le pittoresque pavillon de Cloud Nine est le centre local et touristique, mais il y a des vagues partout. Pour un peu de calme, direction le paisible village de Burgos, dans le nord, ou prenez un bangka jusqu’à un spot peu visité. À la fin de la journée, quelles que soient vos compétences, il est de rigueur d’aller se vanter de ses exploits, en les exagérant un peu, avec d’autres surfeurs en regardant les vagues au soleil couchant.
 
 

Escalade à Camiguin

Depuis le littoral nord de Mindanao, le paysage déchiqueté de l’île volcanique de Camiguin est masqué par sa silhouette verdoyante. Pour prendre conscience de la topographie de l’île, rejoignez l’intérieur, par les routes qui traversent les forêts denses et vont dans les hauteurs. Idéal pour les amateurs d’aventure en solo, les sommets et les vallées de Camiguin offrent ruisseaux à descendre, montagnes à escalader, canyons pour faire du rappel et bassins au pied de cascades, où se baigner après une journée d’excursion.
 
 

Excursion à Siquijor

Le meilleur moyen de profiter de l’ambiance de Siquijor est de faire le tour de l’île à moto. Commencez la journée à la plage de Paliton avant de prendre le petit-déjeuner chez JJ’s. Organisez une visite chez un guérisseur, qui travaille avec des herbes médicinales, puis rejoignez Lazi et sa belle église en bois et coraux. Vous pourrez vous rafraîchir dans les chutes ou à la plage de Kagasua. Les amateurs d’art moderne apprécieront l’Olang Art Park, et vous pourrez finir au nord de Larena en admirant le coucher du soleil.
 
 

Apo Reef

Apo Reef est un spot de plongée particulier. Atoll protégé, en majeure partie immergé au large de la côte ouest de Mindoro, le “récif d’Apo” offre un véritable festin de splendeurs sous-marines aux plongeurs de tout poil. On en vient parfois à ne plus savoir combien de requins, de raies et de tortues de mer on a vu tant ils étaient nombreux. Des thons, des labres et d’immenses colonies de carangues patrouillent dans les eaux profondes tandis qu’anguilles, tortues et toutes sortes de petits animaux marins peuplent les récifs en eaux peu profondes.
 
 

Manille la nuit

Tout est là ! C’est ainsi que l’on pourrait le mieux résumer la vie nocturne à Manille. Des bars branchés de Quezon City aux bars à concerts de Malate, en passant par les discothèques de Makati et au tout nouveau Resorts World, il y a de l’animation à toute heure. Tous les soirs, les “restobars” à ciel ouvert sont bondés de clients une bière à la main jusque bien après minuit. Le week-end, expatriés et cadres dansent dans les clubs jusqu’à l’aube. Envie de plus d’originalité ? Le spectacle de travestis du Club Mwah! est un incontournable.
 
 

Architecture coloniale

Les Espagnols ont laissé aux Philippines une superbe architecture qui mêle éléments locaux et européens. Les centres historiques de Vigan au nord de Luzon et de Silay, sur Negros, abritent encore de nombreuses maisons ancestrales bien conservées, souvent reconverties en de ravissants hôtels et restaurants. Des églises de pierres centenaires, telles que celles (reconnues par l’Unesco) de Paoay, Santa Maria et Miagao figurent également au rang des bâtiments hérités de la période espagnole.
 
 

Volcans

Situées sur le “cercle de feu” du Pacifique, les Philippines sont une terre de volcans. En 1991, l’éruption du mont Pinatubo a altéré le climat planétaire durant une brève période. Il est possible d’arpenter le paysage lunaire du Pinatubo et de nager dans le lac de son cratère, d’un bleu profond. Les amateurs d’escalade iront au mont Kanlaon sur Negros, au mont Guiting- Guiting de Romblon ou, pour les plus aguerris, au mont Halcon de Mindoro. L’ascension la plus facile est celle du mont Taal et le mont Mayon, qui fume toujours, est des plus photogéniques.
 
 

Mis à jour le : 9 juillet 2018

Articles récents

Guide de voyage

Le compagnon des voyageurs au long cours en Asie du Sud-Est, à glisser dans tous les sacs à dos avant le départ.
 

Paramètres des cookies